Inlays et Onlays dentaires : principes, avantages et conditions de remboursement

Adieux plombages qui sautent et couronnes disgracieuses qui noircissent la bouche ! Grâce aux progrès de la médecine dentaire, il est désormais possible de soigner les dents grâce aux techniques de l’Inlay et de l’Onlay. Ces implants sur mesure ouvrent droit à un remboursement par la Sécurité Sociale et les mutuelles.

 

Inlay dentaire

Inlay et Onlay dentaires : des prothèses nouvelle génération

 

Les Inlays et Onlays sont des obturations dentaires en céramique, en composite (résine), en métal ou en métal précieux (en or par exemple). Ils remplacent les plombages et les couronnes en métal.

 

Ces implants sont posés par des chirurgiens-dentistes ou des stomatologues. Leur mise en place nécessite au moins deux rendez-vous : le premier pour prendre l’empreinte dentaire et le suivant, après quelques jours, pour installer l’Inlay ou l’Onlay. Au préalable, le docteur doit avoir traité la cause de l’infection buccale et soigné la gencive ou la dent.

 

L’Inlay et l’Onlay reconstituent la dent grâce à un matériau incrusté. On distingue trois techniques de pose.

 

Réparer l’intérieur de la dent avec l’Inlay dentaire

 

Inlay vient de l’anglais in qui signifie à l’intérieur. L’Inlay dentaire est une méthode qui consiste à réparer l’intérieur de la dent. La pièce prothétique rebouche une cavité dentaire et restaure la partie supérieure de la dent, celle qui sert à mâcher. La dent retrouve ainsi sa fonction masticatoire et est protégée des infections.

 

L’Inlay peut être proposé par votre chirurgien-dentiste pour :

  • obturer un trou laissé par une carie ;
  • remplacer un ancien plombage en métal ou en résine.

 

Reconstituer l’extérieur d’une dent grâce à l’Onlay dentaire

 

Comme le terme Inlay, il vient de la langue anglaise. La préposition on désigne l’extérieur. Ils sont utilisés pour reconstruire une dent dont au moins une des faces extérieures a été abîmée.

L’Onlay dentaire est préconisé pour reconstituer une dent après une carie quand les autres techniques ne peuvent pas être utilisées. C’est aussi une alternative à la couronne en métal.

Si la totalité de la surface de la dent est détériorée, le chirurgien procède à un Overlay : un Onlay qui recouvre toute la partie extérieure de la dent.

 

Remplacer une dent manquante avec l’Inlay-core

 

L’Inlay-core, ou pivot, est un moyen de remplacer une dent profondément délabrée, c’est-à-dire quand il ne reste que la racine ou que la structure subsistant sur la gencive ne peut pas supporter la pose d’une prothèse.

 

Le chirurgien-dentiste insère une tige en titane, appelée tenon, dans la racine de la dent dévitalisée. Si la dent gâtée a plusieurs racines, le praticien introduit un pivot dans chacune des racines. Les tenons sont assemblés par une clavette, qui permet au système d’être stabilisé. Le pivot se termine par un moignon dentaire qui servira de support à l’Inlay ou à la nouvelle couronne.

 

Cette intervention est indiquée après une carie très invasive ou une fracture de la dent.

 

 

Pourquoi choisir les Inlays et Onlays dentaires ?

 

In et On on fait leur apparition en odontologie dans les années 1990. Ils sont issus des avancées de la médecine dentaire, notamment en matière de collage.

 

Les avantages de l’Inlay et de l’Onlay

 

Outre leur résistance à la mastication et leur longévité, Inlay et Onlays présentent de nombreux points positifs qui leur valent les préférences des stomatologues, des chirurgiens-dentistes et de leurs patients.

 

Des dispositifs sur-mesure

Les prothèses Inlay, Onlay et Inlay-core sont conçues sur mesure d’après l’empreinte prise au cabinet dentaire pendant la consultation. Elles sont réalisées par un prothésiste dentaire dans un laboratoire spécialisé. Elles s’adaptent parfaitement à la cavité buccale.

Leur taille et leur forme leur permettent de s’insérer dans la mâchoire comme le faisait la dent d’origine. Les points de contact avec les dents adjacentes sont plus nombreux, ce qui permet d’éviter une nouvelle carie, une inflammation des gencives ou un déplacement avec le temps.

 

Une dent préservée

La pose d’un Inlay ou d’un Onlay peut se faire sur une dent encore sensible. Contrairement à l’installation d’une couronne, la dent n’est pas systématiquement dévitalisée. Ces techniques préservent les tissus sains de la dent et nécessitent des soins moins invasifs.

 

Un rendu invisible

Lorsque le prothésiste dentaire conçoit un Inlay-Onlay en céramique ou en résine, il s’attache à sa couleur. Il reproduit les nuances des dents déjà présentes pour que la pièce s’accorde avec le reste de la dentition et ne se voit pas.

 

Des matériaux non toxiques

Les matériaux employés pour les pièces prothétiques Inlay et Onlay sont non toxiques et ne présentent pas de risque d’allergie. Ils ne contiennent ni mercure ni métaux lourds, contrairement aux plombages. Ils peuvent donc être posés chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 15 ans.

