L’AMBULANCE POUR UN ACCOUCHEMENT EST-ELLE PRISE EN CHARGE ?

 

Comment se rendre à la maternité le jour J quand on n’a pas de voiture ? La question inquiète beaucoup de futurs parents et doit être anticipée, surtout s’ils n’ont d’autre solution que de solliciter un transporteur. Mais l’ambulance est-elle prise en charge pour un accouchement ?

 

UNE PRISE EN CHARGE POSSIBLE PAR LA SÉCURITÉ SOCIALE

 

La future maman non véhiculée et sans proches disponibles pour la conduire à l’hôpital le jour de l’accouchement doit rapidement étudier d’autres moyens pour s’y rendre. En effet, la question du mode de transport doit être résolue avant la fin du 8e mois de grossesse : c’est l’assurance de la tranquillité d’esprit et celle de pouvoir bénéficier de la prise en charge adéquate.

 

Il faut savoir que le remboursement de l’ambulance par la Sécurité sociale est possible pour les femmes enceintes. Toutefois, la démarche ne saurait s’improviser : pas question d’appeler une ambulance le jour J sous peine, pour la future maman, d’en supporter seule les frais. Le médecin qui suit la femme enceinte doit au préalable prescrire médicalement le déplacement, qui sera effectué par une société de transport sanitaire ou un taxi conventionné. Ensuite, environ un mois avant la date prévue d’accouchement, il suffit prendre contact avec les professionnels à proximité.

 

Dans le cadre de sa grossesse, la femme enceinte bénéficie, dès le 6e mois, d’une prise en charge de ses dépenses de santé à 100 % et de la dispense d’avance des frais. Elle ne supportera donc pas les coûts de son transport si les conditions ont été respectées.

 

À noter que si le trajet vers la maternité est supérieur à 150 km, une entente préalable de l’Assurance maladie est nécessaire.

 

QUE FAIRE EN CAS D’ABSENCE DE PRESCRIPTION MÉDICALE OU DE REFUS DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ?

 

En cas d’absence de prescription médicale délivrée par son médecin ou de refus de l’Assurance maladie, il vaut mieux éviter, pour sa sécurité, de se rendre à la maternité par les transports ou à pieds. Il faut également résister, sauf urgence réelle, à la tentation de contacter les pompiers, qui n’ont pas vocation à assurer l’acheminement des personnes vers un établissement de santé.

 

La seule solution pour gagner la maternité le jour J est l’ambulance ou le taxi privé ? Ces derniers sont souvent réticents à l’idée de prendre en charge des femmes enceintes, même si, en théorie, ils n’en ont pas le droit. Dans les deux cas, la femme enceinte peut, à juste titre, craindre pour son budget, car le coût du transport viendra s’ajouter au prix de l’accouchement en lui-même. Il faut alors penser à se tourner vers sa mutuelle. En effet, une participation aux frais d’ambulance peut être prévue.

 

C’est le cas de Cocoon, qui prévoit un forfait annuel pour les transports non pris en charge par la Sécurité sociale pouvant atteindre 50 €, suivant le niveau de garantie choisi. Cocoon accompagne les femmes enceintes tout au long de leur grossesse avec ses prestations ciblées et de qualité. C’est la référence des mutuelles maternité.

simulez votre devis