Le remboursement des bas de contention par la mutuelle

Varices, sensations de jambes lourdes, thromboses veineuses, gonflements, … les raisons de porter des bas de contention sont multiples. Ces équipements permettent de compresser la jambe pour améliorer la circulation sanguine et traiter ces divers maux. Mais s’ils sont nécessaires, les dispositifs sont loin d’être gratuits. Alors quel est leur prix ? Quelle est la prise en charge par la caisse d’assurance maladie obligatoire ? Et surtout, quel est le remboursement des bas de contention par les mutuelles santé ? Découvrez les réponses dans cet article.

 

Que sont les bas de contention ?

 

Les bas de contention sont des orthèses de compression veineuse qui permettent de comprimer la jambe de manière homogène. Cela permet de dynamiser le flux sanguin et de limiter la stagnation.

Il existe différents types de bas de contention pour homme ou pour femme. Alors avant de faire votre achat, il faudra les différencier selon la classe et le modèle.

 

La classe

 

Les bas de contention sont divisés en 4 classes à choisir selon la gravité des symptômes. La différence tient au niveau de millimètres de mercure qui permet d’apporter une compression plus ou moins forte au niveau de la jambe.

  • Classe I : idéal pour les personnes souffrant de sensation de jambes lourdes ou de quelques varices.
  • Classe II : en cas de jambes lourdes ou de varices élevées, ou encore après une chirurgie phlébologique et sclérothérapique.
  • Classe III : pour les patients souffrant de thrombose veineuse profonde, d’œdèmes veineux ou d’ulcère veineux ayant déjà cicatrisé.
  • Classe IV : cette classe est préconisée pour les ulcères veineux de la jambe ou de lymphœdème sévère.

Quelle que soit la classe des bas de contention, vous serez toujours remboursé par l’assurance maladie de la même manière.

 

Le type de bas

 

Il est possible de choisir entre des bas, des collants ou des chaussettes. Selon votre choix, les bas de contention recouvrent jusqu’à la cheville, le mollet, le genou, la cuisse ou l’intégralité de la jambe.
Généralement, les médecins préconisent les bas ou les collants en début de pathologie afin de traiter les maux de manière optimale.

Par ailleurs, dans le cadre de pathologie sévère, des bandes de contention élastiques peuvent être portées. Elles offrent alors une compression encore plus forte pour une efficacité renforcée. Dans ce cadre, il faudra souvent l’aide d’un médecin ou d’une infirmière pour poser ces bandes des orteils jusqu’aux genoux.

Selon le type de bas de contention, le remboursement des frais de santé par la sécurité sociale diffère.

Enfin, sachez qu’il existe différents modèles en termes de textures (transparent, opaques, avec des motifs, …) pour s’adapter aux préférences esthétiques de chacun. Mais attention, plus vous choisissez des modèles élaborés, plus le coût de ces équipements médicaux augmente. Dans ce cadre, il est préférable de s’assurer de pouvoir bénéficier d’un bon niveau de remboursement des bas de contention par la mutuelle.

 

Pourquoi mettre des bas de contention ?

 

Traditionnellement, les bas de contention sont utilisés à des fins médicales. Ils permettent en effet de soulager plusieurs pathologies liées à l’insuffisance veineuse, comme les jambes lourdes, les varices, les thromboses veineuses, la phlébite, etc.

Dans l’imaginaire collectif, les bas de contention sont réservés aux personnes âgées. Mais au vu de la diversité de pathologie, ces produits peuvent soigner les troubles de patients plus jeunes.

Au-delà des raisons strictement médicales, les bas de contention peuvent aussi être utilisés comme équipement de confort. Notamment dans le milieu sportif où les joueurs ont besoin d’une circulation sanguine optimale pour améliorer leur performance.
Cependant, le remboursement des bas de contention par la mutuelle est généralement limité aux équipements à des fins médicales.

 

Quel est le prix des bas de contention ?

 

Le prix des bas de contention varie selon le modèle :

  • 22,40 euros pour des chaussettes ;
  • 29,78 euros pour des bas ;
  • 42,03 euros pour des collants.

