Détartrage dentaire : prix, technique et remboursement

sourire après détartrage

 

Le détartrage dentaire est un soin conservateur essentiel à la bonne santé de nos dents et un atout pour notre sourire. Le prix du détartrage dentaire est fixé par la Sécurité Sociale qui en assure la prise en charge, avec les mutuelles.

 

 

Pourquoi faire un détartrage dentaire ?

 

Des bactéries et des résidus alimentaires sont présents dans notre bouche malgré un brossage régulier. Ils forment un dépôt appelé plaque dentaire. Si cette plaque n’est pas éliminée, elle réagit avec notre salive pour former le tartre dentaire.

 

On distingue deux types de tartre :

  • le tartre supra-gingival est une plaque blanche qui apparaît sur la dent au niveau de la gencive ;
  • le tartre sous-gingival s’établit sur la racine de la dent, à l’intérieur de la gencive, dans les zones parodontales. Il est invisible à l’œil nu.

 

Le tartre s’installe partout dans la bouche. Cependant, les incisives et les prémolaires sont souvent plus touchées que les canines ou les molaires car elles sont plus proches des glandes salivaires.

Une fois présent, le tartre dentaire ne peut pas être nettoyé avec une brosse à dents manuelle ou électrique ni avec du fil dentaire. Il faut le retirer grâce à un détartrage dentaire chez un professionnel. Seuls les chirurgiens-dentistes, les stomatologues et les dentistes spécialisés en parodontologie peuvent pratiquer ce soin conservateur.

 

Quand faire procéder à un détartrage dentaire ?

 

Selon les personnes, le tartre est plus ou moins présent. La composition de la salive, l’hygiène bucco-dentaire mais aussi la consommation d’aliments sucrés, de tabac, de café ou de thé ont une incidence sur son apparition.

Les dentistes et les stomatologues préconisent un détartrage dentaire par an afin de conserver une bouche en bonne santé. En fonction des patients, cette fréquence est ajustée. Certains ont besoin d’un nettoyage tous les 6 mois, d’autres d’un tous les deux ans. C’est votre dentiste qui décide du rythme qui vous convient lors de la consultation.

Le détartrage dentaire est un acte pratiqué sur les adultes et les adolescents dès 13 ans. Le tartre n’apparaît a priori pas sur les dents de lait. Si vous constatez la présence de tartre chez votre enfant de moins de 6 ans, une consultation chez un dentiste est recommandée.

Il n’existe pas de contre-indications mais certains patients doivent prendre des antibiotiques de façon préventive. Après s’être renseigné sur votre historique médical, le chirurgien-dentiste vous prescrira le traitement nécessaire.

 

Pourquoi se faire détartrer les dents ?

 

Le détartrage dentaire est indispensable pour assainir la bouche et assurer notre bonne santé bucco-dentaire. Et bonne nouvelle, contrairement à une extraction ou à une dévitalisation, il n’est pas douloureux !

Autre bienfait d’un détartrage : redonner aux dents leur couleur d’origine. Le sourire retrouve de l’éclat, sans devoir passer par un blanchiment des dents ou la pose de facettes dentaires.

 

Les conséquences du tartre sur les dents

 

Au-delà de l’aspect esthétique, un nettoyage régulier des dents grâce au détartrage associé à un brossage quotidien prévient l’apparition de pathologies plus graves pour notre santé.

Certains désagréments comme des saignements à la racine des dents et des douleurs lors de l’absorption d’aliments chauds ou froids (café, glaces…) sont souvent dus à une accumulation de tartre.

Lorsque la plaque dentaire et le tartre s’amoncellent, les patients développent une gingivite. Les gencives sont douloureuses, rouges, gonflées et se mettent à saigner lors du brossage ou sans raison apparente.

Si elle n’est pas traitée, cette inflammation peut se transformer en parodontite. L’infection se diffuse alors sur l’os de la mâchoire. Les conséquences peuvent aller jusqu’au déchaussement des dents et leur chute. Les dents devront alors être remplacées par des prothèses et des implants.

Moins grave mais tout aussi gênant, la présence de tartre participe à la mauvaise haleine. L’halitose chronique résulte en partie d’un trop grand nombre de bactéries dans la bouche.

Enfin, les bactéries présentes dans le tartre et la plaque dentaire attaquent les dents et donnent des caries. Pour traiter une dent trop endommagée par une carie, le dentiste devra poser une couronne dentoportée ou un inlay-onlay.

 

 

Détartrage dentaire : le prix dépend de la technique

 

Le détartrage se fait chez un chirurgien-dentiste, un stomatologue ou un dentiste spécialiste du parodonte.

Les méthodes et recettes de détartrage maison, que l’on trouve sur Internet ne retirent ni le tartre ni la plaque dentaire. Elles peuvent au contraire abîmer l’émail dentaire et causer des infections. Les kits de détartrage dentaires en vente en ligne ne remplacent pas non plus un soin réalisé par un professionnel. Bien utilisés, ces kits détartreurs sont un complément aux nettoyages quotidiens tels que le brossage, le fil dentaire et le bain de bouche. Mal employés, ils peuvent endommager les dents.

 

Quel est le prix d’un détartrage dentaire préventif ?

