Hospitalisation à domicile

 

Pour de nombreuses raisons, certaines personnes préfèrent être hospitalisées à leur domicile. C’est également une solution pour ceux qui souhaitent raccourcir leur séjour à l’hôpital. Cependant, l’hospitalisation à domicile ou l’HAD n’est pas accordée à tout le monde. Pour bénéficier de tous les soins comme à l’hôpital chez vous, vous devez remplir certaines conditions et faire la demande auprès du médecin traitant ou du médecin hospitalier. Sans accord du médecin coordinateur du service HAD, cette demande ne sera pas valide.

Les personnes concernées

 

Quel que soit l’âge du patient, il peut faire une demande d’hospitalisation à domicile. En étant à son domicile, il bénéficiera des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés. Rappelons que pour l’hospitalisation à domicile, le lieu peut ne pas être le foyer habituel du patient. En effet, l’HAD peut intervenir dans les hospices, dans les établissements sociaux et médico-sociaux.

Les soins afférents

 

En choisissant l’HAD, vous pourrez avoir des soins ponctuels si vous êtes atteint d’une maladie qui a du mal à se stabiliser. Les soins techniques et complexes peuvent se faire à domicile si c’est sur une durée déterminée. Après une phase avancée d’une maladie neurologique ou cardiaque, le patient peut aussi demander une HAD : ce sont des soins de réadaptation au domicile. Les soins palliatifs entrent également dans le cadre de l’HAD : il permet au patient d’avoir un accompagnement en fin de vie.

Les conditions à réunir pour pouvoir demander une HAD

 

Si vous êtes hospitalisé depuis un certain temps et si votre médecin traitant estime que vous pouvez quitter l’hôpital et poursuivre les soins chez vous, vous pouvez envisager cette forme d’hospitalisation. Avant que votre demande soit accordée, une assistante sociale passera à votre domicile pour faire une enquête et pour vérifier que les conditions où vous vivez permettent cette HAD. Comme l’initiative vient de vous, il ne devrait pas y avoir de problème, mais votre famille devra également être d’accord de cette hospitalisation à domicile.

Le médecin coordinateur du service HAD peut refuser ce type d’hospitalisation si votre domicile se trouve hors de la zone couverte par l’entité d’hospitalisation à domicile. Cette condition n’est pas si complexe, car il y a dans la plupart des départements des établissements d’HAD. Même si vous allez être hospitalisé chez vous, il est impératif que la structure qui assure ce service à domicile ait suffisamment de lits pour pouvoir vous accueillir en cas d’urgence.

La demande de l’HAD

 

Même si le patient n’est plus très malade, il peut avoir l’initiative de cette demande de l’HAD, mais ce ne sera pas lui qui la fera. Ce type d’hospitalisation doit être proposé sur prescription médicale. Cette dernière peut également s’accompagner de l’accord écrit de votre famille. Votre médecin traitant ou le médecin hospitalier peut faire la demande.

La validation de la demande de l’HAD

 

Une fois la demande formulée par votre médecin traitant ou par le médecin hospitalier, vous ne pourrez pas directement avoir les soins à votre domicile. Cette demande passera par le médecin coordinateur du service HAD. C’est seulement lorsque son avis est favorable que le patient pourra être admis en HAD. Le médecin coordinateur du service HAD élaborera un programme de soins et un accompagnement individualisé. Ce sera également lui qui choisira l’équipe soignante. Si vous avez une demande particulière sur la structure d’HAD, c’est au médecin coordinateur que vous devez faire la demande.

L’établissement concerné pour cette hospitalisation à domicile mettra en place un protocole d’alerte pour vous et votre entourage. Même si vous avez quelqu’un à votre chevet, ce système est d’une grande utilité pour les situations d’urgence. Le médecin coordonnateur vous donnera les coordonnées d’une infirmière ou d’un médecin qui pourra intervenir chez vous 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

L’hospitalisation à domicile est limitée dans le temps et à tout moment, le médecin qui vous suit peut décider de vous remettre à l’hôpital. Cependant, la durée de l’HAD peut être révisée selon votre état de santé. Lorsque ce séjour en HAD touche à sa fin, si l’état du patient s’améliore, il peut prendre un service de soins infirmiers à domicile. Dans le cas contraire, le médecin peut décider d’un transfert à l’hôpital.

La prise en charge par l’assurance maladie et la mutuelle

 

La demande de l’hospitalisation est prise en charge par l’Assurance Maladie et les mutuelles au même titre qu’une hospitalisation dans un établissement. L’assurance maladie et les mutuelles prennent à charge jusqu’à 80 % les frais d’hospitalisation à domicile comme pour toute autre hospitalisation. La prise en charge peut être à 100 % si vous avez ce droit et s’il s’agit d’une affectation de longue durée. Cependant, le forfait hospitalier n’est pas pris en charge par la mutuelle hospitalisation, car le patient est soigné à son domicile.

L’assurance peut vous octroyer une avance sur les honoraires des médecins que vous devez voir dans la procédure de la demande de cette hospitalisation à domicile. C’est également le cas pour les dépenses de tests et analyses biologiques liées à celle-ci. Vous pourrez aussi avoir une avance sur les frais pharmaceutiques. S’il faut établir un contrat avec l’équipe soignante, l’assureur peut vous avancer leurs honoraires. Le transport en ambulance si besoin est possible, l’hospitalisation de jour et le matériel médical sont pris en charge. Pour cette HAD, vous devez également acquérir du mobilier spécifique comme le fauteuil de repos ou le lit médicalisé ainsi que des matériels et des accessoires uniques. Ceux-ci entrent aussi dans les éléments pris en charge par l’assurance.

Vous souhaitez souscrire à une assurance hospitalisation ? Réalisez un devis en ligne !

simulez votre devis