Mutuelle jeune : nos conseils pour bien la choisir



Qu’ils soient étudiants, actifs ou demandeurs d’emploi, les jeunes ont tous un point commun, celui de vivre avec peu de moyens financiers, parfois même dans la précarité. Dans ces conditions, comment se protéger efficacement sans trop dépenser ? En souscrivant à une mutuelle jeune qui répond à leurs besoins en associant garanties essentielles et petits prix.

Pourquoi une mutuelle pour les jeunes est indispensable ?

Certains adultes de moins de 30 ans font, pour des raisons financières, le choix de se passer de complémentaire santé au motif qu’ils sont jeunes et en bonne santé. En cas de problème médical, ils ne comptent que sur la participation de l’Assurance Maladie. Or, la couverture du régime de base laisse toujours un reste à charge à l’assuré, qui est variable selon les postes de soins.

Pour une consultation en médecine de ville, il est de 30 %, mais parfois, il peut s’avérer bien plus élevé. Lors d’une hospitalisation par exemple, le forfait journalier n’est pas du tout remboursé par la Sécurité sociale. Ce sont alors 20 euros par jour qui doivent être payés par le malade. Si une intervention nécessite une admission en établissement de plusieurs jours, la facture peut donc vite grimper. Pour le dentaire ou l’optique, là où les dépenses sont les plus importantes, la participation est quant à elle très faible par rapport aux sommes engagées.

Pour éviter d’avoir à financer ses soins soi-même, la solution est bien évidemment de souscrire à une complémentaire santé. Mais inutile de se surprotéger et d’opter pour une formule coûteuse, d’autant que certaines prestations sont bien souvent inadaptées aux besoins des plus jeunes. Des organismes proposent des contrats spécialement conçus pour les étudiants ou les jeunes actifs à des tarifs vraiment pas chers. Pour moins de 20 euros par mois, il est tout à fait possible d’être bien protégé grâce à une mutuelle jeune.

Des profils différents, mais un même besoin

Les aides existantes

Faire des études ou démarrer dans la vie active comme salarié ou jeune entrepreneur rime souvent avec précarité. Les « petits jobs » étudiants ou le premier emploi permettent en général tout juste de subvenir à ses charges et besoins essentiels, surtout quand on a moins de 25 ans. Après avoir payé son loyer, ses courses, ses factures et ses frais de transport, il reste rarement de quoi vivre décemment jusqu’à la fin du mois.

Dans ces conditions, comment trouver un budget à allouer à sa protection santé? Heureusement, il existe des solutions, à commencer par des aides de l’État trop souvent méconnues. La mutuelle à 1 euro ou complémentaire santé solidaire (CSS) est un dispositif remplaçant la CMU-C et l’ACS depuis novembre 2019. Il permet aux personnes aux ressources modestes de profiter d’une couverture de qualité, sans avoir à faire l’avance des frais et sans reste à charge. Suivant les revenus du foyer, elle peut être avec ou sans participation financière. Pour un individu jusqu’à 29 ans vivant seul et dont les ressources sont inférieures à 745,92 euros par mois, elle est gratuite. Et s’il gagne jusqu’à 1007 euros, elle s’élève à 8 euros par mois seulement.

En outre, la loi prévoit qu’un jeune ayant eu une première expérience en tant que salarié durant laquelle il a adhéré à la mutuelle obligatoire de son entreprise et qui se retrouve au chômage indemnisé par Pôle emploi, bénéficie automatiquement de la portabilité de ses garanties. Cela signifie qu’il n’a pas à demander sa résiliation pour cause de chômage et qu’il conserve, pendant une durée maximale d’un an, sa couverture santé à l’identique sans avoir à s’acquitter de la moindre cotisation en contrepartie.

Les solutions pour s’assurer pas cher

Excepté ces aides, quelles sont les autres solutions pour s’assurer pas cher ? Avant tout, il faut savoir qu’un jeune qui est ayant droit sur le contrat de ses parents peut y demeurer jusqu’à une limite d’âge située en général entre 25 et 28 ans, tant qu’il poursuit des études ou est à charge fiscale. Chaque année, les assureurs demandent un justificatif de situation (carte d’étudiant, avis d’imposition, etc.).

