Mutuelle retraité : et si vous choisissiez le meilleur pour vous !

Que vous soyez salarié du privé ou travailleur indépendant non salarié (TNS), la question de la mutuelle se pose de façon souvent lancinante à quelques mois de prendre sa retraite. Jusqu’alors, le problème ne se posait pas : soit vous bénéficiez d’une mutuelle entreprise, soit vous aviez souscrit une mutuelle santé à titre individuel. Mais une fois à la retraite, que se passe-t-il ? Pouvez-vous continuer à profiter de votre ancienne complémentaire santé ? Si oui, à quel prix ? Si non, quelle mutuelle pour retraité choisir ? Et la grande question que tous les retraités et futurs retraités se pose : existe-t-il réellement une mutuelle pas chère pour senior à l’heure où les soins dentaires, les équipements d’optique et les risques d’hospitalisation vont s’avérer sensiblement plus importants ? C’est pour répondre à toutes ces interrogations de la plus grande importance que nous avons mené l’enquête. Suivez le guide !

 

Vous allez bientôt partir à la retraite ou vous l’êtes déjà depuis quelques semaines ou quelques mois. Dans les deux cas, il est effectivement temps de se poser les bonnes questions et de trouver les meilleures réponses pour être certain de faire les bons choix. Car à cet âge plus qu’à tout autre, opter pour la meilleure complémentaire santé senior est primordial, tant il est vrai que, si votre santé n’a pas de prix, elle a forcément un coût. Que vous souhaitez le plus bas possible ! Cet élément a d’autant plus d’importance si vous cherchez une mutuelle pour petite retraite pour compléter les remboursements effectués par la Sécurité Sociale. Rassurez-vous, dans sa grande sagesse, le législateur a pensé à vous et la Loi Evin va vous être du plus grand secours.

Il n’existe pas une seule et unique meilleure complémentaires santé senior mais bien plusieurs meilleures mutuelles santé sénior en fonction de votre statut actuel et de vos besoins propres !

 

Vous êtes actuellement salariés (ou vous l’étiez encore il y a peu) ?

 

Vous dépendez des dispositions de la loi Evin de 1989. Au titre de la loi Evin en question (et plus précisément au vu de l’article 4 de la loi n° 89-1009 du 31 décembre 1989), vous avez en effet le droit de profiter du même contrat collectif que celui dont vous bénéficiez quand vous étiez encore en activité. Pour cela, vous devez simplement en faire expressément la demande par courrier recommandé auprès de votre organisme assureur. Ne tardez pas : vous disposez d’un délai de six mois maximum après votre date de départ effective à la retraite pour adresser votre courrier. Sachez que l’assureur de votre entreprise :

 

  • N’a pas le droit de refuser de vous conserver dans la liste de ses bénéficiaires
  • Est tenu de vous offrir les mêmes garanties que celles dont vous jouissiez dans le cadre de votre activité salariée (et donc un contrat strictement identique). 

Mais attention, c’est question tarif que l’histoire devient légèrement moins belle… A la retraite, si la partie Sécurité Sociale reste identique, votre ancien employeur n’a effectivement plus l’obligation de financer 50% du tarif mensuel de votre complémentaire santé : c’est donc désormais à vous de financer 100% de la facture de votre protection ! Heureusement, la loi Evin a prévu un atterrissage en douceur : l’augmentation de la prime de base est lissée dans le temps pour vous permettre « d’encaisser le choc » !

 

Comment vont évoluer les prix quand vous souhaitez conserver votre mutuelle d’entreprise ?

 

Légalement (le montant des cotisations n’étant plus encadré), votre assureur a la possibilité d’augmenter le tarif du contrat d’entreprise à partir de la deuxième année suivant votre départ à la retraite.

