Tout savoir sur les semelles orthopédiques et leur remboursement

Avec ses 26 os et ses 16 articulations, notre pied est une architecture complexe qui nécessite une grande attention. Pour vous aider à en prendre soin au quotidien, la mutuelle Cocoon vous explique tout ce que vous devez savoir sur les semelles orthopédiques et leur remboursement par la Sécurité Sociale et la complémentaire santé.

 

semelles orthopediques

 

 

À quoi servent les semelles orthopédiques

 

Les semelles orthopédiques sont un dispositif médical sur mesure. Les orthèses plantaires se glissent dans les chaussures afin de corriger la position du pied et l’allure lors de la marche, de compenser un défaut ou de soulager des douleurs.

 

Les indications au port de semelles orthopédiques

 

Les professionnels de santé déconseillent leur utilisation chez les enfants de moins de 5 ans et chez les personnes très âgées afin d’éviter les chutes. Le port d’orthèses est réservé aux individus présentant certaines particularités.

 

L’anisomélie du membre inférieur

 

La différence de taille entre la jambe droite et la jambe gauche peut-être liée à la taille du membre lui-même (conséquence d’une fracture, d’une opération ou d’une anomalie génétique) ou bien à la posture de la personne. Cette jambe courte fonctionnelle est alors causée par une autre pathologie, comme une scoliose ou un bassin mal aligné.

Lorsque la différence entre les deux membres est supérieure à 20 millimètres, notre corps ne peut plus corriger naturellement ce décalage. Des douleurs au genou, au dos, à la hanche ou au nerf sciatique apparaissent.

Le recours à des semelles orthopédiques sur mesure corrige la différence entre les deux jambes.

 

Les troubles statiques 

 

Avoir le pied plat ou creux est une indication pour la prescription d’orthèses plantaires. Ces malformations engendrent douleurs et fatigabilité lors de la marche et un mal aux articulations en cas de station debout prolongée. Non traitées, elles peuvent évoluer en hallux valgus ou en fasciite plantaire.

Les semelles orthopédiques répartissent la pression de façon plus homogène. Elles préviennent les complications et soulagent le patient qui peut reprendre une activité physique habituelle.

 

Les troubles dynamiques 

 

Aponévrosite plantaire, tendinopathies, fractures de fatigue… Très sollicités, nos pieds peuvent avoir temporairement besoin d’être soutenus et protégés des chocs. Associé à du repos, le port temporaire de semelles réduit la douleur et favorise la guérison.

 

Les pathologies ayant un retentissement sur les pieds

 

Enfin, certaines maladies rhumatologiques ou neurologiques, comme la sclérose en plaques ou la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ont un impact sur l’ensemble des muscles du corps. Les semelles orthopédiques sur mesure sont une réponse pour limiter les déformations et soulager les points d’appui douloureux.

Les semelles orthopédiques peuvent aussi être prescrites aux diabétiques afin de prévenir l’apparition des ulcérations et des infections.

 

Des soins complémentaires aux semelles orthopédiques

 

Dans certains cas, le port de semelles orthopédiques ne permet pas de soulager totalement ou de corriger suffisamment les différentes pathologies. Les médecins peuvent alors recourir en complément à:

 

Si ces réponses thérapeutiques ne sont pas suffisantes, une opération chirurgicale peut être envisagée.

 

 

Comment se procurer des semelles orthopédiques ?

 

Il est aujourd’hui possible d’acheter en ligne, en supermarché ou en pharmacie des semelles. Ces accessoires produits en série existent en différentes pointures. Mais ils ne sont pas adaptés au client et ne permettent pas de traiter les pathologies du pied. Cependant, ils améliorent le confort des chaussures, par exemple en amortissant les chocs. Leur port peut être indiqué lors de la pratique d’un sport à fort impact, comme le jogging. Leur achat ne peut pas faire l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale ou la mutuelle.

Mais en cas d’indication médicale, il est indispensable de se rendre chez un podologue pour bénéficier de semelles orthopédiques sur mesure. Les pédicures-podologues sont des auxiliaires de santé médicaux titulaires d’un diplôme d’État.

 

Le bilan podologique

 

Le rendez-vous commence par un entretien entre le professionnel et le patient. Celui-ci cherche à comprendre les raisons qui ont motivées la consultation et l’historique médical du consultant.

Il procède ensuite à un examen plantaire et observe la démarche. Afin de mener à bien son bilan, le praticien installe son patient sur une plateforme podologique ou un podoscope. Ces appareils mettent en évidence les points d’appui, les zones de pression et de frottement.

Grâce à toutes ces informations, le podologue établit son diagnostic et propose les traitements adaptés.

 

Souvent, il est demandé d’apporter une ou deux paires de chaussures lors de cette première consultation. Leur usure recèle de précieuses informations sur notre démarche.

 

La fabrication des orthèses plantaires

 

Si le podologue préconise le port de semelles orthopédiques, il prend les empreintes des pieds manuellement avec un podographe. La prise d’empreinte peut aussi se faire grâce à un scanner.

