Mutuelle dentaire : quel remboursement pour vos soins dentaires ?



Les soins dentaires concernent aussi bien les visites de contrôle, le détartrage, la pose d’une couronne ou l’orthodontie. Dans l’éventualité où plusieurs rendez-vous sont nécessaires, les frais encourus s’accumulent rapidement. Afin de compléter le remboursement de la Sécurité sociale, le choix d’une mutuelle dentaire est fortement recommandé.

Un point sur les soins dentaires

Avant de rentrer dans le détail des remboursements de soins dentaires, il convient de faire un point sur les différentes prestations proposées lors d’un rendez-vous chez le dentiste.

Le détartrage

Au moins une fois par an, un détartrage est nécessaire pour s’assurer une bonne santé bucco-dentaire. Il permet d’enlever tout le tartre de la bouche, constitué par l’accumulation des résidus alimentaires et les bactéries. Un brossage quotidien permet de retirer la partie visible, mais pas le tartre caché sous les gencives.

Alors avant de procéder à la pose d’implants dentaires ou toute autre intervention, le détartrage vient souvent s’ajouter sur la facture.

Le plombage ou le composite

Il s’agit ici de soigner les caries. Pour cela, le dentiste substitue la partie atteinte de l’émail dentaire par un plombage. Traditionnellement, ce dernier est composé de plusieurs éléments comme du zinc, de l’argent, du mercure ou du cuivre.

Du fait de la présence de mercure, ce type de plombage n’est plus utilisé. À la place, c’est un matériau résineux qui vient remplacer les caries (appelé composite).

La dévitalisation dentaire

Cette intervention est nécessaire si le patient souffre d’une carie sévère, d’une nécrose pulpaire ou après une chute sur une dent. Dans ce cas, l’opération consiste à éliminer le tissu pulpaire qui fait le contact entre les terminaisons nerveuses et vasculaires. Ce faisant, le patient ne ressent plus de douleurs intenses dans sa dent.

Les couronnes

Après une dévitalisation, la pose d’une couronne dentaire est parfois requise pour protéger la dent. Celle-ci permet de fixer et de sceller la dent qui ne risque plus de partir ou de s’endommager davantage.

Il existe plusieurs types de couronnes plus ou moins discrètes : en céramiques, en alumine, avec un alliage métallique, etc. Le choix dépend alors de votre budget. Ainsi, pour obtenir un effet le plus esthétique possible, il est préférable d’avoir une bonne mutuelle.

Les prothèses dentaires

En cas de perte d’une ou plusieurs dents, la prothèse dentaire s’avère nécessaire pour les remplacer. Comme pour les couronnes, il existe plusieurs types de prothèses : provisoire ou permanente, complète ou partielle, en résine ou avec armatures en métal, ….

Attention, la prothèse dentaire est par principe amovible, ce qui la rend parfois moins tolérée. Pour s’assurer une belle dentition, sans gêne, il est encore préférable de souscrire une mutuelle vous offrant un taux de remboursement avantageux. Vous pourrez alors choisir la meilleure prothèse pour votre bouche.

Les appareillages orthodontiques

Souvent fixés à l’adolescence, les appareils dentaires permettent de réparer un mauvais positionnement de la dentition.

L’extraction dentaire

L’extraction dentaire est requise en cas de kystes dentaires, fractures, déchaussement sévère, dent incluse ou très mobile, etc. Autrement dit, ce sont des hypothèses pour lesquelles la conservation de la dent n’est plus possible.

Il s’agit d’un acte chirurgical nécessitant une anesthésie locale ou complexe, avec la pose de points de suture. Si cette opération est réalisée, le patient devra alors prendre rendez-vous régulièrement (deux fois par an) chez le dentiste pour vérifier l’état de sa santé dentaire.

Le remboursement de vos soins dentaires

Si l’on ne dispose pas d’une complémentaire santé, les frais dentaires sont à la charge du patient pour une totalité ou une partie des interventions réalisées chez votre dentiste. Il peut s’agir d’un traitement orthodontique spécifique, de la pose d’un implant ou bridge dentaire en cas de dent manquante, ou encore d’une carie à soigner. Autant d’aspects qui visent à préserver votre santé et celle de vos proches.

À noter que les chirurgiens-dentistes et autres spécialistes peuvent officier dans un secteur différent. Un secteur 1 définit des tarifs établis à l’avance avec l’assurance maladie. En secteur 2, les professionnels sont libres d’appliquer les prix de leur choix.

Prise en charge par la Sécurité sociale

Au même titre que la pose de prothèses dentaires, les consultations chez un dentiste sont prises en charge à 70 % sur la base de tarifs conventionnels, par l’Assurance Maladie. Les grilles tarifaires relatives au remboursement dentaire concernent aussi d’autres praticiens tels que les orthodontistes et les stomatologues.

Les calculs du tarif conventionnel s’effectuent sur la base de plusieurs critères : le profil du patient et son âge (plus ou moins de 13 ans), la spécialité du professionnel sollicité, le type de soins dentaires effectués (consultation, soin dentaire, prothèses et implants, orthodontie), ainsi que le lieu d’exercice.

Le remboursement prend également en compte les honoraires libres et le traitement des urgences en dehors des horaires de son cabinet.

Hormis une autorisation exceptionnelle appelée droit permanent de dépassement, les dépassements d’honoraires sont à la charge du patient.

Les soins dentaires étant considérés comme l’un des pôles les moins bien remboursés par la Sécurité sociale, de nombreux Français renoncent à prendre rendez-vous chez leur chirurgien-dentiste. Ainsi, le gouvernement a décidé de lancer le plan 100 % santé pour les soins dentaires, optiques et auditifs.

