Le remboursement d’une cure de désintoxication

Une dépendance à une drogue, à l’alcool, aux jeux d’argent ou même à la nourriture peut avoir des effets dévastateurs sur le malade et son entourage. Avec des conséquences parfois dramatiques sur le quotidien du patient et altérant santé mentale ou physique, elle peut nécessiter un traitement radical. La cure de désintoxication est parfois la solution ultime pour se débarrasser d’un problème de toxicomanie. En France, la prise en charge des traitements peut se faire de différentes manières.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur la cure de désintoxication. Est-elle remboursée ? Entre la Sécurité sociale et la mutuelle santé, quel est le reste à charge pour le patient ?

 

Dans quel cas faire une cure de désintoxication ?

 

 

Une cure de désintoxication permet de guérir la dépendance à une substance ou à un comportement addictif. Elle est très souvent associée à l’alcool, à la drogue ou au tabac. En réalité, il est possible de suivre un programme de désintoxication pour tout ce qui a des propriétés addictives et affecte le quotidien des patients et de leur entourage. Il est donc possible de se désintoxiquer des jeux d’argent, des écrans ou encore la nourriture.

Il s’agit d’un traitement dans un centre médicalisé visant à ramener au seuil minimum acceptable les problèmes en lien avec une dépendance, quelle qu’elle soit. Il ne s’agit pas uniquement d’une privation. Un encadrement médical permet de réaliser un sevrage avec tout un travail psychologique. Ce processus avec suivi permet de minimiser les risques de rechute une fois la cure terminée.

La cure de désintoxication se destine donc à toute personne souffrant d’une addiction, peu importe la nature de cette dernière. Selon le degré de dépendance, le processus peut durer entre 4 et 6 semaines. Pour des addictions puissantes comme à des drogues dures, cela peut prendre bien plus longtemps.

 

 

Où effectuer une cure de désintoxication ?

 

 

Il existe plusieurs types de structures qui permettent de suivre une cure de désintoxication.

Certaines sont financées par les pouvoirs publics. C’est le cas des centres de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Les patients y reçoivent un soutien psychologique, une assistance médicale et un suivi social. Les proches peuvent également recevoir un accompagnement.

Cette période étant une étape difficile à traverser pour le patient comme pour sa famille, il est important d’assurer un suivi psychologique global. Ce protocole permet de se débarrasser de l’addiction, mais offre aussi au patient une aide pour sa réinsertion professionnelle. Les Centres de Soins de Suite et de Réadaptation (CSSR) sont également présents afin d’assurer l’accompagnement des personnes dépendantes.

Autre solution : les grands hôpitaux de France. Ils disposent de services spécialisés dans le traitement des addictions. Ces unités d’hospitalisation sont équipées de centres de sevrage de l’alcool et certains services s’occupent d’autres addictions.

Enfin, il est possible d’intégrer cliniques ou centres privés pour se débarrasser de son addiction. Ces lieux de réhabilitation proposent des cures de désintoxication qui ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Le prix dépend de l’établissement, du niveau de confort et de la qualité des services proposés.

 

 

Remboursement d’une cure de désintoxication

 

 

Une cure de désintoxication représente un coût parfois important. Le patient réside souvent sur place pour toute la durée du traitement. Dans certaines conditions, il est possible de suivre sa thérapie en soins ambulatoires (arriver le matin et retour à son domicile le soir). Cela reste rare et une prise en charge à plein temps permet une meilleure réussite.

Tout au long du processus, des thérapies de groupe et un suivi individuel sont mis en place. Cela peut être complété par de l’exercice physique, de la balnéothérapie ou des ateliers pour améliorer son alimentation. Un mois de cure de désintoxication peut très vite atteindre plusieurs milliers d’euros.

 

 

Quel montant est remboursé par l’Assurance Maladie ?

 

Nombreux sont ceux qui refusent de suivre une cure de désintoxication parce qu’ils pensent son coût inabordable. En réalité, dans les centres publics comme les CSAPA, l’intégralité des frais de la cure est soumise au remboursement par la Sécurité sociale. Et ce, du premier bilan de santé à l’arrivée jusqu’à l’éventuelle réinsertion professionnelle une fois l’addiction guérie. Sont donc couvertes : les dépenses médicales, psychologiques et sociales.

En revanche, la Sécurité sociale ne rembourse pas les traitements dans les centres ou cliniques privés.

 

 

Quel montant est pris en charge par la mutuelle ?

 

 

Certains contrats avec une mutuelle santé peuvent prendre en charge une cure de désintoxication dans une clinique privée. Il est bien évidemment nécessaire d’avoir souscrit aux garanties comme « soins en alcoologie » ou « addictologie » au préalable. Le remboursement est généralement partiel et dépend de votre complémentaire santé et de votre contrat.