Soins psy : quel remboursement pour mes consultations ?

21% des Français ont déjà effectué une consultation avec un psy (psychologue, psychiatre, psychothérapeute,…). Si le recours à un expert de la santé mentale s’avère précieux pour surmonter un traumatisme ou se sentir mieux, la démarche est souvent à la charge des patients et de leur mutuelle de santé qui peut permettre un remboursement.

 

soins psy

 

Adulte ou enfant, quand consulter un psy ?

 

Il n’y a pas de règle pour savoir quand solliciter un psy mais certaines situations peuvent vous inciter à franchir le cap.

C’est le cas par exemple si vous avez vécu un événement difficile. Il peut s’agir d’un deuil, d’un accident, d’une maladie mais aussi d’une rupture amoureuse ou d’un licenciement que vous avez du mal à dépasser.

Vous pouvez être amené à aller en consultation car vous vous sentez anxieux, déprimé, stressé, mal dans votre peau, vivez une appréhension sociale, en manque de sécurité mentale,…

La récurrence de troubles physiologiques sans raison apparente peut aussi être liée à un mal-être psychologique. La thérapie pourra alors vous aider à en comprendre les causes et à y remédier.

Les troubles du comportement, tels que les troubles du comportement alimentaire ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont également une raison de prendre contact avec un psy, tout comme les addictions.

Enfin, le suivi psy peut vous aider à gérer vos relations avec votre entourage. Si vous rencontrez des difficultés à communiquer avec votre conjoint ou à comprendre vos enfants, vous pouvez initier ensemble une thérapie conjugale ou une thérapie familiale.

Si vous en ressentez le besoin ou que le soutien de votre entourage familial et amical n’est pas suffisant, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste.

 

Psychiatres, pédopsychiatres, psychologues… Quelles sont les différences ?

 

De nombreux praticiens sont regroupés sous l’appellation « psy ». Si tous sont des professionnels de santé de l’écoute, ils ne disposent pas des mêmes diplômes et ne travaillent pas avec les mêmes méthodes.

 

Des diplômes et des titres reconnus

Le psychiatre est un médecin. Il est titulaire d’un doctorat en médecine et est habilité à prescrire des médicaments comme des antidépresseurs ou des anxiolytiques pour vous aider à surmonter vos difficultés. Le traitement peut venir en complément de séances de psychothérapies avec lui ou un confrère.

Les plus jeunes peuvent aussi ressentir des troubles anxieux ou dépressifs. Les pédopsychiatres ont suivi une formation complémentaire pour prendre en charge ces malaises chez les enfants et les adolescents. Ils exercent en cabinet, à l’hôpital, dans des services publics ou des associations.

Psychologue est une profession réglementée par l’État. Un psychologue a obtenu une licence et un master mention « Psychologie ». Il peut avoir différentes orientations. Certains pratiquent les thérapies comportementales et cognitives (TCC) pour permettre à leur patient de modifier son comportement, d’autres utilisent l’hypnose ou l’EMDR pour aider leur patient à surmonter un traumatisme.

Le titre de psychothérapeute est aussi régi par la loi. Pour l’utiliser, il faut figurer au registre national des psychothérapeutes. L’inscription est réservée aux titulaires d’un doctorat en médecine ou d’un master mention psychologie ou psychanalyse. Ils doivent avoir suivi une formation en psychologie clinique et effectué un stage dans un établissement ou centre agréé.

 

Et la psychanalyse ? 

Les psychanalystes utilisent la méthode inventée par Freud pour accompagner leurs patients dans l’exploration de leur inconscient. Ils réalisent des analyses, pas des psychothérapies.

Il n’existe pas de diplôme reconnu pour devenir psychanalyste. La seule exigence est d’avoir suivi soi-même une psychanalyse. Certains psychanalystes sont également psychiatre ou psychologue.

Les psychanalystes peuvent adhérer à une association, comme la Société freudienne de psychanalyse ou l’Association psychanalytique française.

 

Comment choisir son psy ?

 

En fonction de vos besoins et de votre sensibilité, vous pouvez être amené à préférer un psychiatre, un psychologue ou un psychanalyste.

Vous pouvez demander conseil à votre médecin traitant pour qu’il vous adresse à un psychiatre ou à un psychologue avec lequel il a l’habitude de travailler.

Le bouche-à-oreille est aussi une façon de faire son choix. Si vous le pouvez, parlez de votre démarche à votre entourage. Ils pourront peut-être vous recommander quelqu’un.

Dans tous les cas, vous devez vous sentir en confiance avec le thérapeute qui vous suit. Il doit adopter une posture neutre, non-jugeante et professionnelle. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter une autre personne.

 

Comment se passe une thérapie ?

 

Lors de votre premier rendez-vous, vous exposez vos difficultés. Le praticien vous pose des questions pour mieux comprendre votre situation. À l’issue de ce premier entretien, vous convenez ensemble de la fréquence des séances. Elles peuvent avoir lieu sur place, en cabinet, ou en visioconférence.

Lors des débuts d’une prise en charge par un pédopsychiatre, les parents doivent être présents aux côtés de leur enfant durant les consultations.

La durée des séances dépend du thérapeute. Certains psychologues vous reçoivent pendant une heure, d’autres pendant 45 minutes. Les rencontres avec un psychiatre qui ont pour objet la délivrance d’un traitement sont généralement plus courtes et durent environ 30 minutes.

