Conseil santé : incompatibilité entre antibiotiques et alcool

Il est souvent déconseillé de consommer de l’alcool pendant la prise d’un traitement antibiotique. Si l’alcool n’empêche pas les molécules d’agir, les effets secondaires du mélange avec certains antibiotiques peuvent être indésirables. Les croyances populaires sont nombreuses à ce propos. Alors qu’en est-il réellement du mélange entre les deux substances ? Dans quelle mesure est-il risqué de consommer une boisson alcoolisée sous traitement médicamenteux ? Ce dossier complet vous apporte les réponses à toutes vos interrogations à ce sujet.

 

 

alcool et médicaments

 

 

Quels sont les risques et effets du mélange antibiotiques et alcool ?

 

Consommer de l’alcool en même temps qu’un traitement antibiotique n’est pas nécessairement dangereux. Il est important de considérer les molécules impliquées dans le mélange, car toutes n’ont pas la même réaction avec les boissons alcooliques. Dans le corps humain, c’est le foie qui se charge de l’élimination de l’alcool. Certains médicaments peuvent agir sur le travail des enzymes et perturber la métabolisation hépatique de l’alcool. Les risques et effets indésirables dépendent donc de 3 facteurs :

 

  • La condition du sujet (âge/poids/état de santé)
  • Le type de médicament et la molécule active
  • La quantité d’alcool absorbé

 

 

L’effet antabuse

 

Deux antibiotiques sont connus pour avoir une interaction chimique directe avec l’alcool. Il s’agit du Flagylâ dont le principe actif est la métronizadole et du Fasigyneâ (tinidazol). Le premier est un antiparasitaire prescrit pour traiter les inflammations du côlon. Le second est employé pour lutter contre les maladies infectieuses et parasites de l’intestin et de l’appareil génital. Au contact des molécules d’alcool, ils empêchent leur dégradation par le foie. Cela induit « l’effet antabuse » qui se compose de symptômes multiples :

 

  • Maux de tête
  • Rougissements
  • Vomissements
  • Nausées
  • Palpitations
  • Vertiges
  • Augmentation de la tension artérielle
  • Troubles respiratoires
  • Douleur thoracique

 

Pour ne pas expérimenter ces effets indésirables, il est nécessaire de ne pas consommer d’alcool pendant la durée du traitement. Il est même recommandé d’attendre au moins 48h après la dernière prise de Flagylâ et 72h pour le Fasigyneâ.

 

 

Alcool et antibiotiques : aggravation des effets secondaires

 

Les médicaments n’agissent pas nécessairement directement au contact de l’alcool. Une situation assez fréquente lors du mélange des deux substances est l’aggravation des effets secondaires.

 

L’alcool peut indirectement perturber la dégradation des molécules actives contenues dans les médicaments. Cela peut entrainer une concentration plus importante, voire anormale, de ces composés dans le sang. Dans ce cas de figure, les effets secondaires du médicament sont davantage susceptibles de se manifester et à une plus grande amplitude.

 

L’alcool est également connu pour affaiblir le système immunitaire alors que le rôle de l’antibiotique est de l’aider à combattre des bactéries.

 

Cette aggravation des effets indésirables ne doit pas être prise à la légère. Elle peut ralentir la guérison et même avoir des conséquences plus graves sur le patient.

 

Parmi les probables conséquences du mélange entre antibiotiques et alcool, il existe d’autres effets connus comme :

 

  • Le développement de troubles intestinaux. Les boissons alcoolisées irritent l’intestin et l’estomac. Certains antibiotiques ont le même effet. Cette dénaturation de la flore intestinale peut provoquer maux de ventre et diarrhées
  • La saturation du foie. Le foie se charge de la dégradation des antibiotiques et de l’alcool. Une consommation excessive d’alcool entraine la saturation de l’organe qui n’est plus à même de traiter les antibiotiques. Leur efficacité peut ainsi être réduite

 

 

Alcool et amoxicilline : quels effets ?

 

L’amoxicilline est l’antibiotique le plus consommé en France. Sa prescription est destinée à un large spectre d’infections bactériennes comme l’otite, la sinusite, la bronchite, l’infection urinaire ou digestive. Si le principe actif du médicament n’agit pas avec l’alcool, il convient tout de même d’être prudent. Outre le fait de respecter les doses (la posologie) imposées par le médecin, il n’est pas raisonnable de consommer des boissons alcoolisées pendant la durée du traitement.

 

Pour résumer, les effets indésirables et le danger varient d’un individu à un autre. Prendre des antibiotiques et consommer de l’alcool n’est pas nécessairement synonyme de toxicité. En revanche, il est déconseillé de mélanger les deux substances pour ne pas développer d’effets secondaires importants et assurer une efficacité optimale du médicament. Traitements antibiotiques et boissons alcoolisées ne font pas nécessairement bon ménage et il est donc plus prudent d’éviter de les associer.