Remboursement de la chirurgie réfractive : ce qu’il faut savoir

Depuis les années 90, la chirurgie réfractive a fait de très grandes avancées et aujourd’hui, elle fait partie, avec la chirurgie de la cataracte, des opérations chirurgicales des yeux les plus pratiquées. Ses différentes techniques ont pour but de corriger certaines anomalies de réfraction et de permettre ainsi aux patients de se dispenser d’une correction optique par lunettes ou lentilles de contact.  Si vous pensez avoir recours à la chirurgie réfractive et que vous vous demandez comment se passe une telle opération. Ou que vous vous inquiétez de son coût et de sa prise en charge par la Sécurité sociale ou par votre mutuelle ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la chirurgie réfractive et son remboursement.

 

opération de chirurgie réfractive

 

QU’EST-CE QUE LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE ?

 

La chirurgie réfractive regroupe un ensemble d’interventions chirurgicales ophtalmiques qui permettent de corriger certains défauts de vision. Une opération réussie est généralement synonyme de libération de leur dispositif de correction visuel pour les patients. Ne plus avoir à porter de lunettes ou de lentilles explique sa popularité de ces interventions et le fait qu’elle figure désormais parmi les types d’interventions de la chirurgie de l’œil au plus haut taux de satisfaction.

Dans quels cas avoir recours à la chirurgie réfractive ?

 

Les troubles de la vue peuvent être traités par le biais de la chirurgie réfractive sont les suivants :

 

  • La myopie  : défaut de vision de loin, 
  • L’hypermétropie : défaut de vision de près, 
  • L’astigmatisme : défaut de vision de loin et de près, 
  • La presbytie : difficultés sur la vision de près. 

 

Car, tous ces défauts réfractifs ont un point commun : une erreur de trajectoire des rayons lumineux qui provoque une vision floue en l’absence d’une correction optique.

 

En effet, la cornée étant un élément essentiel pour notre vision, dans le cas de ces pathologies ophtalmiques, elle est défaillante, présentant généralement une courbure, du cristallin ou de la cornée. 

 

Cette intervention s’adresse tout particulièrement aux patients qui présentent un défaut visuel allant jusqu’à :

 

  • Moins 8 dioptries, pour la myopie, 
  • Plus 6 pour l’hypermétropie
  • Plus ou moins 4 pour l’astigmatisme.

 

Qu’elle soit motivée par un souhait esthétique, comme celui de ne plus porter de lunettes, par une intolérance aux lentilles de contact, ou la pratique d’un sport incompatible avec une correction ophtalmique comme la natation, par exemple :  La chirurgie réfractive est une solution efficace pour corriger votre vue.

 

Chirurgie de l’œil : les contre-indications

 

La chirurgie réfractive ne sera pratiquée que si le trouble visuel du patient est stable depuis 2 ans, c’est-à-dire que le patient a une vision corrigée satisfaisante et non évolutive, à l’aide de lunettes ou de lentilles. 

 

De plus, l’intervention ne se fait qu’à partir de 18 ans et si aucune maladie oculaire n’est diagnostiquée.

Certaines pathologies oculaires sont donc contre-indiquées pour une telle intervention, comme : 

 

  • La cataracte, 
  • Un glaucome, 
  • Des déformations cornéennes, 
  • Un syndrome sec oculaire, 
  • Un traitement par corticoïdes ou immunosuppresseurs, 
  • Une maladie auto-immune.

 

De plus, la chirurgie réfractive ne sera pas pratiquée en cas de grossesse et elle n’est pas recommandée à l’approche de la soixantaine. Mais, pour les plus de soixante ans, d’autres mesures peuvent être envisagées.

Les résultats et les risques de la chirurgie réfractive

 

Comme un grand nombre d’opérations chirurgicales, le résultat recherché par la chirurgie réfractive n’est jamais totalement garanti. En effet, dans le cadre d’une chirurgie des yeux, la cicatrisation est un facteur prédominant qui peut grandement varier en fonction des patients. 

 

Mais généralement, la récupération visuelle se fait rapidement : 

 

  • en moins de 12h lorsque la technique du Lasik (Laser Assisted Intrastromal Keraromileusis) est utilisée 
  • au bout d’une semaine avec la technique de la Photo Kératectomie Réfractive (PKR). 

 

Un suivi ophtalmologique post-opératoire est indispensable, car même si les incidents sont rares, des complications plus ou moins sévères peuvent être rencontrées chez certains patients. Et, de manière générale, dans les 8 heures qui suivent une chirurgie des yeux, un inconfort visuel et quelques larmoiements sont fréquents. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est déconseillé de repartir en conduisant après l’opération.  

 

COMMENT SE PASSE UNE OPÉRATION DES YEUX AU LASER ?

 

Le déroulé d’une opération des yeux au laser dépendra de la technique d’intervention utilisée. C’est le chirurgien ophtalmologue qui la choisira en fonction de la pathologie ophtalmique à traiter. 

