La chambre d’hôpital : les prix et les remboursements de l’hospitalisation

Suite à une chirurgie ou dans le cadre d’une pathologie, les patients doivent rester hospitalisés pendant une période plus ou moins longue. Mais quel est le prix d’une chambre hospitalière ? Quel est son remboursement par la sécurité sociale ? Et par la mutuelle santé ? Toutes les réponses à vos questions sont ici. 

 

 

chambre hopital

Dans quel cas doit-on se faire hospitaliser ? 

 

Les cas d’hospitalisation en CHU sont divers et variés. Ils peuvent intervenir de manière ponctuelle suite à une chirurgie ou une pathologie, ou de manière plus régulière du fait d’une pathologie ou même d’un accident.

Voici quelques exemples d’hospitalisation nécessaires : 

  • Après une chirurgie : dans le cadre d’une intervention lourde, il est préférable que le patient effectue sa convalescence dans un cadre sécurisé et médical. Pour cette raison, il doit prendre une chambre hospitalière afin de recevoir les traitements médicaux adéquats. Cependant, toutes les opérations ne nécessitent pas un séjour en hôpital. Si les interventions sont légères, on parle alors d’hospitalisation ambulatoire, c’est-à-dire que le patient a la possibilité de rentrer chez lui le soir même.
  • Une pathologie psychique : il peut s’agir d’une dépression, d’un burn out ou d’une tentative de suicide, … Choisir une chambre particulière dans un centre hospitalier permet alors de changer d’environnement.
  • Une pathologie chronique : par exemple, lorsqu’un diabète est détecté, le patient bénéficie d’une hospitalisation complète afin d’apprendre tous les bons gestes pour bien gérer sa maladie.
  • Un cancer : lors des traitements longue durée, le malade est alors admis à l’hôpital pour recevoir son traitement et se reposer. 
  • Une pathologie ponctuelle ou un accident : dans ce cas, l’admission en établissement hospitalier prend différentes formes (réanimation, grand brûlé, gériatrie, …).
  • Après la grossesse : après avoir donné naissance, la future maman peut rester plusieurs jours dans sa chambre d’hôpital. 

 

À quoi correspond le prix d’une chambre hospitalière ?

 

Le tarif de la chambre hospitalière n’inclut pas seulement les frais d’hébergement du CHU, mais également une multitude de services. 

En effet, l’intérêt d’une hospitalisation est de pouvoir bénéficier d’un suivi de la part des médecins 24h/24. En cas de problème, ils sont donc présents pour assister le patient. Or cette assistance permanente de la part des médecins, infirmiers et aides-soignants a un coût. Ce coût est justement pris en compte dans la détermination du tarif du lit en chambre d’hôpital. C’est notamment l’une des raisons pour laquelle il existe de grandes disparités entre les chambres. Les soins apportés pour les personnes en réanimation sont en effet beaucoup plus importants que ceux qui restent dans une chambre classique.

Et bien sûr, dans le cadre d’une opération, le coût du bloc opératoire doit également être pris en compte dans le tarif d’une hospitalisation. 

Enfin, tous les services annexes sont inclus, tels que le nettoyage, les repas, etc. 

 

Pour vous faire une idée plus précise des tarifs, voici la répartition des coûts dans une chambre d’hôpital : 

  • 70  % : les charges salariales des médecins, infirmiers, aide-soignants, mais aussi les agents de nettoyage ou encore les cuisiniers.
  • 13 % : les médicaments et les traitements.
  • 9% : les charges fixes.
  • 8% : l’immobilier.

 

Bien souvent, les patients n’ont pas conscience du coût d’un séjour à l’hôpital et pensent qu’il s’agit en réalité d’un service gratuit (du fait d’un remboursement par la sécurité sociale). Alors pour sensibiliser le public aux coûts pratiqués au sein des hôpitaux et des charges qui pèsent sur le régime général de l’assurance maladie, le législateur a décidé de rendre publics les différents coûts. Ainsi, les établissements hospitaliers auront l’obligation de remettre une note précisant l’ensemble des coûts de la chambre d’hôpital, en affichant surtout, ce qui est remboursé ou non remboursé. 

 

Les différences de prix d’une chambre d’hôpital

 

Selon le service 

 

Selon les raisons de votre hospitalisation, les services apportés sont différents. En effet, s’il s’agit d’une hospitalisation post chirurgicale, l’hospitalisation a surtout pour objectif de permettre au patient de se reposer avant de retourner à son domicile: 

En revanche, dans le cadre d’une maladie ou d’un accident, le patient pourra être transféré dans un service de réanimation. Dans cette hypothèse, les tarifs sont beaucoup plus élevés du fait d’une surveillance constante de la part du personnel médical. 

Voici quelques exemples pour une journée d’hospitalisation : 

  • 1370 € dans un service de médecine ;
  • 1700  €dans un service de chirurgie ;
  • 3000 € dans un service de soins intensifs.

