Renforcement du système de prévention grâce aux bilans de santé gratuits

Afin de favoriser la prévention de certaines pathologies, le gouvernement met en place plusieurs bilans santé gratuits. Ces derniers sont proposés aux citoyens à diverses étapes de leur vie, afin de limiter les risques et de détecter d’éventuelles maladies. 

Focus sur le renforcement du système de prévention. 

 

Le système de prévention ; une nécessité 

 

La France dédie moins de 2 % de son budget à la prévention (contre une moyenne de 3 % pour le reste de l’Union Européenne). Or, le développement de certaines pathologies peut être évité (ou ralenti) à travers la mise en place d’une politique de prévention efficace. C’est notamment le cas du cancer, du diabète ou des maladies cardiovasculaires qui touchent de plus en plus de monde. 

Pour anticiper ces risques, il convient de réaliser des dépistages, faire le point sur la vaccination ou sur la consommation d’alcool. 

 

Mais pour cela, les Français doivent prendre rendez-vous chez leur médecin traitant, et engager des frais supplémentaires s’ils n’ont pas de complémentaire santé

 

C’est pourquoi, Emmanuel Macron a décidé de renforcer le système de prévention avec la mise en place de plusieurs bilans santé à destination des Français. Et ce, gratuitement. 

Cette décision intervient en complément de la réforme 100 % santé qui permet d’améliorer les niveaux de remboursement des soins auditifs, dentaires et optiques. Il s’agit là de renforcer l’accès aux soins en cas de pathologie identifiée. 

 

Avec ces bilans de santé gratuits, il ne s’agit pas de soigner après coup, mais de mettre en place des mesures de prévention permettant de limiter les risques. 

 

Les bilans de santé gratuits

 

Les différents bilans santé interviennent à certaines étapes de la vie d’adulte afin de détecter rapidement des pathologies. 

 

L’objectif de ces bilans est de permettre au patient de : 

  • faire le point sur sa santé ; 
  • échanger avec des professionnels médicaux ; 
  • poser des questions ; 
  • recevoir des conseils personnalisés ;
  • bénéficier d’examens de prévention et de dépistage ;
  • connaître les aides de l’Assurance Maladie pour l’accès aux soins. 

 

À 25 ans 

 

Le premier bilan de santé gratuit a lieu à 25 ans. À cet âge, il s’agit surtout de faire le point sur les vaccins réalisés et éventuellement d’identifier des problèmes d’addictions. Si les jeunes présentent souvent moins de risques, il convient toutefois de vérifier l’état de santé pour limiter la survenance de certaines pathologies. 

En outre, les professionnels de santé mettent l’accent sur l’hygiène de vie du patient. Ils vont notamment vérifier qu’il pratique bien une activité physique régulière afin de se maintenir en forme. C’est ce qui permet de limiter le risque de cancer, diabète ou maladie cardiovasculaire. 

 

À 45 ans 

 

À 45 ans, de nouveaux problèmes de santé peuvent survenir, comme le cancer du sein, de la prostate ou du côlon. S’ils sont pris à temps, ces différentes pathologies peuvent être rapidement soignées sans séquelles pour les patients. Ce bilan est donc l’occasion d’effectuer un dépistage. 

En outre, le bilan de santé permet d’identifier les éventuels problèmes de santé mentale. 

 

À 60 ans

 

À partir d’un certain âge, le risque de maladie augmente. De nouveaux dépistages sont alors effectués à 60 ans, notamment pour diagnostiquer un éventuel risque de cancer. L’idée est de limiter la perte totale d’autonomie des seniors. Pour cela, la prise en charge rapide des maladies s’avère indispensable. 

 

Si ces différents bilans sont proposés à titre gratuit, le gouvernement travaille de concert avec l’assurance maladie et les organismes de complémentaire santé pour renforcer le système de prévention.