OPTIQUE : LA BASE DE REMBOURSEMENT SÉCURITÉ SOCIALE

S’il est un poste de soins très faiblement pris en charge par l’Assurance maladie, c’est celui de l’optique. Pour y voir plus clair, voici ce qu’il faut savoir sur la base de remboursement des frais d’optique, dont le coût peut s’avérer particulièrement onéreux.

LE REMBOURSEMENT DE LA CONSULTATION D’OPHTALMOLOGIE ET D’ORTHOPTIE

 

Le point de départ du parcours optique de tout assuré est la consultation, en accès direct, du spécialiste des yeux et de la vision, l’ophtalmologue. Le remboursement de l’ophtalmologue par le régime obligatoire s’effectue à hauteur de 70 % du tarif de convention. Mais attention, des écarts de prise en charge existent selon que l’assuré consulte un professionnel conventionné de secteur 1 (ou avec option de pratique tarifaire maîtrisée) ou un praticien de secteur 2. La prise en charge n’est alors pas la même avec, en plus, la possibilité pour le second de pratiquer des dépassements d’honoraires non encadrés, augmentant davantage le reste à charge pour l’assuré.

L’ophtalmologue peut préconiser de consulter un orthoptiste, le plus souvent pour entreprendre une rééducation des yeux. Comme pour tout praticien paramédical, le remboursement de l’orthoptiste est fixé à 60 % du tarif de convention.

Mais généralement, la consultation d’ophtalmologie se traduit par la prescription de lunettes ou de lentilles. L’assuré poursuit donc son parcours optique chez l’opticien, professionnel chargé de la confection des lunettes et de la vente des lentilles.

LE REMBOURSEMENT DES LUNETTES ET DES LENTILLES

Appareillages visant à corriger la vue, les lunettes et les lentilles sont toutes deux très faiblement prises en charge par l’Assurance maladie.

LES LUNETTES

Un équipement d’optique est composé d’une monture et de deux verres correcteurs. Leur base de remboursement Sécurité sociale est de 60 % du tarif officiel, qui dépend de l’âge du bénéficiaire. Ainsi, pour un mineur, le tarif défini pour la prise en charge d’une monture est de 30,49 €. Pour un verre, il oscille entre 12,04 € et 66,62 € selon la correction. S’agissant d’une personne majeure, le montant défini pour la monture est de 2,84 € et pour un verre, il varie de 2,29 € à 24,54 €.

En cas d’évolution de la vue avant 6 ans et après 18 ans, plusieurs paires peuvent être remboursées par année. Entre 6 ans et 18 ans en revanche, une seule paire peut être prise en charge par an.

LES LENTILLES

Le remboursement des lentilles n’est possible que sur prescription médicale et dans le cadre d’affections de la vision bien définies.

Leur prise en charge correspond alors à 60 % d’un forfait annuel par œil s’élevant à 39,48 €, quels que soient le type de lentilles et le degré de correction.

LA CHIRURGIE, UNE OPTION AUX ÉQUIPEMENTS, MAIS POUR QUEL REMBOURSEMENT ?

Considérée comme une opération de confort, la chirurgie réfractive n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie. Pourtant, même si son coût est important, elle permet non seulement d’améliorer le bien-être, mais aussi de réaliser de substantielles économies sur le long terme, en évitant des frais de renouvellement d’équipement.

Aussi, en matière d’optique, de la consultation de l’ophtalmologue à l’achat d’un équipement, il est indispensable de faire le choix d’une mutuelle performante afin de mieux maîtriser ses dépenses. Pour plus de lisibilité des prestations, mieux vaut alors se tourner vers une complémentaire santé qui, comme Cocoon, affiche des forfaits en euros. Avec des offres adaptées à tous les budgets et à tous les besoins, Cocoon c’est la référence des mutuelles optique.

simulez votre devis