Chirurgie des paupières : ce qu’il faut savoir

La chirurgie des paupières est l’une des interventions de chirurgie plastique les plus pratiquées, aux côtés des augmentations mammaires, de la rhinoplastie et du lifting. Cette chirurgie du regard peut faire l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale ou votre mutuelle sous certaines conditions.

 

Chirurgie paupières

 

Quand la chirurgie des paupières est -elle indiquée ?

 

La chirurgie des paupières ou blépharoplastie s’adresse aux hommes et aux femmes qui veulent apporter des modifications à leurs paupières inférieures et supérieures. Leur souhait est motivé par une gêne ou le désir de changer d’apparence.

L’acte chirurgical est contre-indiqué chez les personnes :

  • souffrant de la maladie des yeux secs ;
  • atteintes d’un glaucome non traité ;
  • ayant des ulcères de cornée ;
  • ayant des conjonctivites;
  • qui ne voient qu’avec un seul œil (monophtalmie).

 

La chirurgie des paupières réparatrice

 

La chirurgie réparatrice des paupières vise à corriger une mauvaise position de la paupière sur l’œil. Elle peut être due à une malformation présente dès la naissance ou à un traumatisme.

Ces pathologies de la paupière, comme le ptosis et l’ectropion, réduisent le champ visuel du patient. Elles s’accompagnent parfois d’un aspect disgracieux de la peau autour des yeux.

La blépharoplastie à visée réparatrice est à l’initiative du patient ou conseillée par le médecin afin d’améliorer la vision. L’opération peut alors être réalisée chez un enfant.

 

La blépharoplastie esthétique

 

La majorité des chirurgies de la paupière concernent des adultes. Il s’agit d’opérations de chirurgie esthétique destinées à corriger des signes de vieillissement, comme le lifting efface les rides par exemple.

La blépharoplastie plastique est indiquée lorsque :

  • la paupière supérieure est tombante et lourde ;
  • un excès de graisse s’est accumulé au coin intérieur de l’œil ;
  • la paupière inférieure est ridée ;
  • des poches de graisse se sont formées au niveau des paupières inférieures et supérieures.

Le visage semble fatigué et fait paraître le patient plus âgé qu’il ne le voudrait. L’intervention de blépharoplastie plastique modifie l’apparence du regard et donc du visage. Il est plus dynamique et reposé. La personne a l’air plus jeune. On observe moins de relâchement sur la peau autour des yeux et les paupières. Les poches peuvent être moins visibles. Chez quelqu’un qui ne fume pas et s’expose peu au soleil, le résultat de l’opération durent de 7 à 10 ans.

La blépharoplastie asiatique ou double eyelid vise à ouvrir le regard en créant un pli au niveau de la paupière supérieure. S’il s’agit d’une technique de chirurgie esthétique la plus pratiquée en Corée et au Japon, ce n’est pas le cas en France ou même à Paris. Seuls quelques praticiens spécialisés savent réaliser cette technique, contrairement aux autres opérations de la paupière. Il peut donc y avoir plus de risques.

 

 

Les différentes étapes de l’opération des paupières

 

Le choix du chirurgien est un élément indispensable de la réussite de l’intervention de la chirurgie de la paupière. Elle peut être réalisée par :

  • un chirurgien ophtalmologue oculoplasticien;
  • un chirurgien diplômé de chirurgie plastique et reconstructrice ;
  • un chirurgien maxillo-facial.

Si vous souhaitez faire une blépharoplastie, vous pouvez demander conseil à votre médecin traitant et à votre ophtalmologue pour qu’ils vous recommandent un praticien. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre entourage et d’anciens patients.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de faire appel à un chirurgien membre de la Société française des chirurgiens esthétiques et plasticiens (SOFCP) ou de la Société française de chirurgie plastique reconstructrice (SoFCPRE). Leurs adhérents sont qualifiés par le Conseil national de l’Ordre des médecins pour exercer la chirurgie esthétique.

 

Avant l’opération

 

Une à deux consultations sont nécessaires avant l’opération. Le médecin vous examine le visage afin de vérifier que vous ne présentez pas de contre-indication. Il vous propose ensuite l’intervention qui lui paraît la plus adaptée. Il peut s’agir d’une opération des paupières supérieures, des paupières inférieures ou des quatre paupières.

Au cours de ce premier entretien, vous allez choisir le type d’anesthésie. Les blépharoplasties de la paupière supérieure ont le plus souvent lieu sous anesthésie locale.

Lorsque vous êtes opéré de la paupière inférieure, votre champ visuel est plus large et vous pouvez voir les gestes du chirurgien. Pour cette raison, l’anesthésie locale n’est pas préconisée. Le médecin vous propose plutôt :

  • une sédation vigile, c’est-à-dire une anesthésie locale avec prise de tranquillisants par perfusion ;
  • une anesthésie générale.

Un rendez-vous avec l’anesthésiste 48 heures avant l’opération est alors nécessaire.

Lors de la consultation préopératoire, le chirurgien esthétique doit vous informer des risques et vous remettre un devis détaillé. Vous disposez d’un délai de réflexion de 15 jours pour accepter le devis et programmer l’intervention.