 

Les techniques de chirurgie au laser les plus pratiquées sont :

Le Lazik : Laser Assisted Intrastromal Keraromileusis

 

Le Lazik est la technique de chirurgie réfractive la plus utilisée. Elle permet de corriger le trajet des rayons lumineux jusqu’à la rétine en modifiant la forme de la cornée. On appelle cela un « remodelage de la cornée ». L’intervention par Lasik n’est possible que lorsque la cornée est totalement normale.

Le PKR : Photo Kératectomie Réfractive

 

Aussi appelé laser de surface, le PKR est réalisé directement à la surface de la cornée après avoir retiré l’épithélium, c’est-à-dire la couche protectrice superficielle de l’œil. Le laser peut alors commencer son travail de remodelage directement sur le stroma qui est situé sous l’épithélium de la cornée. L’éphithélium repoussera de lui-même après l’opération pour recouvrir la surface de la cornée. Le PKR est utilisé lorsque la cornée est irrégulière, fine ou asymétrique

Le déroulement de l’intervention

 

Après un bilan préopératoire, l’opération réfractive est réalisée sous anesthésie locale. Pour cela, le chirurgiens ophtalmologiste utilise un collyre anesthésiant. L’intervention ne nécessite pas d’hospitalisation, elle est pratiquée en ambulatoire, totalement indolore et le plus souvent elle est réalisée de manière bilatérale. C’est-à-dire que les deux yeux sont opérés le même jour en seulement 30 minutes. L’acte chirurgical est contrôlé par ordinateur pour limiter les risques préopératoires et les lasers sont équipés de « Eye Tracking system » pour suivre efficacement votre œil même si celui-ci bouge légèrement durant l’opération.

 

Il est conseillé de ne pas porter ses lentilles de contact au moins 48h avant l’opération afin de ne pas irriter la surface oculaire.

 

COÛT ET PRISE EN CHARGE DE LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE ?

 

Le coût d’une opération de chirurgie réfractive est élevé mais aussi très variable. Il peut varier en fonction de la pathologie oculaire du patient, de la technique utilisée (LASIK ou PKR), de la notoriété de la clinique ou du centre de la vision dans lequel est effectué l’intervention, de l’expérience du chirurgien et du nombre de consultations nécessaires avant l’intervention.

 

De manière générale, le coût d’une opération des yeux est estimé à 1500€ par œil. Mais, selon les cliniques, elle peut varier de 1200€ à 3000€ par œil. De plus, elle est généralement considérée comme une opération de confort par l’assurance maladie et donc, non remboursée.

 

Seules les opérations liées à des pathologies bien spécifiques peuvent être prises en charge par la Sécurité Sociale. C’est notamment le cas pour une opération de la cataracte ou encore pour une forte myopie unilatérale. La raison étant que, dans ces cas, les défauts de vision ne peuvent pas être corrigés par le port de lunettes ou de lentilles de contact.

 

Ainsi, sans une bonne couverture de votre mutuelle, une opération des yeux au laser peut représenter un gros budget.

 

 

CHIRURGIE RÉFRACTIVE : QUEL REMBOURSEMENT DE MA MUTUELLE SANTÉ ?

 

Dans le cas d’une chirurgie réfractive, la plupart des complémentaires santé proposent un remboursement partiel de l’intervention. Mais si cette prise en charge ne reste que partielle, elle a le bénéfice d’alléger considérablement le coût d’une telle opération.

 

Pour autant, il est indispensable de vérifier les conditions de prise en charge de votre mutuelle :

 

  • Quelles sont les pathologies oculaires prises en charge par votre contrat ?
  • La chirurgie des yeux entre-t-elle dans votre forfait optique global ?

 

Et si votre mutuelle actuelle ne vous couvre pas assez, sachez que le changement d’assurance-santé est gratuit dès lors que vous êtes assuré depuis plus d’un an. 

Remboursement de la chirurgie réfractive par la mutuelle cocoon

 

Vous êtes à la recherche de la meilleure des mutuelles optiques pour votre chirurgie réfractive ? Et si vous faisiez confiance à Cocoon ? 

 

Avec une gamme de neuf niveaux de couverture, Cocoon propose forcément l’offre qui vous correspond. Dans Prémium Plus – la garantie la plus haut de gamme –, la prise en charge atteint jusqu’à 400 € pour des lunettes avec des verres simples, 750 € pour un équipement avec une correction complexe et 500 € par œil pour une chirurgie réfractive.

De plus, aux prestations de qualité s’ajoutent des services performants, comme l’assistance, mais aussi le réseau de professionnels de santé Santéclair, qui permet de bénéficier de tarifs préférentiels. 

 

Du devis à la souscription, tout se fait directement en ligne et en deux clics ! 

 

1- Commencez par évaluer votre besoin pour chaque poste de soins : le devis apparaît immédiatement. 

2- Poursuivez par l’adhésion : rapide et totalement sécurisée pour une protection optimale de vos données personnelles. 

 

Ainsi, en quelques minutes seulement, vous pouvez bénéficier de la qualité des prestations de l’assurance santé Cocoon. Alors, demandez vite un devis en ligne !