Nutritionniste : cas d’intervention, prix et remboursement

Problème de poids, troubles alimentaires ou maladie de Crohn ? Dans ces conditions, la consultation chez un nutritionniste s’avère indispensable. Ce spécialiste de la nutrition accompagne ses patients dans le chemin de l’équilibre alimentaire pour une meilleure santé. Mais avant de consulter, mieux vaut bien se renseigner sur le prix d’un rendez-vous, ainsi que le remboursement par la sécurité sociale et la mutuelle complémentaire

 

repas nutritionniste

 

 

Qu’est-ce qu’un médecin nutritionniste ?

 

Le nutritionniste est un médecin généraliste ayant suivi une formation spécialisée à la fin de ses études de médecine. À ce titre, il intervient sur toutes les maladies liées à la nutrition, telles que les pathologies cardiovasculaires, le surpoids, l’anorexie, le diabète ou encore la thyroïde. Son champ d’expertise va du diagnostic, au traitement en passant par la prévention. 

En tant que médecin, le nutritionniste a la possibilité de fournir des prescriptions médicales à ses patients, comme des médicaments ou des analyses. 

 

L’alimentation étant un élément essentiel de la bonne santé de tous, le nutritionniste peut intervenir sous une multitude de statuts. Par exemple, en cabinet médical, à domicile, en hôpital, ou dans les collectivités (maisons de retraite, écoles, …). 

 

Attention : il ne faut pas confondre nutritionniste et diététicien. En effet, le diététicien n’est pas un médecin à proprement parler, puisqu’il n’a pas suivi d’études de médecine. Le diététicien s’est spécialisé dès l’obtention de son baccalauréat, contrairement au nutritionniste qui a suivi une formation générale en médecine. Cette différence a toute son importance au niveau des compétences de chacun, mais également du système de remboursement par le régime général. 

 

 

Pourquoi consulter un nutritionniste ?

 

De par sa formation professionnelle, le nutritionniste intervient pour tous les troubles liés à l’alimentation. La consultation est donc envisageable dans une multitude de situations. Voici les plus courantes : 

  • Un régime alimentaire spécifique : le nutritionniste peut prescrire un régime alimentaire spécifique aux personnes souffrant de diverses pathologies, comme le diabète ou encore des troubles digestifs. Mais un tel régime peut aussi être prescrit aux personnes qui souhaitent perdre du poids. 
  • Les intolérances alimentaires : dans cette hypothèse, le nutritionniste commencera par dépister les différentes intolérances alimentaires du patient (lactose, gluten, arachides, …). En fonction des aliments non tolérés, un régime spécifique pourra également être prescrit. C’est notamment le cas si le patient est allergique aux produits laitiers. Il s’agira alors de prohiber tous les aliments en contenant, mais aussi de compenser ces apports nutritionnels afin de trouver le bon équilibre alimentaire. 
  • Les troubles alimentaires : anorexie ou boulimie sont des troubles fréquents qu’il convient d’identifier. À ce titre, le rôle du nutritionniste est double : comprendre les origines de tels désordres (notamment au niveau psychologique) et apporter des solutions pour maintenir le patient en bonne santé. 

 

Les connaissances accrues concernant tous les bienfaits des aliments sur notre organisme permettent au nutritionniste de fournir à ses patients un traitement personnalisé. Ainsi les soins proposés dépendent du trouble, mais aussi des préférences et des antécédents du patient. 

 

 

 

Comment se déroule la consultation chez un nutritionniste ?

 

Chaque personne étant différente, le nutritionniste doit fournir un accompagnement personnalisé. C’est pour cette raison que la première consultation a toujours lieu sous forme d’interrogatoire. Il s’agit alors de comprendre le mode de vie du patient, mais aussi son rapport à la nourriture ou encore les éventuels symptômes qu’il ressent en cas de pathologie. 

 

Cette enquête alimentaire peut également s’accompagner d’analyses complémentaires. Par exemple, pour déceler la thyroïde, le niveau de cholestérol, ou autres maladies. 

Elle servira ensuite de base pour le travail du médecin, son accompagnement et le traitement. Dans la plupart des cas, il s’agit de prescrire un régime alimentaire (soit pour un meilleur équilibre, soit pour s’adapter à une pathologie). Outre le régime, le nutritionniste peut également prescrire des médicaments ou des exercices à réaliser. 

 

Bien souvent, une séance est insuffisante pour soigner un trouble ou simplement perdre du poids. Un suivi d’une ou plusieurs séances supplémentaires permet de savoir si le patient atteint ses objectifs et si son état de santé global s’améliore. Grâce à ce suivi, l’efficacité du traitement est plus élevée. 

 

 

Quel est le prix d’une consultation nutritionniste ?

 

L’assurance maladie définit les tarifs conventionnés des professions médicales, qu’elles soient généralistes ou spécialistes. La consultation chez un nutritionniste conventionné du secteur 1 est alors de 25 €. 