Le nombre de séances nécessaires et la durée de la psychothérapie ou de l’analyse varient selon les patients et les méthodes employées. Une psychanalyse dure plusieurs années quand la prise en charge d’une TCC demande une dizaine de rendez-vous.

 

 

Les psychiatres et pédopsychiatres remboursés par l’Assurance Maladie et la mutuelle

 

Le psychiatre et le pédopsychiatre étant des médecins, leurs consultations bénéficient de remboursements effectués par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

 

Le remboursement des soins avec un psychiatre en libéral

 

Les psychiatres en libéral ont leur propre cabinet. Comme les autres médecins, ils peuvent choisir :

  • d’appliquer les tarifs conventionnés de la Sécurité Sociale ;
  • d’adhérer à l’option pratique tarifaire maitrisée (OPTAM) et de fixer un dépassement d’honoraires limité ;
  • de définir librement leurs honoraires.

 

Le prix de la consultation en honoraires libres dépend de sa durée, de votre lieu d’habitation et de la renommée du médecin. À Paris et dans les grandes agglomérations, une séance peut être facturée entre 70 et 120 euros.

Lorsque vous avez plus de 25 ans, les psychiatres ne font pas partie des spécialistes en accès direct. Vous devez, en théorie, demander à votre médecin traitant de vous orienter dans le cadre du parcours de soins coordonnés.

Tarif Base de remboursement Montant du remboursement CPAM
Secteur 1 43,70€ 43,70€ 29,59€
Adhérent au contrat d’accès aux soins Dépassement maîtrisé
Secteur 2 Honoraires libres 39€ 26,30€

 

Si vous n’avez pas de médecin traitant ou que vous ne souhaitez pas lui faire part de votre démarche, vous pouvez prendre rendez-vous directement avec le psychiatre. Le remboursement sera alors différent.

Tarif Base de remboursement Montant du remboursement CPAM
Secteur 1 52€ 39,70€ 15,71€
Adhérent au contrat d’accès aux soins Dépassement maîtrisé
Secteur 2 Honoraires libres 39€ 14,90€

 

Le reste de la consultation est à votre charge. Si vous avez souscrit une protection santé complémentaire, elle remboursera le ticket modérateur. Votre contrat de mutuelle peut aussi prendre en charge le dépassement d’honoraires. Cette option s’avère utile si vous vivez dans une grande ville où la majorité des psychiatres pratiquent des tarifs libres.

 

Le remboursement du pédopsychiatre libéral

 

Les consultations avec un pédopsychiatre sont remboursées par l’Assurance Maladie. Le montant du remboursement est le même que vous soyez passé ou non par votre médecin traitant.

Tarif Base du remboursement Montant remboursé
Secteur 1 43,70€ 43,70€ 30,59€
Pédopsychiatre adhérent à l’OPTAM Dépassement d’honoraires maîtrisé
Secteur 2 Honoraires libres 37€ 25,90€

 

Le remboursement des entretiens avec un pédopsychiatre n’est pas soumis à la franchise de un euro par acte. Le ticket modérateur est pris en charge par votre complémentaire santé. Si vous n’en avez pas, vous devez vous en acquitter.

 

Le remboursement des consultations dans les structures publiques

 

Les rendez-vous avec un psychiatre ou un pédopsychiatre à l’hôpital et dans un centre médico-psychologique (CMP) pour adultes ou pour enfants sont totalement prises en charge par l’Assurance Maladie. Et ce, même si elles ne rentrent pas dans le cadre des affections longues durée (ALD). Les patients sont également dispensés de l’avance des frais.

 

 

Le psychologue remboursé sous conditions

 

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les séances avec un psychologue. Il existe cependant des exceptions (ou aides). Elle prend en charge les consultations avec un psychologue :

  • à l’hôpital et en CMP ;
  • dans les Bouches-du-Rhône, dans les Landes, en Haute-Garonne et dans le Morbihan à titre expérimental.

Certaines associations spécialisées dans la prise en charge des victimes de traumatismes, de certaines maladies chroniques ou des femmes victimes de violences proposent également des entretiens gratuits. Cependant, les délais d’attente peuvent être de plusieurs mois et elles ne sont pas présentes partout.

Dans tous les autres cas, il n’y a pas d’aides, la consultation avec le psychologue est à votre charge. Et en l’absence de grille établie, les professionnels fixent leurs prix librement. Selon les thérapeutes et les régions, il peut varier de 30 à 150 euros.

 

Le remboursement du psychologue par la mutuelle

 

Conscientes de l’importance des soins psychologiques, certaines mutuelles prennent en charge les séances de psychothérapie de leurs adhérents. Les modalités figurent dans le contrat de mutuelle que vous avez souscrit et varient selon les organismes et les niveaux de garantie.

Suivre une psychothérapie peut s’avérer un effort financier important, surtout si elle se déroule sur plusieurs mois avec de nombreuses séances. Afin de vous permettre de bénéficier des soins dont vous avez besoin sans vous soucier de votre budget, la mutuelle Cocoon vous propose des remboursements jusqu’à 5 séances par an sur la base de 80 euros avec son offre Optimum.

Depuis la pandémie mondiale de coronavirus et les mesures de confinement, la santé mentale est plus que jamais au cœur des préoccupations des Français. Le gouvernement a annoncé la création d’un accompagnement psychologique pour faciliter l’accès des étudiants à une prise en charge psychologique temporaire.