 

Grâce à la loi Evin, les prix de la mutuelle d’entreprise restent donc inchangés en année 1 (hormis donc la charge de la part de l’employeur supporté par le nouveau retraité)

 

En année 2, l’assureur peut commencer à augmenter les cotisations, ces dernières restant plafonnées à 25%. Idem en année 3 avec un plafonnement limité à 50%. Mais, dès la 4ème année, les assureurs sont libres de pratiquer les tarifs qu’ils désirent : c’est à partir de ce moment-là que ça commence à faire très mal pour la plupart des seniors à la retraite…

 

Bon à savoir 

 

  1. 1. La loi Evin interdit de demander au retraité de remplir un questionnaire médical (y compris pour les soins dentaires et l’optique). Elle interdit également d’appliquer un délai de carence lors de la portabilité du contrat. Ainsi, il n’y a aucune différence entre avant et après la retraite : la continuité de la protection santé (et donc des remboursements associés) est immédiate et sans restriction.
  2. 2. La loi Évin exclut les ayants-droit (conjoint, enfants) de la couverture de la mutuelle d’entreprise conservée après la retraite. Si les uns et les autres profitaient jusque-là de la mutuelle d’entreprise, ils devront impérativement souscrire une mutuelle à titre individuel pour se mettre à l’abri des risques financiers hors Sécurité Sociale.
  3. 3. Les garanties d’une complémentaire santé collective d’entreprise sont amenées à évoluer au fil des années. Mais la loi Evin est formelle : votre contrat, lui, n’évoluera plus ! Les garanties souscrites lors de la signature de votre mutuelle retraité sont gravées dans le marbre et resteront donc inchangées jusqu’au terme du contrat. 

 

Vous êtes travailleur non-salarié (TNS) ?

 

Pour vous, la loi Evin ne s’applique malheureusement pas. Quel que soit votre statut TNS (artisan, commerçant, profession libérale), partir à la retraite équivaut à perdre purement et simplement les avantages liés à votre précédente activité ! Et les solutions qui s’offrent alors à vous sont pour le moins réduites.

  1. 1. Si votre conjoint(e) est salarié(e), il/elle bénéficie obligatoirement d’une mutuelle d’entreprise : vous pouvez peut-être alors (avec ou sans frais, mais toujours avec l’accord formel de l’employeur) passer temporairement sur sa mutuelle santé d’entreprise jusqu’à son propre départ à la retraite pour profiter des remboursements de tous vos soins (dentaires, optique et spécialistes compris)
  2. 2. Si ce n’est pas le cas, il ne vous reste plus qu’à souscrire une mutuelle pour les retraités, aux meilleures conditions possibles de cotisations en fonction de votre cas particulier, de vos besoins propres et du budget que vous pouvez y consacrer.

Bon à savoir

 

Si vous avez une toute petite retraite, il existe des dispositions prévues par le législateur vous permettant de bénéficier (gratuitement ou à peu de frais) de la Complémentaire Santé Solidaire (anciennement CMU-C et ACS). 

 

Mutuelle retraité : quel contrat pour quelles garanties ?

 

Les travailleurs non salariés sont quasiment tous amenés à opter pour une mutuelle santé retraité. Mais, même autorisés par la loi Evin, les anciens salariés peuvent également choisir d’opter pour une mutuelle retraité différente de leur dernière complémentaire santé d’entreprise, notamment s’ils jugent que celle-ci est trop onéreuse dès la première année (part de l’employeur à la charge du retraité) ou à moyen terme (prix totalement libres dès la 4ème année suivant la retraite).

 

Souscrire alors à une mutuelle pas chère pour retraité devient souvent la seule option financièrement supportable pour les retraités.

 

Dans tous les cas, il est intéressant de posséder le maximum d’éléments pour se faire une idée concrète du meilleur rapport couvertures/prix des mutuelle santé retraité du marché. A vous ensuite de décider en toute connaissance de cause de la mutuelle pas chère pour retraité qui convient le mieux à votre situation. 

 

Bon à savoir

 

Quand on choisit une mutuelle (mutuelle pour retraité comme mutuelle pour actif), il faut impérativement dissocier :

  • Les garanties indispensables (celles dont vous ne pourrez pas vous passer au quotidien dans la grande majorité des cas de figure) : soins médicaux généraux, hospitalisation, soins dentaires, soins optiques et soins auditifs
  • Les garanties optionnelles (que vous pourrez choisir en fonction de votre cas particulier) : prestations à domicile, chirurgie des yeux, pédicurie…

Mutuelle retraité : vérifiez que toutes les garanties indispensables soient bien présentes !