 

Mais attention, car le nutritionniste est parfaitement libre de pratiquer des dépassements d’honoraires. Ce faisant, il existe de grandes différences de prix entre les cabinets, et notamment d’une ville à l’autre. Ainsi, les nutritionnistes exerçant en plein centre-ville sont plus chers que leurs confrères travaillant en campagne. De même qu’une consultation à Paris aura un tarif plus élevé qu’une consultation à Rennes ou à Nancy. Il n’est donc pas rare de voir des praticiens proposer des tarifs avoisinant les 90 € pour un rendez-vous dans la capitale.  Pour éviter ces dépassements d’honoraires, il est donc préférable de bien choisir son médecin nutritionniste. Pour cela, sélectionnez-en un qui soit conventionné. Et s’il n’y en a pas à côté de chez vous, votre mutuelle santé doit prendre en charge ces dépenses de santé additionnelles. 

 

 

Quel est le remboursement par la sécurité sociale ?

 

Le niveau de remboursement 

 

La consultation d’un nutritionniste est remboursée par l’Assurance Maladie. Cependant, le taux de remboursement varie selon le statut du médecin. 

 

  • Médecin nutritionniste conventionné de secteur 1 : la prise en charge est à hauteur de 70 % sur une base de 25 €. Déduction faite de la participation forfaitaire de 1 €, la sécurité sociale rembourse 16,50 €. Pour chaque consultation, il restera donc 8,50 € à charge du patient au titre du ticket modérateur. 
  • Médecin nutritionniste conventionné de secteur 2 : le taux de remboursement est toujours de 70 %, mais sur une base de 23 €. Par ailleurs, les dépassements d’honoraires sont fréquents pour ces praticiens. 
  • Médecin nutritionniste conventionné de secteur 3 : dans ce cas, il n’y a aucune prise en charge par la caisse d’assurance maladie. 

 

Au-delà du remboursement à 70 %, certaines situations permettent d’obtenir un remboursement à 100 % de la part de la caisse primaire d’assurance maladie. Il en va ainsi des hypothèses suivantes : 

  • Les femmes enceintes : attention, c’est uniquement le cas à partir du sixième mois de grossesse. 
  • Les affections longue durée (ALD) : par exemple, les personnes souffrant de diabète. 

 

Heureusement, de nombreuses mutuelles vous permettent d’obtenir un meilleur remboursement de vos consultations chez le nutritionniste. 

 

Les conditions de remboursement par la sécurité sociale 

 

Pour bénéficier de ce remboursement par l’assurance santé, le patient doit respecter le parcours de soins coordonnés. Ce parcours implique tout un processus pour prendre rendez-vous chez un spécialiste. En effet, le patient doit consulter en premier lieu son médecin traitant qui lui donnera une prescription médicale pour recourir à un médecin nutritionniste. 

Si le patient ne respecte pas ce parcours, le taux de remboursement d’un nutritionniste est réduit à 30 %. Le patient devra alors régler les 70 % restants du ticket modérateur. À moins bien sûr de souscrire à une bonne mutuelle. 

 

Dans certains cas, la consultation sans ordonnance préalable du médecin traitant est aussi possible : 

  • Une urgence médicale  ; 
  • Les patients souffrant d’une ALD ;
  • Le nutritionniste est déjà inscrit dans un protocole de soin. Dans ce cas, il s’agira avant tout d’un suivi. 

Dans ces hypothèses, l’assurance maladie considère que le patient respecte le parcours de soins. En conséquence, les taux de remboursement correspondent à ceux vus précédemment. 

 

 

Quel est le remboursement par la mutuelle ?

 

Entre le ticket modérateur et les dépassements d’honoraires, la consultation chez un nutritionniste peut s’avérer onéreuse. Pour limiter les frais de santé et combler les défaillances de la sécurité sociale, mieux vaut bénéficier d’une complémentaire santé avantageuse. 

 

Remboursement total ou partiel, remboursement sous forme de pourcentage ou par forfait, plafonnement annuel, … Voici toutes les différences qu’il existe entre les mutuelles. Sans compter la possibilité de profiter du tiers payant ou d’autres prestations. 

Avant votre consultation chez un nutritionniste, portez un œil attentif à toutes les garanties proposées par votre assurance santé complémentaire. Si la couverture est trop faible par rapport à vos besoins, il est toujours possible de comparer les mutuelles entre elles et d’en changer. Et ce, sans frais si vous êtes assurés depuis plus d’un an. 

 

Mais attention, il n’est pas question de quitter votre complémentaire santé actuelle sans plan de secours. Pour bénéficier des meilleures garanties pour l’ensemble des actes médicaux dont vous pourriez avoir besoin, il y a la mutuelle Cocoon.

Notre mutuelle nutritionniste vous propose des remboursements avantageux pour vos consultations. En plus d’un taux de remboursement avantageux, elle prend également en charge une partie du tarif de consultation chez le diététicien. Vous souhaitez en savoir plus sur notre mutuelle ? Il ne reste plus qu’à réaliser votre devis en ligne. C’est sans engagement !