LE REMBOURSEMENT DE L’HOMÉOPATHIE

L’homéopathie est une des thérapies alternatives de la liste des médecines douces. Ses effets et vertus sont régulièrement contestés, mais elle n’en demeure pas moins une approche thérapeutique plébiscitée des patients en quête d’une option à la prise de médicaments issus de la chimie. Toutefois, médecine non conventionnelle rime souvent avec dépense non remboursée. Et si, avec la mutuelle Cocoon, faire le choix de l’homéopathie bouleversait les idées reçues ?

QU’EST-CE QUE L’HOMÉOPATHIE ?

Vieille de 200 ans, l’homéopathie est une thérapeutique à l’approche singulière, puisqu’ elle soigne « le mal par le mal ». Elle repose, en effet, sur le principe de la similitude : ce qui rend malade peut aussi soigner, à condition bien sûr que la substance inoculée soit diluée dans une solution, dans des proportions infinitésimales.

L’unité de mesure du médicament homéopathique est le nombre de dilutions au centième, exprimé en CH. La substance active diluée, d’origine végétale, minérale ou animale, devient donc un médicament capable de soigner.

Elle se présente le plus souvent sous forme de granules, de globules (doses uniques), de gouttes ou de solutions buvables.

QUAND CONSULTER UN MÉDECIN HOMÉOPATHE ?

Renforcement des défenses immunitaires, pathologies infantiles, infections touchant les voies respiratoires, allergies, anxiété, stress… sont autant de maux pouvant être traités par l’homéopathie. En revanche, elle ne peut en aucun cas soigner cancers et autres maladies graves. Dans ce cas, le recours à l‘allopathie – la médecine classique – est indispensable.

L’homéopathe considère le patient de manière globale. La consultation, qui dure entre 30 et 45 minutes, commence toujours par un interrogatoire général et poussé sur les symptômes ressentis et les antécédents, que vient compléter un examen clinique. Ils permettent de mettre en place le traitement homéopathique et la dilution adaptée au problème et au patient. À pathologies égales, le traitement pourra donc être différent d’une personne à l’autre.

QUELLE EST LA PRISE EN CHARGE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ?

Il faut savoir que l’homéopathie ne peut être pratiquée qu’après une formation spécifique et seulement par un professionnel de santé, le plus souvent un médecin généraliste. La consultation d’un médecin homéopathe est donc remboursée sur la base d’une consultation de médecin généraliste.

Néanmoins, majoritairement, il est conventionné secteur 2, c’est-à-dire autorisé à pratiquer des dépassements d’honoraires. Aussi, sur une consultation de 45 €, le tarif moyen constaté, la Sécurité sociale remboursera 70 %de la base de remboursement. Celle-ci s’élevant à 23 €, la prise en charge par le régime obligatoire sera donc de 15,10 €. Le ticket modérateur (7,90 €) tout comme le dépassement d’honoraires (dans l’exemple 22 €) sont à la charge du patient.

Les traitements homéopathiques sont, quant à eux, et pour le moment, remboursés par la Sécurité sociale à hauteur de 30 % de la base de remboursement.

LE REMBOURSEMENT DE L’HOMÉOPATHIE PAR LA MUTUELLE COCOON

Après remboursement par l’Assurance maladie, le reste à charge pour le patient peut être important. Mieux vaut donc veiller à se prémunir de tels frais et opter pour une complémentaire santé attentive aux médecines douces.

Cocoon, c’est la mutuelle spécialisée en médecine douce. Suivant la garantie choisie et l’adhésion ou non du praticien à un dispositif de pratiques tarifaires maîtrisées, le remboursement Cocoon, part Sécurité sociale comprise, peut atteindre 350 % de la base de remboursement.

N’attendez pas pour bénéficier de ces avantages. Demandez vite un devis.

simulez votre devis