RATTACHEMENT D’UN ENFANT À UNE MUTUELLE : CE QU’IL FAUT SAVOIR

 

Parmi les formalités à accomplir à l’occasion de la venue au monde d’un enfant, celles liées à sa couverture santé s’imposent dès les premiers jours de sa vie. Indispensable, le rattachement de l’enfant à une mutuelle est néanmoins toujours sujet à questionnements. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Votre devis mutuelle famille avec Cocoon
Optique
-
+
Dentaire
-
+
Hospitalisation
-
+
Soins courants
-
+

POURQUOI RATTACHER SON ENFANT À UNE MUTUELLE ?

 

Pour bien accompagner le tout-petit dans ses premiers moments de vie, il faut lui donner toutes les chances : lui offrir une protection santé optimale est alors indispensable, car la Sécurité sociale ne couvre pas entièrement ses dépenses de santé. Jusqu’à ses 16 ans, ce sont vingt examens qui sont pris en charge à 100 %, dont neuf durant la première année. Les autres visites et consultations sont remboursées sur la base des taux conventionnels, 70 % le plus souvent.

Or, au début de la vie d’un enfant, les rendez-vous médicaux s’enchainent à un rythme soutenu que ce soit pour effectuer la vaccination de bébé ou tout simplement pour soigner ses petits maux relativement fréquents. Une mutuelle enfant est alors essentielle pour bien le protéger et pour réduire le reste à charge résultant de son nécessaire suivi médical.

 

QUELLE MUTUELLE CHOISIR POUR LE RATTACHEMENT DE SON ENFANT ?

 

Les parents se demandent souvent à quelle mutuelle rattacher leur enfant. Les possibilités sont nombreuses et il n’existe pas de configuration type applicable à tous. Si les parents sont salariés, ils bénéficient de la mutuelle obligatoire de leur entreprise. Parfois, les ayants droit sont inclus dans la couverture. Dans ce cas, il faut déterminer celle qui rembourse le mieux pour faire son choix. Le côté pratique pourra aussi entrer en ligne de compte : les parents préfèreront peut-être inscrire leur enfant sur le contrat de celui qui est susceptible de l’emmener le plus souvent chez le médecin, pour simplifier les démarches et bénéficier du tiers payant (oublier de confier à son conjoint la carte de tiers payant sur laquelle l’enfant apparaît n’est pas rare).

Si les parents ne sont pas salariés, l’arrivée d’un enfant peut être l’occasion de revoir entièrement les garanties dont ils bénéficient et pourquoi pas, d’opter pour une seule mutuelle santé pour la famille. Cette solution s’avère en général plus économique, car les assureurs accordent alors souvent des réductions. Pour choisir le bon contrat, il faut commencer par déterminer avec précision les besoins des petits et des grands. Le suivi santé d’un jeune enfant nécessite une bonne couverture des consultations de généralistes et de spécialistes. À mesure qu’il grandit, ses besoins évoluent et rendent éventuellement indispensables des prestations en optique et en dentaire.

Après l’étude des besoins, il convient de comparer les offres. Pour cela, les comparateurs en ligne peuvent être d’une aide précieuse. Mais attention aux offres trop attractives : elles peuvent cacher des restrictions comme des délais de carence ou des plafonnements.

 

COMMENT RATTACHER SON ENFANT À SA MUTUELLE ?

 

Lorsque la complémentaire santé est identifiée, rattacher son enfant est en général très simple. Il suffit de joindre à sa demande, faite à l’aide d’un formulaire spécifique ou sur papier libre (dans ce cas, indiquer leurs nom, prénom, date de naissance, sexe, numéro de rattachement et régime de Sécurité sociale), un acte de naissance et une attestation d’ouverture de droits au régime obligatoire.

Il est préférable de ne pas trop attendre pour faire cette démarche. L’enfant peut être rattaché dès confirmation de l’affiliation par le régime d’Assurance maladie. C’est l’assurance d’une protection optimale et de la tranquillité d’esprit.

Et si vous faisiez confiance à Cocoon pour la couverture santé de toute votre famille ? Demandez votre devis en ligne directement !

simulez votre devis