Il s’agit là du tarif de convention. Cependant, en fonction de l’efficacité thérapeutique, de l’aspect esthétique ou du fournisseur, les prix peuvent varier du simple au double. D’ailleurs, vous constaterez que les sites en ligne proposent des tarifs beaucoup plus avantageux que les pharmacies ou les boutiques d’orthopédie. Mais dans ce cas, vous ne bénéficierez pas du service client qui est disponible dans les magasins spécialisés.

 

Quel est le montant de remboursement de la sécurité sociale ?

 

Les bas de contention sont reconnus par la Haute Autorité de Santé comme étant le premier dispositif pour les traitements de l’insuffisance veineuse. À ce titre, ils sont remboursés par la sécurité sociale.
Le taux de remboursement de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) est alors fixé à 60 % du tarif conventionné pour tous les bas de contention. Et ce taux monte à 100 % pour les personnes souffrant d’une affection de longue durée.

Si l’on reprend les prix susmentionnés, le montant remboursé par la sécurité sociale est donc de :

  • 13,50 € pour les chaussettes (avec un restant à charge minimum de 8,90 €)
  • 18 € pour les bas (avec un restant à charge minimum de 11,78 €)
  • 25 € pour les collants (avec un restant à charge minimum de 17,03 €)

Mais comme les prix pratiqués par les fournisseurs sont souvent bien différents du tarif de base, les patients souffrant d’insuffisances veineuses devront généralement payer un restant à charge bien plus élevé.

Par ailleurs, sachez que l’assurance maladie fixe un maximum de 8 paires de bas de contention par an. Et pour chaque paire, il est primordial d’obtenir une prescription médicale de la part du médecin traitant. En effet, comme pour toute demande de remboursement des soins médicaux à la sécurité sociale, il faut impérativement respecter le parcours de soins coordonnés. Sans ordonnance, les remboursements proposés par Ameli sont encore plus faibles.

Malgré ces insuffisances, la France se place tout de même en première position pour la prise en charge de chaussettes ou de paires de collants. C’est d’autant plus vrai qu’il y a aussi le remboursement des bas de contention par la mutuelle pour réduire drastiquement le restant à charge.

 

Quel est le remboursement des bas de contention par la mutuelle santé ?

 

Si la France se place en première position pour le remboursement des bas de contention, cela ne concerne que les modèles entrée de gamme. Mais si vous souhaitez opter pour des collants ou des chaussettes plus discrets, design et confortables, la prise en charge pas le régime obligatoire d’assurance maladie se révèle insuffisant. Dans ce cadre, il est préférable de bénéficier d’un bon taux de remboursement des bas de contention par la mutuelle.

Mais attention, car toutes les complémentaires santé n’offrent pas une prise en charge identique. Certaines mutuelles ne proposent un remboursement qu’à hauteur du tarif réglementé, alors que d’autres peuvent vous rembourser la (quasi) intégralité des bas de contention.

Alors avant d’acheter ces dispositifs médicaux, pensez à vérifier votre contrat de mutuelle. Si votre complémentaire santé ne vous offre pas un niveau de remboursement suffisant, il est toujours possible d’en changer. Et pour cause, après un an de souscription, la résiliation d’assurance santé est sans frais et sans condition. Cela vous permet de comparer les offres pour trouver celle qui correspond à tous vos besoins.

Sur ce point, nous vous conseillons de vérifier le niveau de prise en charge des dépassements d’honoraires (pour les principaux frais médicaux), l’absence de délai de carence, le tiers payant (pour éviter d’avancer les frais), l’appartenance à un réseau de professionnels de santé, etc.

Tout cela vous permettra de réduire vos dépenses de santé. Alors n’hésitez pas à demander votre devis en ligne avec Cocoon.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir aussi

AVC : causes et symptômes de l'accident vasculaire cérébral

Avec 130 000 Français victimes d'un AVC chaque année, le Gouvernement a lancé le plan…

Lire la suite >

Comment la vie sociale des seniors influe-t-elle sur leur santé ?

La vie sociale aide à garder le moral. Certes, mais pas uniquement. Entretenir une vie…

Lire la suite >

Tout savoir sur la cataracte et son traitement par opération

Comme bien d’autres maladies liées à l’œil, la cataracte est un véritable handicap pour les…

Lire la suite >