 

Le détartrage dentaire préventif est réalisé par le chirurgien-dentiste lors de la visite de contrôle annuel. Il sert à retirer le tartre supra-gingival qui s’est formé afin d’empêcher le développement des infections. L’acte dure environ 30 minutes et ne requiert pas d’anesthésie.

La plupart du temps, le dentiste procède grâce à des appareils à ultrasons. Leurs vibrations décollent la plaque dentaire et le tartre sans occasionner de douleurs au patient. Il peut aussi procéder à un détartrage manuel en utilisant des curettes parodontales. La procédure est alors plus longue mais tout aussi indolore.

Après avoir retiré les résidus, le dentiste procède à un polissage des dents grâce à une pâte spéciale. Cette étape élimine les tâches. Elle lisse les imperfections et les aspérités de la dent. Elle retarde ainsi l’apparition du tartre, qui ne peut plus se fixer.

Le prix du détartrage dentaire dépend du dentiste. La Sécurité Sociale a fixé le tarif de responsabilité de l’acte à 28,92 euros. C’est un soin conservateur, au même titre que le traitement des caries, la dévitalisation et l’extraction d’une dent. Les dentistes, même s’ils exercent en secteur conventionné avec droit permanent à dépassement d’honoraires ou en secteur non conventionné, ne peuvent pas fixer un prix plus élevé.

Cependant, si vous prenez un rendez-vous en dehors des heures habituelles d’ouverture du cabinet (le dimanche ou en soirée par exemple) le praticien est autorisé à vous demander un supplément. Le dentiste doit vous en informer avant le rendez-vous.

 

Combien coûte un détartrage dentaire sous gingival ?

 

Le détartrage dentaire sous-gingival, appelé aussi surfaçage radiculaire consiste à enlever le tartre accumulé en dessous de la gencive. Le chirurgien-dentiste procède aussi à un resurfaçage de la racine dentaire et de l’os alvéolaire.

Le surfaçage radiculaire a lieu sous anesthésie locale. Il nécessite de 2 à 6 séances d’une heure à une heure trente. Chacune permet de traiter une section de la dentition, appelée cadran. Comme pour un détartrage préventif, le chirurgien-dentiste utilise des appareils à ultrasons ou des appareils manuels de nettoyage, comme des curettes.

Le détartrage sous-gingival n’est pas un soin conservateur. Contrairement au détartrage dentaire, son prix est fixé librement par le praticien. De grandes disparités existent entre les régions, les lieux d’exercice (en cabinet libéral, dans un centre de santé mutualiste…) et les professionnels. Le coût d’un détartrage dentaire sous-gingival varie de 100 à 300 euros pour traiter un cadran soit 400 à 1 200 euros pour l’intégralité de la dentition.

La loi oblige le chirurgien-dentiste à informer son patient des tarifs pratiqués pour les soins. Avant de commencer le surfaçage radiculaire, il doit remettre un devis détaillé indiquant le nombre de séances, leur coût et le montant total de la prestation.

 

 

Quel remboursement pour le détartrage dentaire selon son prix ?

 

Le dentiste fait partie des professionnels de santé en accès libre. Vous pouvez prendre rendez-vous directement sans avoir consulté votre médecin traitant au préalable. Pour rappel, seuls les soins dentaires réalisés par un stomatologiste sont soumis à la franchise médicale de 1 euro.

 

La prise en charge par la Sécurité Sociale

 

Le détartrage dentaire est pris en charge par la Sécurité Sociale. Elle rembourse 70% du tarif de responsabilité soit 20,24€. Les éventuels dépassements d’honoraires ne sont pas concernés, tout comme les soins complémentaires ayant lieu pendant la consultation, comme l’application de fluor.

Le détartrage sous-gingival n’est pas un acte remboursé par la Sécurité Sociale

 

Le remboursement des soins dentaires des patients diabétiques

 

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) rembourse les soins dentaires des patients diabétiques à 100% dans le cadre de leur affection longue durée (ALD). À ce titre, ils bénéficient aussi de la prise en charge du détartrage sous-gingival une fois tous les 3 ans.

 

Le remboursement par la mutuelle

 

Pour un détartrage dentaire préventif, les mutuelles prennent en charge les 30% restants à la charge de l’adhérent. Selon les contrats, les dépassements d’honoraires liés à l’acte ou à la consultation sont aussi pris en compte. La mutuelle dentaire Cocoon rembourse jusqu’à 3 fois le tarif déterminé par l’Assurance Maladie, y compris pour la pose de prothèses. Le reste à charge de l’assuré est alors nul dans la plupart des cas pour une consultation et un détartrage.

Si votre chirurgien-dentiste a préconisé un surfaçage radiculaire et que vous ne bénéficiez pas d’une ALD exonérante, prenez contact avec votre mutuelle. En fonction de votre contrat, une partie de l’acte est prise en charge. Votre mutuelle Cocoon peut également vous orienter vers son réseau de médecins et professionnels partenaires pour vous permettre de bénéficier de tarifs clairs et transparents pour vos soins.

Le détartrage dentaire est un acte préventif qui contribue à la bonne santé de nos dents, au même titre que le brossage régulier. Et si certains redoutent la consultation annuelle chez le dentiste, ce rendez-vous permet de prévenir l’apparition de pathologies et d’éviter des soins plus invasifs et onéreux par la suite.