 

Pour bénéficier d’une bonne prise en charge des frais, il est préférable de souscrire une couverture maladie efficace.

 

Selon la typologie de la chambre d’hôpital

 

Lors d’un séjour en hôpital, vous avez la possibilité de choisir entre un lit dans une chambre individuelle ou partagée. Dans cette hypothèse, il est évident que la chambre privée sera plus chère que la chambre partagée. Dans les cliniques privées, la chambre particulière peut faire monter la facture jusqu’à 150 € supplémentaires. Pour un hôpital public, le prix de la chambre individuelle sera autour de 60 €. 

 

Malgré ces différences de tarif, les chambres particulières offrent une multitude d’avantages, parmi lesquels :

  • La tranquillité : après une opération, nombre de patients ont besoin de calme pour récupérer sans avoir à se préoccuper de leur voisin.
  • L’intimité : lors des traitements prescrits par les médecins dans le cadre de l’hospitalisation, il est préférable d’être seul.
  • L’accueil des proches : la chambre individuelle permet de recevoir famille et amis en toute tranquillité. 

 

Selon l’établissement

 

Les hôpitaux publics appliquent des tarifs beaucoup plus abordables que les cliniques privées. Dans le même esprit, les tarifs peuvent aussi varier d’une région à l’autre. Par exemple, une chambre hospitalière n’aura pas le même prix à Paris qu’en Ardèche. 

 

Selon les services 

 

Si la durée du séjour en établissement de santé se prolonge, vous avez tout intérêt à ajouter des services complémentaires pour votre chambre hospitalière, tels que la télévision, les appels téléphoniques ou encore un accès internet. Avec ces options, le temps d’hospitalisation passe alors plus rapidement. 

 

Quel est le remboursement d’une chambre d’hôpital ?

 

Le remboursement de la sécurité sociale 

 

Par principe, la sécurité sociale prend en charge les frais de séjour en hôpital à hauteur de 80 %. Ces frais incluent les coûts du bloc opératoire, les traitements avant et après l’intervention chirurgicale, ainsi que la rémunération du personnel.

Les 20 % restants sont appelés le ticket modérateur. Il est donc à la charge du patient, à moins d’avoir une bonne mutuelle. Si ce n’est pas le cas, la facture peut rapidement monter. Par exemple, sur une journée en CHU à 1700 €, le patient devra payer 340 € de sa poche. Et si le séjour se prolonge, les frais d’hospitalisation ne cessent de grimper: 

 

Par ailleurs, la caisse d’assurance maladie ne prend pas en charge tous les frais engagés lors d’une hospitalisation, tels que : 

  • le forfait journalier hospitalier (20 € par jour) ;
  • les dépassements d’honoraires des médecins ;
  • les frais de confort.

 

Outre le remboursement à 80 % pour une chambre d’hôpital, il existe certaines situations pour lesquelles le remboursement est à 100 %. Il s’agit des hypothèses suivantes : 

  • l’hospitalisation de plus de trente jours consécutifs ;
  • les bénéficiaires de la CMU-complémentaire (couverture maladie universelle) ;
  • les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse ou dans les 12 jours suivants l’accouchement ; 
  • les bénéficiaires du régime d’Alsace-Moselle ; 
  • l’hospitalisation d’un nouveau-né dans les trente jours après sa naissance ;
  • l’hospitalisation liée à une affection de longue durée.

Mais dans ces hypothèses, les frais de confort, les dépassements d’honoraires ou le forfait hospitalier restent dus.

Dans tous les cas, si vous souhaitez réduire la facture, il n’y a qu’une seule solution : trouver une mutuelle santé avantageuse. 

 

Le remboursement de la mutuelle complémentaire 

 

Pour éviter que l’hospitalisation ne vous coûte un bras, mieux vaut anticiper avec une bonne mutuelle. 

En effet, les complémentaires santé responsables prennent en charge le ticket modérateur et le tarif journalier. Et si vous souhaitez aller dans une clinique privée tout confort avec une chambre individuelle et des services additionnels, il existe des mutuelles qui offrent des remboursements avantageux sur tous ces services, ainsi que sur les dépassements d’honoraires qui sont monnaie courante au sein des établissements. 

 

Votre assurance-santé vous rembourse-t-elle suffisamment pour votre chambre hospitalière ? Si ce n’est pas le cas, Cocoon répond présent à travers sa mutuelle hospitalisation. Pour en savoir plus, il vous suffit de demander votre devis en ligne. 

 

En plus d’être remboursé pour vos hospitalisations, la couverture santé Cocoon vous offre d’autres avantages, comme le tiers payant (c’est-à-dire l’absence d’avance de frais), ainsi qu’une prise en charge pour tous les soins dont vous pourriez avoir besoin au cours de votre vie (dentiste, optique,…).