Le remboursement des examens médicaux et analyses médicales

Qu’il s’agisse d’un contrôle de routine ou en suspicion d’une pathologie, examens médicaux et analyses sont monnaie courante. Il n’est pas rare de se faire prescrire une prise de sang ou des prélèvements en tout genre à des fins d’analyses médicales spécifiques. Lorsqu’ils sont prescrits par le médecin via une ordonnance, ces actes de biologie sont relativement bien remboursés par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé. Mais l’Assurance maladie tend à couvrir de moins en moins d’examens médicaux. Avoir une bonne couverture complémentaire est donc indispensable pour être remboursé.

Alors comment fonctionne le remboursement de la Sécurité sociale pour ce type de prestations médicales ? À quoi correspond le ticket modérateur et quelle couverture attendre de la part de sa mutuelle ? Nous vous proposons de répondre à toutes ces questions dans cet article dédié exclusivement au remboursement des examens médicaux et des analyses médicales.

 

 

Comment sont remboursés les examens médicaux et analyses médicales ?

 

 

Si vous avez souscrit à une complémentaire santé, les analyses médicales sont plutôt bien remboursées. Il n’est d’ailleurs souvent pas nécessaire d’avancer le moindre euro. C’est notamment le cas lors des examens les plus courants comme la prise de sang.

 

 

Quel montant est remboursé par l’Assurance Maladie ?

 

 

Le taux de prise en charge de la Sécurité sociale pour des examens médicaux et analyses médicales est compris entre 60 et 100 % à condition de respecter le parcours de soins. Les remboursements dépendent principalement de l’examen médical pratiqué. Il en existe plusieurs catégories :

 

  • 1- Les actes de biologie (actes en B) comme les analyses de sang simples, les analyses d’urine. Ils sont pris en charge à 60 % par l’Assurance Maladie.
  • 2- Les prélèvements effectués par les auxiliaires de laboratoires non-infirmiers, les auxiliaires médicaux, les directeurs de laboratoire non-médecins. Remboursés à 60%.
  • 3- Les actes d’anatomie et de cytologie pathologique (actes en P) qui regroupent les analyses microscopiques des cellules ou des organes pour aider à un diagnostic. Ils sont pris en charge à hauteur de 70% par la Sécurité sociale.
  • 4- Les prélèvements réalisés par des médecins, chirurgiens-dentistes ou sages-femmes sont couverts à 70%.
  • 5- Les frais d’analyses médicales et d’examens de laboratoire dans le but de dépister le VIH ou l’hépatite C. Ces derniers sont remboursés à 100%.
  • 6- Les examens réguliers nécessaire pour les femmes enceintes ou à partir du 6ᵉ mois de grossesse. Frais pris en charge à 100%.
  • 7- Les examens qui correspondent à la pathologie de malades bénéficiant de l’Allocation Longue Maladie (ALD). Prise en charge à 100% également.

 

À savoir : vous pouvez faire effectuer votre prélèvement ou votre analyse à domicile. Pour cela, il faudra régler une indemnité forfaitaire de déplacement de 2,5 €. Elle correspond à une indemnité kilométrique. Il est nécessaire de justifier d’une impossibilité de déplacement par son état de santé pour bénéficier du remboursement par l’Assurance Maladie.

Au même titre que les visites chez votre médecin généraliste, les prestations de biologie médicale sont soumises à la participation forfaitaire de 1 €. Si votre médecin vous a prescrit plusieurs examens, chacun d’entre eux entraine la participation forfaitaire dans la limite de 4 € par jour et par laboratoire d’analyses. Elle reste à charge du patient et n’est pas remboursée par la Sécurité sociale ou la complémentaire santé.

 

 

Quel est le remboursement de mon assurance santé ?

 

 

Les actes d’analyses médicales en laboratoire ne représentent presque jamais de dépassement d’honoraires. De ce fait, un contrat de complémentaire santé avec une couverture à hauteur de 100% de la base de remboursement de la Sécurité sociale suffit pour se faire rembourser la totalité du montant de l’examen. Dans la plupart des cas donc, votre mutuelle prend en charge le remboursement intégral du ticket modérateur.

Afin de ne pas avoir à avancer de frais, il existe un système de tiers payant entre les mutuelles et les laboratoires d’analyses médicales. Afin d’en bénéficier, il faudra présenter lors du règlement des analyses :

 

  • La prescription médicale
  • La carte vitale ou l’attestation de droits à la Sécurité sociale
  • La carte tiers payant de sa mutuelle avec la mention LABO ou LARA

À l’issue de l’acte, le laboratoire se charge d’envoyer directement la facture à votre complémentaire santé.

 

 

Analyses médicales hors nomenclature

 

 

Certaines analyses ne font pas l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale. Elles sont appelées analyses médicales hors nomenclatures. La liste est longue, mais il y a par exemple :

 

  • Les analyses génétiques comme le test de paternité (facturé autour de 160 €)
  • Le diagnostic des hépatites B, E ou G qui est facturé entre 29 € et 250 €
  • L’analyse du fluor dans les urines qui coûte 33 €
  • La quantité de fer dans les urines (19,21 €)

 

Ces prestations ne sont pas prises en charge par l’Assurance Maladie ou par les contrats de complémentaires les plus basiques. Il faudra alors souscrire à des garanties spécifiques chez une mutuelle santé pour que ces analyses hors nomenclatures vous soient remboursées.