Les bas de contention : ce qu’il faut savoir

Les bas de contention visent à comprimer la jambe afin de favoriser la circulation du sang. Il s’agit d’un dispositif médical pour le traitement de l’insuffisance veineuse. Dans cet article, découvrez les bienfaits des bas de contention, les critères de choix, mais également leur prix, leur taux de remboursement par l’Assurance Maladie et par les mutuelles santé. Vous trouverez les réponses à vos questions dans cet article.

 

bas de contention

 

Pourquoi porter des bas de contention ? 

 

Pour des raisons médicales 

 

Les bas (ou collants ou chaussettes) de contention sont avant tout un traitement médical qui apportent des soins pour l’insuffisance veineuse. Il s’agit d’une pathologie touchant un grand nombre de personnes. Traditionnellement associés aux personnes âgées, ces problèmes de circulation sanguine touchent également les hommes et les femmes plus jeunes. 

 

Cette maladie veineuse survient dès lors que les veines des jambes ne font plus remonter le sang vers le cœur. Dans un tel cas, le sang stagne. Ce qui a alors pour conséquence d’augmenter la pression à l’intérieur des membres inférieurs. Ce faisant, la veine se dilate et des varicosités ou varices se forment. Les causes de tels problèmes sont nombreuses : l’âge, les hormones, l’hérédité, la grossesse, le surpoids ou la sédentarité. 

 

Parmi les symptômes fréquents, on retrouve : sensation de jambes lourdes, fourmillement, oedèmes sur les chevilles et / ou les mollets, varices, etc. Le port de bas de contention permet alors de soulager ces désagréments quotidiens. En effet, si l’insuffisance veineuse n’est pas traitée à temps, cela peut aboutir à des complications plus sérieuses telles que thrombose, embolie pulmonaire ou encore phlébite. 

Selon la gravité des symptômes, les bas de contention sont divisés en 4 classes (classe I à titre préventif et classe IV en cas de troubles plus sévères comme la phlébite).

 

Pour un plus grand confort 

 

Outre les compressions médicales, il est aussi possible de porter des bas de contention pour des raisons sportives. En effet, les collants ou chaussettes de contention permettent de réduire les crampes ou les courbatures liées à une activité physique. Dans ce cas, les contentions améliorent la performance du sportif à travers un meilleur fonctionnement circulaire. 

Ils permettent également d’améliorer le confort des personnes ressentant régulièrement des sensations de jambes lourdes, stimule le retour veineux sans pour autant souffrir d’insuffisance veineuse. Dans un tel cas, les bas de contention peuvent être utilisés lors de longs déplacements en avion. 

 

Qu’ils soient à titre préventif ou pour soigner un trouble existant, les bas de contention favorisent la circulation sanguine. 

 

Comment choisir ses bas de contention ?

 

Pour choisir ses bas de compression, plusieurs critères peuvent être pris en compte.

 

La classe 

 

Il existe quatre classes de bas de contention selon la gravité des symptômes. Dans ce cas, le niveau de millimètres de mercure varie en fonction de la compression nécessaire pour la jambe. 

  • Classe I (entre 10 et 15 mm Hg) : ces bas de contention peuvent être utilisés pour les personnes souffrant de sensations de jambes lourdes ou de quelques varices. 
  • Classe II (entre 15, 1 et 20 mmHg) : si les troubles cités précédemment sont un peu plus élevés, les patients peuvent porter des bas de contention de classe II. Il en va de même après une chirurgie phlébologique et sclérothérapique. 
  • Classe III (entre 20, 1 et 36 mmHg) : ces bas peuvent être portés en cas de thrombose veineuse profonde, d’œdèmes veineux ou d’ulcère veineux ayant déjà cicatrisé. 
  • Classe IV (supérieur à 36 mmHg) : moins courants, ces bas de compression doivent être utilisés en cas d’ulcère veineux de la jambe ou de lymphœdème sévère. 

 

Le type de bas 

 

Les bas de contention se divisent en trois catégories : bas, collants ou paires de chaussettes. Ainsi, il est possible de les porter jusqu’à la cheville, au mollet, au genou ou à la cuisse.

Le choix entre ces différentes possibilités peut être d’ordre personnel (aspect esthétique) ou médical. En effet, au début de la pathologie, les bas ou les collants sont souvent privilégiés par les médecins. Cependant, l’efficacité des chaussettes est équivalente. 

À cela s’ajoutent les bandes de contention élastiques. Ces dernières sont uniquement utilisées dans un objectif médical et pour les pathologies les plus sévères. Et pour cause, la compression veineuse est plus importante que pour les bas de contention traditionnels. Dans ce cas, la pose des bandes s’effectue à l’aide d’un médecin ou autre membre du personnel médical. Ces bandes doivent être posées depuis les orteils jusqu’aux genoux. 

Pour plus d’efficacité, la mesure doit être effectuée le matin. Cela permettra alors une meilleure adaptation à sa morphologie. 

 

La texture 

 

Aujourd’hui, les progrès technologiques permettent de choisir plus facilement la matière de vos bas de contention. Ainsi, les mailles peuvent être fines ou épaisses pour que vous choisissiez entre des collants transparents ou opaques. Cela permet de les harmoniser parfaitement avec le style vestimentaire, comme s’il s’agissait de simple collant. Outre l’épaisseur du collant, il est aussi possible de choisir le coloris ou les motifs.

