Peut-on souscrire à plusieurs mutuelles ou assurances santé ?

Inutile de faire perdurer le suspense : il est possible et parfaitement légal de souscrire à plusieurs mutuelles ou assurances santé. Les raisons de cette nécessité peuvent être multiples et en fonction de vos besoins de santé, cela peut s’avérer avantageux. En revanche, vous imaginez bien qu’il vous sera impossible de vous faire rembourser plus que le montant des frais de santé engagés. Alors dans quels cas la souscription à plusieurs mutuelles ou assurances santé est-elle intéressante pour les assurés ? Comment procéder pour les remboursements ? Nous vous proposons de le découvrir dans cet article.

 

 

un médecin et sa patiente échangeant sur le fait d'avoir plusieurs mutuelles

 

Souscrire à plusieurs mutuelles ou assurances santé ?

 

Si vous éprouvez des besoins particuliers en matière de santé, il peut être intéressant de souscrire à un contrat principal de mutuelle santé via une assurance collective ou individuelle et de le compléter avec une seconde complémentaire.

 

Cela permet par exemple de bénéficier d’un remboursement complet pour des dépenses onéreuses en frais médicaux. Si vous devez consulter des médecins avec des dépassements d’honoraires élevés ou que votre contrat de mutuelle d’entreprise ne couvre pas correctement toutes vos dépenses de santé, il est alors judicieux d’opter pour un second contrat.

 

En revanche, le montant des remboursements cumulés ne dépassera jamais celui des dépenses totales.

 

La surcomplémentaire : alternative de choix

 

La surcomplémentaire est une option très intéressante afin de bénéficier de garanties assurant le remboursement de frais occasionnels peu fréquents.

 

Il s’agit d’un contrat de mutuelle santé qui permet la prise en charge de frais plus importants issus d’actes médicaux rares. Elle complète parfaitement une complémentaire santé d’entreprise obligatoire qui ne prend pas en charge un large spectre de services de soins. Ce type de contrat est par exemple adapté si vous êtes sujet à des dépenses particulières dans le secteur de l’optique ou dentaire. C’est également valable si votre mutuelle principale n’offre pas une couverture suffisante.

 

Le montant de cotisation dépend des garanties prises en charge par votre contrat principal. Cela n’est pas le cas si vous faites le choix de deux mutuelles traditionnelles. Ainsi, avec une surcomplémentaire, vous ne payez pas deux fois pour la même garantie. Il s’agit donc d’une option très intéressante si vous nécessitez simplement d’améliorer votre prise en charge.

 

Le remboursement quand on a deux mutuelles

 

Une seule d’entre elles pourra être rattachée à l’Assurance Maladie. Il faudra alors choisir celle que vous solliciterez le plus souvent. La Sécurité sociale procèdera à la prise en charge, comme à son habitude, selon le tarif de base de remboursement. Votre mutuelle principale vous remboursera en parallèle selon les garanties de votre contrat. Vous enverrez ensuite les détails à votre seconde mutuelle qui procèdera à son tour au remboursement.

 

Si un seul membre de la famille nécessite une prise en charge particulière, il est possible de souscrire à un contrat spécifique. Cela peut être le cas pour un enfant qui a besoin de soins particuliers par exemple. Dans une telle situation, la demande de remboursement auprès de la mutuelle complémentaire est adressée dans un second temps à l’établissement concerné. Elle est envoyée juste après le remboursement de l’Assurance Maladie ou bien en même temps si l’acte de soins est hors nomenclature.

 

 

Alternative à avoir deux mutuelles

 

Le fait d’avoir deux mutuelles présente des inconvénients non négligeables. Le premier est le fait de payer deux cotisations. L’impact sur votre budget peut s’avérer important. Certaines garanties peuvent être présentes dans les deux contrats ce qui donne lieu à des doublons. Enfin, vous ne pourrez pas bénéficier du tiers-payant. Le remboursement de la seconde mutuelle n’est pas immédiat et vous devrez avancer les frais.

 

Alors que faire si vous avez des besoins spécifiques et que vous disposez d’un contrat d’assurance complémentaire santé avec votre emploi par exemple ?

 

Il est possible de refuser la mutuelle collective d’entreprise. Si souscrire une mutuelle est obligatoire quand on est salarié, il est en revanche possible d’obtenir une dispense d’adhésion. Vous pouvez passer par la prise en charge de votre conjoint par exemple, ou justifier vos besoins spécifiques et l’absence de prise en charge par le contrat collectif.

 

Vous pouvez également souscrire à une surcomplémentaire comme nous l’avons vu précédemment.

 

Enfin, la solution la plus adaptée est probablement de trouver une mutuelle de bonne qualité qui offre une couverture santé répondant à vos besoins et à ceux de votre famille. Il est possible de résilier votre contrat lorsqu’il arrive à échéance ou lors d’un changement de situation. Choisir sa mutuelle et adhérer à celle qui propose un contrat avec des garanties et taux de remboursement adaptés vous permettra d’éviter de cumuler les cotisations. Pourquoi ne pas commencer par consulter les offres de mutuelle santé Cocoon et en discuter avec nos conseillers ?