Remboursement orthoptiste : quelle prise en charge ?

Avec la généralisation de l’utilisation des écrans, la nécessité de recourir à l’orthoptie est de plus en plus fréquente. La fatigue visuelle vient alors s’ajouter aux autres motifs de consultation, plus traditionnels, tels que les troubles de la convergence ou le strabisme, rendant la rééducation des yeux indispensable.

 

Mais alors, quel est le remboursement de l’orthoptiste ?

Quel que soit l’âge, les raisons de se voir prescrire une consultation chez un orthoptiste peuvent être très nombreuses : 

 

Chez le nourrisson avant l’âge de 6 mois, il peut s’agir :

 

  • D’un strabisme ou un nystagmus
  • D’une anomalie au niveau des paupières ou des globes oculaires : conjonctive, cornée, leucocorie, colobome…
  • D’un manque de réaction aux stimuli visuels, comme une absence de clignement à la lumière ou à la menace
  • D’un retard d’acquisition de la préhension des objets
  • Du plafonnement ou de l’errance du regard
  • De clignements anormaux

 

De 6 mois à l’acquisition de la parole, un bilan orthoptique peut être nécessaire si :

 

  • L’enfant plisse souvent les yeux, ferme un œil au soleil ou semble anormalement photophobe.
  • Il présente un retard dans son développement psychomoteur : ne manipule pas ou mal les objets, rencontre des difficultés à attraper ou pointer…
  • L’enfant sait marcher, il se cogne ou tombe trop fréquemment, butte à la moindre marche…

 

Après l’acquisition de la parole les signes fonctionnels suivant peuvent nécessiter la consultation d’un orthoptiste : 

 

 

  • Des picotements ou des sensations de brûlures oculaires
  • Une vision floue ou double
  • Des maux de tête répétés
  • Une confusion dans les chiffres ou les lettres
  • Des difficultés d’attention ou d’apprentissages

 

Entre l’école maternelle et le lycée, il est possible de détecter un problème orthoptique en cas de :  

 

  • Difficultés ou de lenteur à la lecture, mais également de saute des lignes ou des mots, 
  • Endormissement lors de la lecture ou à l’écriture
  • Difficultés de compréhension en lecture
  • Problèmes à l’écriture comme la dépasse des lignes, une lenteur ou des difficultés à recopier…

 

Chez l’adulte, un bilan orthoptique sera nécessaire dès l’apparition de symptômes tels que :

 

  • Des céphalées chroniques,
  • Une fatigue visuelle ou une gêne à la lumière,
  • Des difficultés de concentration,
  • Une vision trouble ou double
  • Des pertes d’équilibre ou des vertiges
  • Une baisse d’acuité visuelle ou des douleurs oculaires
  • Une paralysie oculomotrice

 

Une prise en charge orthoptique peut également être nécessaire chez des patients atteints de pathologies chroniques ou neurologiques tels que :

 

  • Du diabète, 
  • Une hypo ou hyperthyroïdie, 
  • Une myasthénie,
  • Un traumatisme crânien,
  • Un accident vasculaire cérébral, 
  • Une sclérose en plaques, etc…

CONSULTATION D’UN ORTHOPTISTE : UNE PRISE EN CHARGE SOUMISE À CONDITIONS

Le plus souvent, une démarche de rééducation orthoptique fait suite à la consultation d’un ophtalmologue. À l’occasion d’un examen de la vue, il peut, en effet, en complément ou non de la prescription du port de lunettes, orienter son patient vers l’orthoptiste, auxiliaire médical spécialiste de la rééducation des troubles de la vision. 

 

Dans ce cas, il remet bien évidemment une prescription médicale en vue d’effectuer un bilan orthoptique, qui pourra être suivi de séances de rééducation oculaire. Ce bilan est pris en charge par la Sécurité sociale dès lors qu’il a été prescrit.

 

Il faut noter que le médecin traitant peut également demander un bilan orthoptique. Une information importante, dans les zones où la pénurie d’ophtalmologues est importante et où les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous sont très longs !

 

Quant aux séances de rééducation éventuellement recommandées par l’auxiliaire médical à la suite du bilan, elles doivent faire l’objet d’une demande d’entente préalable. L’absence de réponse de l’Assurance maladie sous quinze jours vaut acceptation de prise en charge par la caisse d’assurance maladie.

QUEL REMBOURSEMENT DE L’ORTHOPTIE PAR LA SÉCURITÉ SOCIALE ?

La Sécurité sociale intervient donc dès lors que le bilan a été prescrit, que ce soit par un médecin généraliste ou par un ophtalmologue et, pour les séances de rééducation, dès lors que l’entente préalable a été acceptée. Comme pour tous les auxiliaires médicaux, la participation de l’Assurance maladie correspond à 60 % du tarif conventionnel. Ce tarif varie en fonction de l’acte réalisé. 