Pour trouver des bas (ou chaussettes) de contention adaptés, et obtenir les réponses à vos interrogations vous pouvez aller en pharmacie ou dans des magasins d’orthopédie ou de matériel médical. Certains sites internet spécialisés proposent également ce type de bas. 

 

Quelques conseils pour plus efficacité

 

Pour profiter de toute l’efficacité des bas de contention, voici quelques conseils à adopter : 

  • Une utilisation quotidienne : la Haute Autorité de Santé rappelle que les bas de contention doivent être utilisés sur le long terme pour une efficacité optimale. Si possible, portez vos bas dès le matin et pendant toute votre journée de travail. Si le port présente trop de contraintes, utilisez-les le soir après le travail. Mais dans un tel cas, l’efficacité est moindre du fait que les jambes auront déjà gonflé au cours de la journée. Par ailleurs, si la pathologie est très légère, n’oubliez pas de porter vos bas de contention lors de long voyage ou si vous êtes debout sur une longue période.

La durée du port des bas de contention varie selon la gravité de vos troubles.  

  • Un port limité à la journée : pendant le sommeil, les bas de contention ne présentent aucun intérêt du fait que le sang ne stagne pas en position allongée. D’autant plus que les bas de compression portés sur une longue période (au-delà de 14 heures) peuvent engendrer quelques désagréments, comme des démangeaisons, des réactions allergiques (si le bas n’est pas adapté) ou encore des mycoses de l’orteil. 

Attention, les bas de contention peuvent toutefois être préconisés la nuit si vous êtes une femme enceinte souffrant d’insuffisance veineuse sévère ou après une opération. 

 

Quel est le prix des bas de contention ? 

 

La Sécurité Sociale fixe un tarif conventionné selon la taille des bas de compression : 

  • 22,40€ pour des chaussettes
  • 29,78€ pour des bas
  • 42,03€ pour des collants. 

 

Néanmoins, le prix des bas de contention varie selon une multitude de critères, voici 3 points : 

  • Efficacité thérapeutique : même les bas de contention les plus abordables et pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie vous fournissent une grande efficacité. 
  • Aspect esthétique : ce paramètre est parfois délaissé pour les bas de compression les moins chers. Dans un tel cas, les collants ne sont ni transparents, ni colorés, ni design. À ce titre, les bas transparents sont souvent plus onéreux puisqu’ils exigent une technicité supplémentaire. 
  • Le lieu d’achat : en moyenne, les sites internet spécialisés proposent des tarifs 20 % moins chers que les pharmacies. À l’inverse, les boutiques d’orthopédie disposent des bas de contention à un prix beaucoup plus élevé. Cela s’explique du fait que ces boutiques concernent d’abord les personnes souffrant de pathologie plus sévère. Par ailleurs, elles apportent un service personnalisé et des conseils que l’on ne retrouve pas en ligne. 

 

Le prix des bas de contention s’explique par la politique d’innovation en R&D des fabricants. En effet, pour fournir des bas toujours plus confortables et design, ces derniers investissent continuellement en recherche et développement. Cela implique des phases de test, de vérification et de certification. C’est un gage de qualité pour un bien être optimal. 

 

Quelle prise en charge pour les bas de contention ?

 

Par l’Assurance Maladie 

 

Les bas de contention sont le premier dispositif pour les traitements de l’insuffisance veineuse, et voici la réponse concernant la Sécurité Sociale : reconnue comme telle par la Haute Autorité de Santé, c’est tout naturellement que l’Assurance Maladie propose un remboursement pour les bas de contention. Pour cela, une ordonnance du médecin est indispensable. Par ailleurs, la Sécurité Sociale fixe les remboursements à un maximum de 8 paires par an. Pour chacune d’entre elles, une prescription médicale est exigée. 

 

Ensuite, le taux de remboursement des bas de contention par la sécurité sociale est de 60 %, c’est-à-dire : 

  • 13,50 € pour des paires de chaussettes ;
  • 18 € pour les bas ;
  • 25 € pour les collants.

Toutefois, les personnes souffrant de pathologies de longue durée obtiennent un remboursement de 100 % du tarif conventionné par la sécurité sociale à partir d’une ordonnance. 

 

Grâce aux efforts combinés de l’Assurance Maladie sur les remboursements et des fabricants de bas de contention, le prix à charge pour les patients est de plus en plus faible. À ce titre, la France se place en première position pour le remboursement des bas de contention par la sécurité sociale.

 

Néanmoins, ce faible taux de prise en charge par le patient est uniquement vrai pour les bas de contention entrée de gamme. Si vous souhaitez des bas plus design, il faut évidemment prévoir plus. C’est pourquoi, votre complémentaire santé vous vient en aide afin d’obtenir un meilleur remboursement. 

 

Par la mutuelle 

 

Quelque soit le produit que vous cherchez : chaussettes ou collants de contention design ? Idéalement transparents pour un maximum de discrétion ? Dans un tel cas, le tarif des bas de compression est plus élevé. 

Pour obtenir un remboursement maximal, votre mutuelle vous accompagne. Néanmoins, les mutuelles de santé n’effectuent pas toutes des remboursements de la même manière. La vôtre ne rembourse pas les bas de contention hors tarif réglementé ? Dans ce cas, il y a l’offre mutuelle Cocoon. Si vous souhaitez un meilleur remboursement pour vos bas de contention, il vous suffit de changer de mutuelle de santé. Après un an de souscription, c’est sans frais et sans condition.

Pour obtenir un devis, n’hésitez pas à nous contacter pour qu’on puisse répondre à vos questions ou bien vous pouvez réaliser les démarches en ligne.