Entre 2019 et 2021, les prix de certains soins dentaires ont été plafonnés progressivement permettant aux Français de bénéficier d’un restant à charge (RAC) égal à 0. Mais attention, même si ce plan 100 % santé est bénéfique pour favoriser l’accès aux soins, il reste insuffisant pour obtenir un remboursement intégral des prestations dentaires. C’est là tout l’intérêt des mutuelles santé.

Remboursements par type de soins

Remboursement d’un appareil dentaire

Le remboursement d’un appareil dentaire se distingue en deux catégories. Les appareils pour 1 à 3 dents sont pris en charge à hauteur de 45,15 € par l’Assurance Maladie. Or, le prix moyen réel constaté oscille entre 300 et 2 000 €. Cette estimation est équivalente pour les appareils dentaires complets. Toutefois, le tarif de convention appliqué est de 182,50 € contre 64,50 € pour le remboursement d’un appareil partiel. Avoir une complémentaire santé allège le reste à charge pour le patient. Selon les garanties souscrites, une mutuelle assure une couverture partielle ou totale des dépenses effectuées chez le dentiste.

Remboursement d’une prothèse dentaire

Le remboursement d’une prothèse dentaire comprend également la pose de bridge. La base de calcul est de 279,50 €. La Sécurité sociale prend à charge 195,65 €. Le montant restant est conséquent puisqu’un tel acte est estimé entre 600 et 2 000 € selon le dentiste sollicité et son secteur d’activité. Le remboursement d’un bridge est donc aléatoire et extrêmement variable sans la protection d’une complémentaire ou d’une assurance santé.

Remboursement d’un implant dentaire

Le remboursement d’un implant dentaire inclut des traitements divers en soins dentaires. C’est notamment le cas des fixations pour dents artificielles ou pour traiter des racines manquantes. Considéré comme un acte hors nomenclature, il n’existe pas de remboursement encadré par la Sécurité sociale. Si l’on ne dispose pas d’une mutuelle santé, l’ensemble des soins est à la charge du patient.

Les dentistes sont également autorisés à fixer des honoraires libres. Les prix varient entre 600 et 1 300 €. Seule la pose d’une couronne peut faire l’objet d’un remboursement à hauteur de 75,25 €. Selon le type d’assurance santé souscrite, les garanties proposent généralement un forfait annuel plafonné.

Prise en charge de l’orthodontie

Les soins orthodontiques sont remboursés selon l’âge du patient. Pour les enfants de moins de 16 ans, l’Assurance Maladie rembourse une partie des frais. Au-delà de 16 ans, cette prise en charge n’est plus effective. En effet, ce type de traitement est considéré comme esthétique. Il existe toutefois des cas exceptionnels qui peuvent bénéficier d’une autorisation contraire. Cette appréciation se fait lors d’une consultation. En ce qui concerne les mutuelles, les garanties varient selon l’organisme d’adhésion. Un plafond annuel en euros permet d’envisager des soins orthodontiques pour les enfants, mais aussi pour les adultes.

Votre complémentaire santé avec Cocoon

Pour bénéficier d’une couverture adaptée à vos besoins, Cocoon décline son offre de protection santé en plusieurs gammes de contrats. De la pose d’un bridge à la prise en charge du dépassement d’honoraire, votre mutuelle dentaire vous permet d’obtenir un remboursement pour une prothèse et de nombreuses autres prestations.

Les gammes Eco et Medium conviennent pour des soins ponctuels et courants qui nécessitent une protection modérée et néanmoins efficace. Pour faire face à des dépenses élevées, il est préférable de se tourner vers les gammes Optimum et Optimum Plus. Ces solutions sont conseillées pour la couverture du dépassement d’honoraires, la consultation chez un spécialiste tel qu’un stomatologiste ou la pose d’une couronne.

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin

Des solutions santé sur-mesure, pour tous !

Trouvez l’offre qui vous ressemble.

Des questions ?
Nos réponses !

Pour choisir une mutuelle dentaire, il est important de comparer plusieurs offres et de prendre en compte les critères suivants :

  • le prix,
  • le niveau de couverture,
  • les garanties incluses.

Vous pouvez également demander conseil à un courtier en assurance santé comme Cocoon pour être sûr de faire le bon choix.

La souscription d’une mutuelle dentaire n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée. Les soins dentaires peuvent être très coûteux, et une mutuelle dentaire peut vous aider à couvrir une partie des frais.

C’est très simple. Il vous suffit de cliquer sur le bouton « Obtenir un devis » ou d’appeler l’un de nos conseillers au 02.98.76.92.54 (appel non surtaxé).

En moyenne, le tarif pour un implant dentaire varie entre 700 € et 1 300 €. Il faut y ajouter le prix du pilier (entre 100 € et 200 €) et celui de la couronne (entre 600 € et 1 000 €). De manière générale, il vous faudra compter entre 1 500 € et 2 500 € pour la procédure complète, pour une seule dent.

La Sécurité sociale rembourse le détartrage pour toutes les personnes de plus de 13 ans. Son tarif de convention est fixé à 28,92 €. Elle rembourse 70 % de ce montant, soit 20,24 €. Si vous avez une complémentaire santé, elle prend en charge le montant restant.

Besoin d’y voir plus clair ?

Vous hésitez entre plusieurs formules ou vous souhaitez simplement avoir plus de précisions sur nos offres santé ?
Vous êtes au bon endroit ! Nos conseillers sont là pour vous éclairer et vous proposer un devis personnalisé et adapté à vos besoins santé.

Dites-nous en un peu plus sur vous, et on vous rappelle.

Tous les champs sont obligatoires.

Un conseiller vous rappelle