 

Inlay, Onlay, Inlay-core : quand est-ce indiqué ?

 

Les Inlays, Onlays et Inlays-core sont en principe réservés aux adultes. Cependant, il est possible d’envisager leur réalisation pour soigner des dents définitives chez un enfant dès 6 ans.

 

La technique est particulièrement indiquée pour les pertes de volume importantes sur dents postérieures comme les molaires et les prémolaires. Pour soigner des canines ou des incisives, les dentistes privilégient les plombages en résine ou les facettes en céramique.

 

L’Inlay et l’Onlay sont préconisées par le chirurgien-dentiste et le stomatologue lorsque les autres solutions thérapeutiques (couronne, bridge, plombage…) ne sont pas envisageables.

 

Un patient peut demander à bénéficier d’un On ou d’un In en céramique pour des raisons esthétiques.

 

 

Prix et remboursement des implants dentaires Inlay-Onlay

 

Le prix d’un Inlay et d’un Onlay dentaire dépend de la matière choisie pour l’implant et des tarifs pratiqués par le chirurgien-dentiste. Le coût varie de 175 à 600 euros, selon les régions et les cabinets.

 

Compte-tenu du prix de l’Inlay et de l’Onlay, le praticien est obligé de remettre un devis détaillé mentionnant ce que va rembourser la Sécurité Sociale. Ce devis doit faire figurer, quand elle existe, une option de traitement totalement prise en charge par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

 

Le remboursement de l’Inlay-Onlay par la Sécurité Sociale

 

Ces soins sont pris en charge par la Sécurité Sociale lorsqu’ils figurent sur la liste des prestations remboursables. L’odontologie esthétique n’en fait pas partie. La prise en charge de l’Assurance Maladie est de 70% du tarif conventionné.

 

Pour savoir si un acte est considéré comme remboursable, il faut se référer à l’un des trois paniers de soins des actes prothétiques dentaires

 

Dans le panier 100% santé, le praticien applique les tarifs conventionnés. Le reste à charge est nul pour l’assuré après avoir été remboursé par la CPAM et la mutuelle. Le tiers-payant n’est pas obligatoire et il faut parfois avancer les frais.

 

Avec le panier aux tarifs maîtrisés, le chirurgien-dentiste s’engage à ne pas dépasser un certain prix. Le patient finance une partie de la facture lui-même mais le montant se limite à quelques dizaines ou centaines d’euros selon les actes réalisés.

 

Le panier aux honoraires libres laisse les dentistes fixer le tarif qu’ils souhaitent. Le reste à charge peut atteindre plusieurs centaines d’euros pour ces soins.

 

Quel panier de soins pour l’Inlay-Onlay ?

Selon la matière et le type d’intervention, les Inlays-Onlays sont éligibles à l’un des paniers. Mais la Sécurité Sociale privilégie généralement les alternatives à la céramique et à la zircone sur les molaires et peu d’Inlays-Onlays sont remboursés.

 

Seul l’Inlay-core entre dans le panier avec un reste à charge zéro (RAC0), à condition d’être associé à une couronne du panier 100% santé. Il est alors remboursé sur la base de 90 euros.

 

Les prothèses en composite ou en alliage non précieux appartiennent au panier avec un reste à charge maîtrisé.

 

Les Inlays et Onlays en céramique et en métaux précieux dépendent des paniers en honoraires libres.

 

 

Etre remboursé des Inlays et des Onlays par la mutuelle

 

La mutuelle rembourse le ticket modérateur, c’est-à-dire les 30% restants à la charge du patient lorsque l’acte est pris en charge par la Sécurité Sociale. Mais rares sont les professionnels à appliquer les tarifs de responsabilité pour l’Inlay-Onlay. Les personnes sans mutuelle ou avec un niveau de garantie de base doivent souvent débourser plusieurs centaines d’euros.

 

Votre mutuelle Cocoon diminue votre reste à charge avec une offre dentaire remboursant jusqu’à 300% de la base de remboursement de l’Assurance Maladie. Elle peut également prendre en charge les dépassements d’honoraires pour les consultations.

 

Si vous avez besoin de faire poser un Inlay-Onlay, prenez contact avec votre mutuelle, qui peut être une mutuelle sans plafond. Elle vous informera sur le montant pouvant être pris en charge chaque année ainsi que sur d’éventuels délais de carence. Vous pouvez lui transmettre le devis du dentiste pour qu’elle calcule sa part de remboursement et vous communique la somme restant à votre charge en fonction des différents niveaux de garanties procurés.

 

Face au prix et à l’investissement que peut représenter un In-On, des établissements, en Europe de l’est et du sud, se sont spécialisés dans le tourisme dentaire. Ils affichent des soins moins chers et des délais de rendez-vous plus rapides. Mais ces pratiques suscitent des interrogations. Le nombre d’interventions réalisées dans un court laps de temps et l’impossibilité d’un suivi médical sont deux sources d’inquiétude. De plus, en l’absence d’une législation européenne commune, la composition des implants varie d’un pays à l’autre.