Remboursement optique

Vous êtes myope, astigmate ou atteint de presbytie et devez porter des lunettes ou lentilles pour améliorer votre vue ou votre confort visuel ? Découvrez les remboursements optiques proposés par la Sécurité sociale et par l’assurance santé Cocoon pour soigner vos différents troubles oculaires !

Remboursement optique par la Sécurité sociale

 

Certains troubles visuels peuvent se soigner ou être atténués grâce à l’emploi de lunettes/lentilles ou grâce à une chirurgie des yeux. A ce titre, la Sécurité sociale propose une couverture partielle des consultations chez l’ophtalmologue à hauteur de 70 % du tarif de base. En ce qui concerne les traitements, le remboursement optique diffère beaucoup d’une situation à l’autre.

 

Les verres et montures de lunettes sont couverts à hauteur de 60 % sur une base de remboursement qui varie en fonction du degré de correction apporté et en fonction de l’âge du patient. Au-delà de 18 ans, la prise en charge apportée par l’Assurance maladie devient dérisoire. Les lentilles de contact sont aussi remboursées à hauteur de 60 % sur la base d’un forfait annuel fixé à 39,46 €. Mais uniquement en cas d’affections spécifiques : astigmatisme, myopie supérieure ou égale à 8 dioptries, strabisme, aphakie, anisométropie à 3 dioptries non corrigeables, et kératocône. De même, les verres teintés sont parfois pris en charge en cas de myopie forte accompagnée de photophobie, de conjonctivite intense, de kératite, d’iritis, de cataracte centrale ou congénitale, et rétinopathie.

 

En revanche, la Sécurité sociale n’apporte aucun remboursement en cas de chirurgie des yeux qui permet pourtant de corriger la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme !

Remboursement optique par la mutuelle

Principe de la mutuelle

 

Du fait de l’écart énorme entre les frais réels d’optique et le remboursement optique qui est offert par la Sécurité sociale, la complémentaire santé ou mutuelle optique joue un rôle essentiel dans la prise en charge des dépenses avancées par le patient. La nécessité de bénéficier d’une mutuelle est d’autant plus nécessaire pour les adultes qu’ils sont peu protégés par l’Assurance maladie !

La prise en charge des soins optiques par la mutuelle Cocoon

Grâce à la mutuelle Cocoon, vous pouvez bénéficier de garanties étendues en matière d’optique, et notamment en matière de verres correctifs avec une prise en charge comprise selon la formule choisie entre 100 % de la base de remboursement et 400 € pour des verres simples, ou entre 100 % de la base et 750 € pour des verres complexes comme les verres progressifs. La prise en charge des lentilles, elle, est comprise entre 100 % de la base de remboursement et 250 €. Par ailleurs, Cocoon propose une prise en charge conséquente en matière de chirurgie réfractive des yeux : jusqu’à 500 € par œil et par an avec la formule Premium !

simulez votre devis

Principaux troubles oculaires

 

Les troubles de la vision sont les atteintes sensorielles les plus fréquentes au sein de la population mondiale. En France, 40% des individus reconnaissent des troubles visuels (fatigue, picotements) liés à l’usage intensif des écrans, selon une enquête de l’AsnaV. On évalue également à 13% le pourcentage de la population active en France qui ne porte pas de correction visuelle alors qu’elle en a besoin.

 

Quels sont les troubles de la vision les plus fréquemment rencontrés ?

 

Daltonisme : cette anomalie génétique irrémédiable affecte la rétine et la perception des couleurs. Le daltonien monochromate ne voit qu’en noir et blanc, le daltonien dichromate ne voit que deux couleurs, et le daltonien trichromate perçoit avec difficultés le rouge, le vert et le bleu.

 

Fatigue visuelle : trouble de la vue qui apparaît lorsque les yeux regardent de près trop longtemps, pouvant provoquer des picotements et des maux de tête. La fatigue visuelle est fréquente chez les seniors et chez les utilisateurs intensifs d’appareils électroniques avec écrans.

 

Hypermétropie : la personne atteinte normalement de loin, mais mal de près. Congénitale, l’hypermétropie s’accompagne d’un strabisme convergent chez l’enfant en raison de l’accommodation de l’œil.

 

Myopie : la personne myope voit mal de loin. Plus les objets sont éloignés, plus l’image devient floue. La myopie apparaît vers 7 à 14 ans, mais peut se développer plus tardivement pour diverses raisons.

 

Astigmatisme : à cause de ce trouble de la vision qui affecte la cornée, la personne astigmate voit mal de près comme de loin. Les lignes horizontales, verticales et obliques sont également perçues de façon déformée. Ce qui entraîne des confusions dans la lecture de caractères proches (M et N par exemple).

 

Presbytie : la personne atteinte voit très mal de près. Contrairement à l’hypermétropie, la presbytie n’est pas congénitale et ne fait son apparition chez l’adulte qu’à partir de 45 ans en général.

 

Strabisme : trouble affectant les jeunes enfants, provoqué par un mauvais fonctionnement des muscles oculaires, qui se traduit une déviation des yeux.

 

Tous ces troubles oculaires peuvent être soignés auprès d’un professionnel de santé. Pour une meilleure prise en charge de vos frais optiques, optez pour la mutuelle Cocoon

simulez votre devis