Ostéoporose : causes, traitements et prévention

L’ostéoporose est une maladie qui fragilise les os, les rendant plus susceptibles de fractures. Elle est la maladie osseuse la plus courante dans le monde, touchant environ 4 millions de personnes en France (chiffres Inserm 2019).

 

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

 

Les os sont des tissus vivants qui se renouvellent en permanence. Le processus de formation osseuse (appelé « apposition ») est équilibré par un processus de destruction osseuse (appelé « résorption »). L’ostéoporose se caractérise par un déséquilibre entre ces deux processus, avec une résorption osseuse excessive par rapport à l’apposition. Cela conduit à une diminution de la densité osseuse, ce qui rend les os plus fragiles.

 

Quelles en sont les causes ?

 

La principale cause de l’ostéoporose est le vieillissement. En effet, la production d’ostéoblastes (cellules responsables de la formation osseuse) diminue avec l’âge, tandis que la production d’ostéoclastes (cellules responsables de la destruction osseuse) reste stable.

 

D’autres facteurs de risque d’ostéoporose comprennent :

 

  • Le sexe féminin : les femmes sont plus susceptibles d’être touchées par l’ostéoporose que les hommes, en raison de la baisse des hormones œstrogènes à la ménopause.
  • Les antécédents familiaux : si un parent proche est atteint d’ostéoporose, le risque d’en être également atteint est plus élevé.
  • Certaines maladies : certaines maladies, comme l’hyperthyroïdie, l’insuffisance rénale chronique ou la maladie de Crohn, peuvent augmenter le risque d’ostéoporose.
  • Certains médicaments : la prise prolongée de certains médicaments, comme les corticostéroïdes, peut également augmenter le risque d’ostéoporose.

 

 

Les symptômes de l’ostéoporose

 

L’ostéoporose est souvent asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne provoque aucun symptôme. Cependant, les fractures osseuses sont le signe le plus fréquent d’ostéoporose.

 

Les fractures les plus fréquentes sont les fractures vertébrales (ou tassements), celles de la hanche et du poignet.

 

  • Les fractures vertébrales peuvent provoquer des douleurs dorsales, une diminution de la taille et une déformation du dos.
  • Les fractures de la hanche sont les fractures les plus graves et peuvent entraîner une invalidité.
  • Les fractures du poignet peuvent provoquer des douleurs et une diminution de la mobilité de la main.

 

 

Comment la diagnostiquer ?

 

Le diagnostic de l’ostéoporose repose sur une mesure de la densité osseuse. Cette mesure est réalisée par un examen d’imagerie appelé densitométrie osseuse.

 

La densitométrie osseuse permet de classer l’ostéoporose en trois stades :

 

  • Ostéopénie : la densité osseuse est inférieure à la normale, mais pas suffisamment basse pour être considérée comme de l’ostéoporose.
  • Ostéoporose : la densité osseuse est très inférieure à la normale.
  • Ostéoporose sévère : la densité osseuse est extrêmement inférieure à la normale.

 

 

Quel traitement ?

 

Le traitement de l’ostéoporose vise à prévenir les fractures. Il existe plusieurs traitements disponibles, dont :

 

  • Les médicaments : les médicaments les plus couramment utilisés pour traiter l’ostéoporose sont les bisphosphonates, les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM), les estrogènes, les parathormones et les anticorps monoclonaux.
  • L’exercice physique : en particulier les exercices de mise en charge, est important pour renforcer les os et prévenir les fractures.
  • Des changements de mode de vie : comme une alimentation équilibrée et une consommation modérée d’alcool, peuvent également contribuer à prévenir l’ostéoporose.

 

Prévention de l’ostéoporose

 

La prévention de l’ostéoporose est importante, surtout pour les personnes à risque. Les mesures de prévention comprennent :

 

  • Une alimentation équilibrée : il est important de consommer suffisamment de calcium et de vitamine D pour maintenir la santé des os. Les sources de calcium comprennent les produits laitiers, les légumes verts à feuilles foncées et les haricots. Les sources de vitamine D comprennent le poisson gras, les œufs et le lait enrichi en vitamine D.
  • Une activité physique régulière : l’exercice physique, en particulier les exercices de mise en charge, est important pour renforcer les os et prévenir les fractures. Les exercices de mise en charge sont ceux qui exercent une pression sur les os, comme la marche, la course, la danse ou la musculation.
  • Des changements de mode de vie : certains changements de mode de vie, comme une consommation modérée d’alcool, l’arrêt du tabac et le maintien d’un poids santé, peuvent également contribuer à prévenir l’ostéoporose.
  • La nécessité de faire des bilans de santé réguliers, notamment des densitométries osseuses, pour dépister l’ostéoporose dès le début.
  • L’importance de consulter un médecin si vous avez des facteurs de risque d’ostéoporose ou si vous présentez des symptômes, tels que des douleurs dorsales ou des fractures.

Découvrir aussi

Infection urinaire : comment en venir à bout ?

Une infection urinaire se caractérise par l'apparition de brûlures plutôt désagréables et une envie continue…

Lire la suite >

La réforme de la protection sociale et complémentaire des fonctionnaires

La réforme de la protection sociale complémentaire prévoit la participation financière de l'État à la…

Lire la suite >

Comment lire sa carte de mutuelle ?

La plupart des adhérents d’une complémentaire santé se contentent de présenter leur carte de mutuelle…

Lire la suite >