La consultation ne vous engage pas. Vous pouvez renoncer à votre projet ou rencontrer un autre professionnel pour avoir un second avis.

 

Le déroulement de la blépharoplastie

 

Il est recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant l’opération et de ne pas prendre d’aspirine dans les 10 jours qui la précèdent. Si l’acte chirurgical n’est pas sous anesthésie locale, vous devrez être à jeun 6 heures avant l’intervention. Si l’intervention est sous anesthésie locale veillez à ne pas faire d’excès mais il n’y a pas de contre-indications.

L’intervention dure entre une demi-heure et une heure. Lors d’une opération des paupières supérieures, le chirurgien incise le creux de l’œil et en retire l’excès de peau et de graisse. Pendant une blépharoplastie de la paupière inférieure, l’incision est faite soit au creux des cils ou dans la muqueuse interne de l’œil. Le médecin traite ensuite le relâchement musculaire et retire les poches graisseuses.

Dans tous les cas, l’opération est réputée peu douloureuse et ne laisse presque pas de cicatrices lorsqu’elle est bien réalisée. Après une anesthésie locale, le patient rentre chez lui le jour même. Une hospitalisation d’une nuit est nécessaire pour les anesthésies générales.

 

Les suites de l’opération de la paupière

 

Les résultats sont visibles à partir de sept à dix jours. Dans les jours qui suivent l’opération, des gonflements et des bleus peuvent apparaître au niveau des paupières et de la peau autour des yeux. Vous pouvez également ressentir une gêne ou des troubles de la vision pendant 2 à 3 jours. Le cinquième jour, les points de suture sont enlevés.

Le traitement recommandé est d’appliquer du collyre pour prévenir la sécheresse oculaire et de porter des lunettes de soleil afin de protéger ses yeux.

 

Les effets indésirables d’une blépharoplastie

 

Des complications rares comme des kystes, des infections ou une incapacité à fermer les paupières peuvent apparaître et perdurer. Dans ce cas-là, prenez contact avec un médecin.

Il arrive qu’après la cicatrisation et le traitement, le résultat ne soit pas complètement satisfaisant. Si l’œil paraît trop rond, trop creux ou le regard toujours fatigué, beaucoup de cernes ou que ds cicatrices sont très marquées, une seconde intervention peut être réalisée pour corriger ces défauts.

 

 

Le prix d’une chirurgie des paupières

 

Le prix d’une chirurgie des paupières est fixé librement par le médecin qui la réalise. Il en va de même pour le tarif des consultations pré et post opératoires.

Selon le type d’opération, la renommée du praticien et son lieu d’exercice, les prix varient de 1 500 à 3 000 euros pour une blépharoplastie inférieure ou supérieure. Pour une chirurgie des quatre paupières, le tarif moyen observé est de 3 500 euros.

 

La chirurgie des paupières réparatrice remboursée

 

La blépharoplastie reconstructrice est remboursée par la Sécurité Sociale sur la base de 100% du tarif conventionné.

Le chirurgien doit remplir une demande d’entente préalable et la transmettre à la CPAM. Le médecin-conseil de l’Assurance Maladie peut vous convoquer à un entretien pour vous examiner et confirmer le caractère non esthétique de l’opération. La réponse de l’organisme doit intervenir dans les 15 jours qui suivent l’envoi de la demande. L’absence de réponse passé ce délai vaut pour un accord.

Seules les opérations ayant lieu dans un hôpital public ou dans un centre agréé sont remboursées (à vérifier en clinique). Le devis remis par le chirurgien à l’issue de la consultation préopératoire doit faire apparaître le montant pris en charge par l’Assurance Maladie.

Les dépassements d’honoraires et les frais annexes, comme le supplément chambre seul lors de l’hospitalisation sont pris en charge par la mutuelle. Les différents contrats de mutuelle Cocoon vous permettent d’obtenir une prise en charge supérieure au barème de la Sécurité Sociale. Selon l’offre à laquelle vous adhérez, les dépassements d’honoraires et les frais d’hospitalisation peuvent être remboursés

 

La chirurgie esthétique des paupières à la charge du patient

 

Dans le cas d’une intervention à visée esthétique, les coûts liés à l’opération des paupières ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. Le prix des consultations pré et post opératoires, l’opération et l’hospitalisation sont à la charge du patient.

Il est possible de solliciter auprès de la clinique un règlement en plusieurs fois. Certains chirurgiens ou anesthésistes acceptent parfois de négocier les honoraires de leurs consultations.

Votre mutuelle Cocoon peut aussi prendre en charge certains frais, s’ils sont prévus dans votre contrat. N’hésitez pas à la contacter pour connaître les options qu’elle propose et adapter votre niveau de garantie.

La blépharoplastie esthétique permet de rajeunir le regard. Cependant, son coût et la perspective d’une anesthésie peuvent s’avérer dissuasifs. D’autres techniques de médecine esthétique, comme l’injection de toxine botulique ou d’acide hyaluronique, corrigent également les signes de l’âge. Mais si elles sont moins invasives et moins onéreuses, elles nécessitent d’être répétées au moins tous les ans.