Remboursement de la chirurgie réfractive : ce qu’il faut savoir

La chirurgie réfractive concerne un ensemble d’interventions chirurgicales permettant de corriger certains défauts de vision. Cette discipline s’est considérablement améliorée et est en plein essor depuis les années 1990. Elle figure désormais parmi les types d’interventions de la chirurgie de l’œil au plus haut taux de satisfaction. Vous pensez avoir recours à la chirurgie réfractive et vous vous demandez comment se passe une telle opération ? Vous vous inquiétez de son coût et de sa prise en charge par la Sécurité sociale ou par votre mutuelle ? Tout ce qu’il faut savoir sur la chirurgie réfractive et son remboursement est à découvrir dans ce dossier.

 

opération de chirurgie réfractive

 

 

 

Qu’est-ce que la chirurgie réfractive ?

 

La chirurgie réfractive désigne les interventions de chirurgie ophtalmique permettant de corriger les défauts visuels. Elle s’adresse aux patients souffrant de myopie, presbytie ou d’hypermétropie. Une opération réussie est souvent synonyme de libération de leur dispositif de correction visuel pour les patients. Ce succès dans l’abandon des lunettes ou des lentilles de contact contribue grandement à la popularité de ces interventions.

 

Comment se passe une opération des yeux au laser ?

 

Avant d’entrer au bloc, les patients devront se soumettre à une série de tests obligatoires. Elle permet au chirurgien de s’assurer que la cornée du patient est normale et qu’il ne présente aucun risque de complications. Ces interventions sont pratiquées intégralement au laser et c’est à la technique du Lasik qui est la plus utilisée. Une opération des yeux au laser se déroule la plupart du temps en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale. Cela signifie que le patient arrive au centre ophtalmologique le jour de l’opération et repart lorsque celle-ci est terminée. Il n’y a donc pas d’hospitalisation.

 

Dans un premier temps, un volet est découpé dans la cornée. Cela permet au chirurgien ophtalmologiste d’atteindre le tissu cornéen. Il va le sculpter et modifier sa forme avec son laser afin de corriger le problème de vue dont souffre le patient. Pour terminer l’opération, le volet cornéen est refermé, sans pour autant nécessiter de suture.

 

Quels sont les cas qui nécessitent une chirurgie réfractive ?

 

Il est important de noter que les enfants ne peuvent pas être sujets à la chirurgie réfractive.

Ce type d’intervention ne se destine pas non plus à tous les problèmes de vue. D’une manière générale, ce sont les défauts de visions liés à une erreur de trajectoire des rayons lumineux entrainant une vision floue et le besoin de porter un dispositif de correction qui sont concernés par cette chirurgie. Pour être éligible, il faut présenter des défauts visuels allant jusqu’à :

 

  • – 8 dioptries pour les cas de myopie
  • + 6 dioptries pour les cas d’hypermétropie
  • +/- 4 dioptries pour les cas d’astigmatisme

 

La presbytie peut également être corrigée avec ce type d’intervention.

 

Le motif et la nécessité d’une telle intervention sont variables. Cela peut être pour des raisons purement esthétiques et le désir de ne plus porter de lunettes, à cause d’un problème d’intolérance aux lentilles de contact, pour la pratique de sports (natation, plongée, ski…) ou encore pour un besoin professionnel nécessitant une certaine acuité visuelle.

 

 

 

Combien coûte la chirurgie réfractive et quelle prise en charge par l’Assurance Maladie ou ma mutuelle santé ?

 

Le coût d’une opération de la myopie ou de toute autre correction d’un problème de vue est variable. Il dépend du patient, du centre de la vision dans lequel est effectuée l’intervention et du nombre de consultations avant. D’une manière générale, il faut compter environ 1500€ par œil pour une chirurgie réfractive.

 

Malheureusement, ce type d’opération est considéré comme du confort par la Sécurité sociale. Elle ne prend donc pas en charge le remboursement de ces frais. Il est également important de savoir qu’un arrêt de travail engendré par la chirurgie ne sera pas non plus couvert par l’Assurance Maladie.

 

En revanche, vous pouvez vous tourner vers une et espérer le remboursement de la majorité du coût de votre chirurgie des yeux. Chaque assurance santé ou complémentaire santé propose une prise en charge différente.