Les garanties indispensables doivent correspondre à la grande majorité des cas de figure que vous allez rencontrer dans le futur. Ainsi, à la retraite, vous continuerez d’avoir besoin d’aller régulièrement chez le médecin, de vous procurer des médicaments qui vous seront prescrits. Vous ne devez pas non plus avoir à craindre d’être éventuellement hospitalisé sans que vos finances soient mises à mal. Et vous devez pouvoir continuer de profiter d’équipements optiques (lunettes, lentilles de contact…), auditifs ou dentaires sans avoir à vous priver. 

 

Avant de souscrire une mutuelle pour retraité, assurez-vous donc qu’elle vous offrira des garanties indispensables dignes de ce nom :

  • Garantie hospitalisation prévoyant par exemple la prise en charge de dépassements d’honoraires en chambre individuelle…
  • Garantie prévoyant une prise en charge correcte des appareillages auditifs, optiques et dentaires 

 

Attention : toutes ces garanties ne sont pas forcément proposées dans les offres de base les moins chères. Pour bénéficier de la meilleure mutuelle santé senior, vous serez forcément amené à faire un effort financier. 

Mutuelle retraité : choisissez vos garanties optionnelles en fonction de vos besoins

Toutes les mutuelles retraités (même les mutuelles pas chères pour retraité) proposent des garanties optionnelles dans lesquelles vous pouvez piocher en fonction de vos besoins et/ou de votre budget. Citons (parmi plusieurs dizaines d’options complémentaires) :

 

  • La chirurgie des yeux
  • Les soins de pédicurie
  • Les soins thermaux
  • Les vaccins exotiques (surtout si vous attendiez la retraite pour faire le tour du monde !)
  • Les thérapies alternatives (ergothérapie et ostéopathie notamment)
  • Les prestations d’assistance à domicile
  • L’accès facilité aux téléconsultations en tiers payant
  • L’accès à des réseaux de soins optiques, auditifs ou dentaires à des prix réduits….

 

Vous l’avez compris : les garanties optionnelles sont à la carte ! Vous pouvez donc en supprimer ou en ajouter au gré de vos besoins et de votre avancée en âge. Nous vous conseillons néanmoins de demander systématiquement un devis préalable lors de toute demande de modification afin de savoir précisément à quoi vous vous exposez. Prenez également en compte que certains options (tout comme certains contrats dans leur ensemble) ne sont plus accessibles à la souscription à compter de 70 ans afin d’éviter certains « effets d’aubaine ». Il vous appartient donc d’anticiper autant que faire se peut les besoins “santé” dont vous aurez vraisemblablement besoin dans le futur.

Dans tous les cas, comparez !

La comparaison des différentes offres est sans conteste la solution la plus intéressante pour trouver la mutuelle retraité la moins chère et correspondant à vos besoins les plus pressants.

 

Ainsi, vous vous rendrez vite compte que les complémentaires santé en ligne sont souvent moins chères puisqu’elles bénéficient de frais de gestion réduits. Vous constaterez également que la concurrence a du bon avec, à la clé, des offres promotionnelles souvent très intéressantes, des frais de dossier et/ou des mois de cotisations offerts… 

 

Pour réaliser une comparaison la plus efficace possible, nous vous conseillons d’opter pour le profil d’assuré type suivant : retraité de 70 ans, appartenant au régime social général, souhaitant un remboursement complet et général.

 

Par ailleurs, et pour finir en beauté, il est heureux de constater que les complémentaires pratiquent des réductions sur les primes (10% en moyenne) lorsque les deux conjoints y ont souscrit. Il peut donc être malin de profiter de cette opportunité pour souscrire chacun de son côté la même mutuelle santé !

Simulez vos remboursements avec Cocoon

Anticipez immédiatement vos remboursements en utilisant notre simulateur en ligne adapté aux offres Cocoon.

Choisissez un type de prestation

Remboursement Sécurité Sociale

Remboursement Cocoon

Reste à charge

Un service gratuit, sans engagement & adapté à vos besoins

Quels sont vos besoins ?

Indiquez-nous de quoi vous avez besoin pour nous aider à vous fournir une offre personnalisée.

-
Optique
+
-
Dentaire
+
-
Hospitalisation
+
-
Soins courants
+

Un service gratuit, sans engagement & adapté à vos besoins