 

Voici quelques exemple de prise en charge de la sécurité sociale pour les actes effectués par le praticien dans le cadre d’un bilan orthoptique : 

ACTE ORTHOPTIQUE

BRSS REMBOURSEMENT RESTE A CHARGE

Mesure de l’acuité visuelle et de la réfraction
22,10€ 13,26€ 8,84€


Bilan orthoptique des déficiences visuelles d’origine périphérique

78€ 46,80€ 31,20€


Bilan des troubles oculomoteurs (hétérophories, strabismes…)

37,70€ 22,62€ 15,08€


Bilan des déséquilibres de la vision binoculaire 

26€ 15,60€ 10,40€


Bilan d’une amblyopie

40,30€ 24,18€ 16,12€

 

 

Pour les séances de rééducation, le tarif de Base de la sécurité sociale en orthoptie diffère également en fonction du traitement prodigué :

 

 

ACTE DE RÉÉDUCATION ORTHOPTIQUE

BRSS REMBOURSEMENT RESTE A CHARGE


Rééducation déficience visuelle d’origine organique ou fonctionnelle / 30 min
(patient -16 ans)

31,20€ 18,72€ 12,48€


Rééducation déficience visuelle d’origine organique ou fonctionnelle / 45 min
(patient +16 ans)

46,80€ 28,08€ 18,72€


Traitement strabisme / 20 séances 20 min

16,90€ 10,14€ 6,76€


Traitement amblyopie / 20 séances 20 min

15,08€ 9,05€ 6,03€

 

Être couvert par une mutuelle optique de qualité demeure indispensable, car on le voit bien dans ces deux tableaux, entre un consultation pour un simple bilan et les nombreuses séances nécessaires à une bonne rééducation visuelle, le reste à charge pour le patient peut être très élevé.  

 

 

 

UNE BONNE MUTUELLE : UN INDISPENSABLE POUR ÊTRE REMBOURSÉ DE L’ORTHOPTIE 

En général, dans le cadre d’une rééducation orthoptique, une douzaine de séances sont prescrites, pouvant même aller jusqu’à vingt. Avec un reste à charge minimum de 4,16 € par séance, le total des frais d’orthoptie peut représenter une somme importante pour le patient non pourvu de complémentaire santé. L’intérêt d’être bien protégé est donc indéniable et permet de faire face à des frais qui, avec le plein essor des écrans, risquent bien de se généraliser. 

 

En effet, le fait de fixer un même objet pendant plusieurs heures n’est pas naturel et provoque une fatigue visuelle pouvant entraîner des désagréments (vision trouble, maux de tête…). Le repos peut la soulager temporairement, mais il ne suffit pas. Seule la gymnastique oculaire, pratiquée au cabinet de l’orthoptiste d’où son surnom de « Kiné des yeux », permet de soulager les maux engendrés par une utilisation excessive des écrans.

 

 

En matière d’optique, entre les consultations des professionnels de santé – ophtalmologues, orthoptistes –, l’achat des équipements – lunettes, lentilles – et les éventuels soins de rééducation, la note globale peut vite grimper. Il est donc indispensable d’être couvert par une mutuelle optique performante. Sur ce point, l’assurance santé Cocoon, avec ses offres de qualité adaptées aux besoins et budgets de chacun, fait figure de référence. 

 

Pour connaître la prise en charge prévue en orthoptie par votre contrat de complémentaire santé, rappelez-vous que l’orthoptiste est un auxiliaire médical. Il faut donc consulter les remboursements souscrits en soins courants et plus précisément dans la section « paramédical ».

 

Et si votre mutuelle actuelle ne vous couvre pas assez, sachez que le changement d’assurance-santé est gratuit dès lors que vous êtes assuré depuis plus d’un an. 

Remboursement des consultations chez l’orthoptiste par la mutuelle cocoon

Vous êtes à la recherche de la meilleure des mutuelles optiques pour vos consultations chez l’orthoptiste ? Et si vous faisiez confiance à Cocoon ? 

 

Qu’il s’agisse d’un simple bilan ou de séances de rééducation orthoptique, avec une gamme de neuf niveaux de couverture, Cocoon propose forcément l’offre qui vous correspond. 

 

De plus, aux prestations de qualité s’ajoutent des services performants, comme l’assistance, mais aussi le réseau de professionnels de santé Santéclair, qui permet de bénéficier de tarifs préférentiels et d’une absence d’avance des frais. 

 

Du devis à la souscription, tout se fait directement en ligne et en deux clics ! 

 

1- Commencez par évaluer votre besoin pour chaque poste de soins : le devis apparaît immédiatement. 

 

2- Poursuivez par l’adhésion : rapide et totalement sécurisée pour une protection optimale de vos données personnelles. 

 

Ainsi, en quelques minutes seulement, vous pouvez bénéficier de la qualité des prestations de l’assurance santé CocoonAlors, demandez vite un devis en ligne !

Simulez vos remboursements avec Cocoon

Anticipez immédiatement vos remboursements en utilisant notre simulateur en ligne adapté aux offres Cocoon.

Choisissez un type de prestation

Remboursement Sécurité Sociale

Remboursement Cocoon

Reste à charge

Un service gratuit, sans engagement & adapté à vos besoins

Quels sont vos besoins ?

Indiquez-nous de quoi vous avez besoin pour nous aider à vous fournir une offre personnalisée.

-
Optique
+
-
Dentaire
+
-
Hospitalisation
+
-
Soins courants
+

Un service gratuit, sans engagement & adapté à vos besoins