Gastro-entérite : comment la soigner ?

Egalement appelée grippe intestinale, la gastro-entérite touche chaque année en France plusieurs centaines de milliers de personnes. Si dans la grande majorité des cas elle ne présente aucun danger, il est toutefois important d’avoir les bons gestes afin d’en calmer les symptômes, particulièrement chez les tout jeunes enfants qui peuvent vite se déshydrater. Qu’est-ce qu’une gastro-entérite et quels en sont les symptômes ? Comment la soigner ? Quels sont les aliments à éviter ? Il y a t’il des gestes de prévention à adopter ? On vous dit tout.

 

 

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?

 

 

La gastro-entérite est une inflammation de la paroi de l’estomac et de l’intestin. Il existe trois causes principales à la gastro-entérite, la plus courante étant le virus nommé rotavirus. Dans certains cas, cette inflammation peut être provoquée par la présence de colibacilles dans les selles. Les colibacilles sont des bactéries qui peuvent pénétrer dans l’organisme humain suite à une ingestion de nourriture ou d’eau contaminée. Enfin, la troisième cause de la gastro-entérite est la présence de parasites internes tels que des protozoaires ou amibes pathogènes.

 

 

Et les symptômes ?

 

 

Les symptômes habituels de cette inflammation sont des nausées, des vomissements fréquents et survenant tout d’un coup, des crampes abdominales, de la diarrhée, de la fièvre et un mal de tête. Dans des cas plus rares, la personne peut souffrir de vertiges et d’une hypotension.

 

A noter que du fait des vomissements, la personne peut souffrir d’une déshydratation, laquelle peut nécessiter une hospitalisation dans certains cas, particulièrement quand il s’agit d’un bébé.

 

 

Comment soigner la gastro-entérite ?

 

 

Dans la majorité des cas de gastro-entérite, la personne se remet toute seule en 2 ou 3 jours et sans recevoir de traitement particulier. Il est toutefois nécessaire d’avoir les bons gestes pour calmer les symptômes et éviter une déshydratation. Il est ainsi conseiller :

 

  • de rester au lit, au moins le temps que la douleur passe.
  • d’éviter d’ingérer de la nourriture durant quelques heures afin que le système digestif puisse récupérer un peu.
  • de boire plus que d’habitude (mais par petites gorgées de préférence), notamment des boissons contenant assez de sucre et de sel de manière à compenser les pertes en eau et en sel (sont notamment recommandés l’eau, l’eau sucrée, les bouillons de légumes, etc.).

 

 

Lorsque la personne ne ressent plus de nausées, elle peut de nouveau consommer des aliments solides mais petit à petit afin de ne pas solliciter le système digestif trop vite. Les aliments à privilégier sont alors le riz sans sauce, les carottes cuites, les bananes et les fruits cuits.

 

 

Les remèdes au naturel

 

 

Certains remèdes peuvent également aider à soulager les symptômes, tel que le charbon végétal. En captant les bactéries et les toxines présentes dans le système digestif, ce dernier va contribuer à diminuer les diarrhées, les nausées et les vomissements. Le charbon végétal peut se prendre en gélule, à raison de 6 à huit pas jour, ou en poudre en diluant deux cuillères à soupe dans un grand verre d’eau (toutes les huit heures).

 

 

Pour calmer les diarrhées, l’argile verte se veut également un bon remède. Tout comme le charbon végétal, elle absorbe les bactéries, de plus elle possède des bienfaits absorbants qui vont favoriser la cicatrisation du tube digestif (très sollicité à cause des vomissements).

 

 

Certaines infusions peuvent aussi aider à améliorer l’état général de la personne telle que l’infusion aux baies de myrtilles séchées. Les infusions au thym, à l’aigremoine et au romarin auront également des effets bénéfiques.

 

 

Comment l’éviter ?

 

 

Pour en finir avec une gastro-entérite virale, il est primordial d’éviter de la transmettre à votre entourage. Il existe des gestes d’hygiène simples mais importants qui permettront d’éviter au maximum de transmettre le virus aux personnes qui vous entourent.

 

  • Se nettoyer très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon.
  • Nettoyer les poignées de porte, de placards, ainsi que les surfaces de la cuisine, salle de bain et autres pièces où vous vous serez rendu/e.
  • Bien nettoyer vos couverts après les repas, ou choisir un set de couverts qui ne servira qu’à vous durant cette épisode de gastro-entérite et l’isoler des autres (les germes de la gastro-entérite virale se transmettent d’une personne à l’autre par la nourriture et par l’eau).

 

 

La gastro-entérite est une inflammation le plus souvent sans conséquence ; en ayant les bons gestes, vous pourrez apaiser les symptômes et protéger votre entourage. Toutefois, si certains symptômes persistent comme les diarrhées, il faut consulter votre médecin. Ce dernier pourra notamment vérifier que vous ne souffrez pas de déshydratation. Si c’est votre bébé qui souffre d’une gastro-entérite, ne prenez pas de risques, emmenez-le chez le docteur.

Découvrir aussi

Réussir votre sevrage tabagique en douceur

Le choix de dire adieu au tabac marque le début d'un voyage important vers une…

Lire la suite >

Le service "Deuxième avis médical" Santéclair

Créé pour aider chaque personne dans son parcours santé et notamment pour faciliter l'accès aux…

Lire la suite >

Résilier sa mutuelle santé dans le cadre de la loi Châtel

Une multitude de raisons peuvent pousser un sénior ou un cadre salarié à résilier sa…

Lire la suite >