Grâce à cette photographie, le professionnel réalise des semelles sur mesure en fonction de la forme du pied et de la pointure. Il les ajuste pour qu’elles se glissent dans les souliers apportés lors des consultations.

La fabrication prend entre 7 et 10 jours. Une fois les semelles prêtes, le patient se rend à nouveau chez le podologue afin de les essayer.

 

Pendant les premiers jours, la personne peut ressentir un inconfort en portant ses semelles. Mais cette sensation se dissipe rapidement. Cependant, comme tout dispositif sur mesure, des retouches sont parfois nécessaires. Il ne faut pas hésiter à contacter le podologue si, après plusieurs semaines, une gêne persiste.

 

Les différents types de semelles orthopédiques

 

Les podo-orthésistes utilisent différentes techniques. Ils adaptent la fabrication aux besoins de chaque client.

 

Les semelles thermoformées sont moulées directement sous le pied grâce à un appareil spécialisé. Elles épousent exactement la forme de la voûte plantaire. D’abord utilisée pour les sportifs de haut niveau, cette solution est aujourd’hui offerte aux personnes diabétiques ou aux patients souffrant de douleurs au niveau des orteils et au talon.

Les semelles par éléments sont constituées de plusieurs pièces correctrices, assemblées sur une base en cuir ou en mousse d’après l’empreinte prise lors du rendez-vous. Elles créent les creux et les surélévations qui soulageront le patient. Elles sont utilisées par exemple pour les pieds creux ou plats et les orteils en griffes.

Les semelles monobloc sont poncées par le podologue directement dans la matière. Cette technique permet d’employer plusieurs matières pour une même semelle et d’apporter un plus grand confort à celui qui la porte.

 

 

Quel prix et quels remboursements pour des semelles orthopédiques ?

 

Le prix des semelles orthopédiques dépend de la pointure, de la technique de fabrication et du professionnel qui les réalise. Il faut compter entre 120 et 400 euros pour une paire sur mesure. La remise d’un devis est obligatoire dès lors que le montant de la prestation est supérieur à 70 euros.

À cela s’ajoute le prix de la consultation de bilan orthopédique et parfois celui de la consultation de livraison.

 

Le remboursement des semelles orthopédiques par la Sécurité Sociale

 

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) prend en charge les remboursements sur la base de 60% du tarif conventionné.

Pointure Base de remboursement (BRSS) Montant du remboursement CPAM
Inférieure à 28 25,88€ la paire (12,94€ par unité) 15,528€ la paire (7,764€ l’unité)
Comprise entre 28 et 37 28,02€ la paire (14,02 par unité) 17,316€ la paire (8,658€ l’unité)
Supérieure à 37 28,86€ la paire (14,43€ par unité) 17,316€ la paire (8,658€ l’unité)

 

 

Pour la première paire, le médecin traitant ou le spécialiste (rhumatologue, orthopédiste, neurologue…) doit rédiger une prescription afin que la Sécurité Sociale prenne en charge le remboursement. Il n’y a pas besoin d’avoir une ordonnance pour la prise en charge des renouvellements par l’Assurance Maladie.

L’Assurance Maladie prend en charge le remboursement d’une paire de semelles :

  • par an pour les personnes de plus de 15 ans ;
  • tous les 6 mois pour les moins de 15 ans.

 

Les consultations de podologie sont remboursées à 60% sur la base du tarif de responsabilité de 27 euros pour les praticiens du secteur 1 et 2. Les consultations en secteur non conventionné sont remboursées sur la base du tarif d’autorité. Une franchise médicale de 50 centimes est également retenue sur les remboursements.

 

La prise en charge des semelles orthopédiques par la mutuelle

 

La mutuelle intervient après les remboursements de la Sécurité Sociale pour le ticket modérateur, c’est-à-dire les 40% restants à la charge de l’assuré. Selon les contrats, la complémentaire santé peut assurer des remboursements supérieurs à ceux de l’Assurance Maladie et garantir un reste à charge zéro.

La mutuelle Cocoon procure par exemple un forfait de remboursement allant jusqu’à 200 euros pour sa formule Medium. Selon les contrats, cette mutuelle peut aussi prendre en charge une partie ou la totalité des dépassements d’honoraires facturés par le professionnel de santé. Votre complémentaire santé garantit également le remboursement des séances de pédicurie ou de podologie.

 

Les semelles orthopédiques sont un dispositif médical. Elles améliorent le confort des patients et soulagent les maux liés à certaines pathologies et malformations. De nos jours, certains professionnels de santé les conseillent pour atténuer le mal de dos ou les douleurs liées à une sciatique. Mais cette indication ne fait pas l’unanimité parmi les experts. C’est pourquoi il est fortement recommandé de rencontrer son médecin traitant ou un spécialiste avant d’envisager le port d’orthèses plantaires.