ORTHOPTISTE  : DEFINITION

Lors d’une visite chez l’ophtalmologue, celui-ci a conseillé de se rendre chez un orthoptiste pour un bilan. Mais qu’est-ce qu’un orthoptiste et à quoi sert-il dans le système de soins ? Les réponses aux questions les plus fréquentes sur cette discipline complémentaire à l’ophtalmologie.

QU’EST-CE QU’UN ORTHOPTISTE ?

 

L’orthoptiste est un professionnel de santé paramédical, spécialisé dans les troubles de la vision, de leur dépistage à la rééducation et la réadaptation visuelle. Il intervient dans un cadre pluridisciplinaire qui mêle ophtalmologues bien sûr, mais aussi ergothérapeutes et psychomotriciens.

Il est consulté notamment en cas de strabisme, de fatigue visuelle, de vision double ou de dégénérescence liée à l’âge et soigne les enfants en bas âge aussi bien que les personnes âgées.

En dehors des cas de strabisme, l’orthoptie n’a pas vocation à faire disparaître le défaut ou à permettre de gagner de l’acuité visuelle. Son objectif est de corriger les mauvaises habitudes prises par le système oculaire en le faisant travailler spécifiquement selon le trouble, pour rétablir confort de vue et meilleure efficacité visuelle.

 

COMMENT SE DÉROULE UN TRAITEMENT D’ORTHOPTIE ?

 

Tout traitement d’orthoptie commence obligatoirement par un bilan orthoptique. Il permet de déceler l’origine du trouble, l’œil étant le seul organe du corps humain à avoir à la fois une fonction motrice (muscles des yeux) et sensorielle (vision). À l’occasion du bilan, un ensemble de tests sur ces deux axes de recherche est réalisé, déterminant ensuite la prise en charge adéquate.

Si suivi il doit y avoir – car ce n’est pas toujours le cas –, il prend la forme de séances de rééducation. Suivant le trouble visuel, il faut compter entre dix et vingt séances pour parvenir au résultat escompté. Elles durent entre vingt minutes et une heure et point important, doivent être réalisées de manière régulière, une à plusieurs fois par semaine. C’est là un facteur clé de réussite. Ces exercices pratiqués au cabinet de l’orthoptiste peuvent être complétés d’exercices à réaliser à domicile. Ces derniers ne dispensent toutefois pas de respecter avec assiduité le projet de soin mis en place par l’auxiliaire médical.

 

ORTHOPTIE : QUEL REMBOURSEMENT ?

 

L’orthoptie est remboursée par la Sécurité sociale dès lors qu’elle est prescrite médicalement, que ce soit par un ophtalmologue ou par un médecin généraliste. Comme pour tous les auxiliaires médicaux, la participation du régime de base correspond à 60 % du tarif conventionnel.

Concernant les séances de rééducation, le remboursement de l’orthoptiste est soumis à une demande d’entente préalable, c’est-à-dire que la Sécurité sociale doit accepter de prendre en charge le projet de soins avant d’entamer toute rééducation. L’absence de réponse de la caisse dans un délai de quinze jours vaut acceptation de la demande.

Question tarifs, dès lors que le professionnel est conventionné et sauf à avoir des exigences particulières, ils sont encadrés et ne peuvent être sujets à dépassements d’honoraires. En matière d’optique, c’est assez rare pour être souligné. Le tarif conventionnel pour un bilan varie de 26 € à 79,30 € et pour une séance de rééducation, de 10,40 € à 46,80 €, suivant le trouble à soigner.

Être couvert par une complémentaire santé demeure indispensable, car on le voit bien, le reste à charge total sur une rééducation peut être important. Pour une mutuelle optique de qualité, alliant performance et maîtrise du budget santé, faites le bon choix, optez pour Cocoon.

simulez votre devis