Il n’est donc pas nécessaire d’enlever son enfant de sa mutuelle sitôt qu’il entre à l’université. En plus, dans la mesure où les parents ont les capacités financières pour maintenir leur enfant sur leur contrat, ce dernier peut profiter d’une couverture à bon marché et très complète, car il s’agit le plus souvent de garanties familiales couvrant bien tous types de soins.

Tout jeune qui suit des études peut également choisir d’adhérer à une complémentaire santé étudiant dont les formules sont spécialement conçues pour ses besoins, mais ce n’est en aucun cas une obligation. D’autres organismes proposent des offres similaires à des tarifs tout aussi avantageux : les mutuelles jeunes. C’est le cas de Cocoon !

Cocoon, des complémentaires santé à prix maitrisés

Cocoon propose des mutuelles jeune qui s’adresse à tous les moins de 30 ans, qu’ils soient étudiants, actifs ou sans emploi. Elle offre différents niveaux de couverture adaptés aux attentes des jeunes adultes, toujours sans délai de carence, pour un bénéfice immédiat des prestations. Celui qui n’a besoin que d’une protection minimaliste avec une prise en charge des soins courants (consultations et médicaments) et du forfait journalier en cas d’hospitalisation pourra profiter d’une formule économique à prix très attractif. En revanche, celui qui, par exemple, a un besoin spécifique en optique s’orientera vers une garantie aux remboursements optimisés pour les lunettes ou les lentilles, mais toujours à tarif maîtrisé.

La force de Cocoon ce sont ses prestations de qualité, qui sont adaptées aux besoins de chacun, mais ce sont également ses services performants inclus sans surcoût dans la cotisation santé : le tiers payant, qui permet de ne pas avoir à avancer ses frais de santé, des remboursements rapides sous 48h, un réseau de professionnels de santé partenaires qui font profiter de tarifs préférentiels, etc.

Qu’attendez-vous pour réaliser votre devis en ligne ? C’est gratuit et sans engagement !

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin

Des solutions santé sur-mesure, pour tous !

Trouvez l’offre qui vous ressemble.

Des questions ?
Nos réponses !

Il est primordial de souscrire une complémentaire santé à tout âge afin de se prémunir contre les maladies ou accidents imprévus.

La mutuelle pour un jeune dépend de ses besoins en matière de santé. Il convient donc de comparer les offres.

Généralement, on situe le tarif mensuel de base d’une mutuelle pour les jeunes à partir de 30 euros. Néanmoins, le prix peut rapidement augmenter selon les garanties souscrites pour atteindre une somme avoisinant les 80 euros.

Si les garanties à souscrire dépendent avant tout de vos antécédents en matière de santé, il est conseillé de s’assurer de bons remboursements pour les postes de soins suivants :

  • les soins optiques (lentilles, montures et verres) ;
  • les soins dentaires ;
  • les frais d’hospitalisation ;
  • les frais médicaux courants (médecin généraliste, spécialiste, etc.).

Même si vous êtes sans emploi, il est important de souscrire une complémentaire santé pour compléter la prise en charge de l’Assurance Maladie. Ne pas en avoir peut vous coûter très cher en cas de soins ou d’imprévus médicaux.

Besoin d’y voir plus clair ?

Vous hésitez entre plusieurs formules ou vous souhaitez simplement avoir plus de précisions sur nos offres santé ?
Vous êtes au bon endroit ! Nos conseillers sont là pour vous éclairer et vous proposer un devis personnalisé et adapté à vos besoins santé.

Dites-nous en un peu plus sur vous, et on vous rappelle.

Tous les champs sont obligatoires.

"*" indicates required fields

Civilité*
*
5 bonnes raisons de faire du sport après 50 ans
lunettes de soleil été
Comment bien choisir vos lunettes de soleil pour protéger vos yeux cet été ?
semelles orthopédiques
Semelles orthopédiques : comment sont-elles remboursées ?

Un conseiller vous rappelle