Etiopathie : quel remboursement par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé ?

Temps de lecture ≈ 9 minutes
Publié le 17/06/2024


L’étiopathie fait partie des médecines douces qui sont de plus en plus plébiscitées ces dernières années. Cette méthode alternative aide à lutter contre de nombreuses pathologies comme les troubles digestifs, respiratoires, articulaires, circulatoires ou gynécologiques, par exemple. Elle se traduit par une intervention manuelle du praticien qui vise à supprimer la cause du dysfonctionnement.

Mais comme bon nombre de médecines douces, la prise en charge des consultations chez un étiopathe est parfois un peu floue. Focus sur l’étiopathie et les remboursements de l’Assurance Maladie et de la mutuelle.

Qu’est-ce que l’étiopathie ?

Moins connue que ses cousines l’ostéopathie et la chiropractie, la naissance de l’étiopathie est récente. On doit l’arrivée de cette thérapie manuelle à Christian Trédaniel qui s’est inspiré du « reboutement » et des traditionnels « rebouteux » pour créer la discipline.

L’étiopathie a pour but de rétablir l’équilibre du corps afin de retrouver une bonne santé. L’approche thérapeutique est donc de trouver la source du problème et de la traiter en profondeur, plutôt que d’en soulager seulement les symptômes. D’ailleurs, le terme “étiopathie” vient des mots grecs « aïtia » et « pathos » qui signifient « la cause de la souffrance ».

De l’asthme aux problèmes d’hypertension, en passant par les troubles liés à l’anxiété ou les otites, consulter un étiopathe peut apporter des solutions à de nombreux maux. Il s’agit donc d’une médecine douce qui attire de plus en plus, et tout particulièrement les patients qui cherchent à éviter le recours aux médicaments.

Une séance dure environ 30 minutes et est toujours composée, d’abord d’un échange avec le patient visant à poser un diagnostic clinique, puis, si nécessaire, d’un traitement sous forme de manipulation.

Dans quels cas consulter un étiopathe ?

L’étiopathie couvre un large spectre de troubles et de maux. Généralement utilisée en complément d’un traitement médical classique, elle aide à traiter des soucis de santé tels que les problèmes :

  • Articulaires : entorses, foulures, tendinites, syndrome du canal carpien, syndrome du canal tarsien, etc…
  • Respiratoires ou ORL comme l’asthme, le rhume, la toux, une sinusite, une rhinite ou une rhinopharyngite.
  • Vertébraux et dorsaux : névralgie, torticolis, lumbago, douleurs lombaires chroniques, etc…
  • Digestifs comme les ballonnements, l’aérophagie, les reflux gastro-œsophagien, la constipation, ou les diarrhées.
  • Urinaires tels que les cystites, les problèmes de prostate, l’incontinence, etc…
  • Gynécologiques : règles douloureuses, ménopause, infertilité, prolapsus d’organes, etc…
  • Circulatoires comme les palpitations, l’oppression thoracique, les jambes lourdes ou le syndrome de Raynaud.
  • Liés à une grossesse : nausées, sciatique et même la préparation à l’accouchement
  • Généraux de santé comme les migraines, l’insomnie ou l’anxiété, par exemple.

Il n’existe pas de contre-indication liée à l’âge. Aussi, le professionnel de santé peut prendre en charge le jeune enfant, tout comme la personne âgée. Aucun instrument n’est utilisé durant la consultation, il s’agit d’une médecine douce 100 % manuelle.

Vous pouvez donc consulter un étiopathe dès que vous ressentez des symptômes ou que votre médecin traitant vous a diagnostiqué une des pathologies précitées.

Comment se passe une consultation d’étiopathie ?

La consultation chez un étiopathe se déroule en deux parties :

  • L’analyse clinique
  • Le traitement.

Pour faire son diagnostic clinique, l’étiopathe va commencer par recueillir les faits exprimés par le patient : les symptômes, gènes ou limitations ressentis. Ensuite, il va procéder à un examen clinique afin d’en évaluer la gravité et de comprendre les causes réelles des problèmes exprimés.

Le traitement proposé par l’étiopathe est personnalisé pour chaque patient en fonction de son état et de ses propres particularités. La pratique est uniquement manuelle, sans instrument ni dispositif de quelque nature que ce soit.

L’étiopathe opère par des mobilisations articulaires non forcées ou des techniques spécifiques aux tissus pour les différents systèmes impliqués dans l’état du patient. Ce sont les mains de l’étiopathe qui font tout le travail. A chaque séance, le praticien utilise certains points stratégiques du corps en vue de les soulager.

Certains diront qu’un traitement étiopathique ressemble à des séances de massage mais cela va bien au-delà d’une simple séance de massage. L’étiopathe cible et agit sur les systèmes qui composent le corps humain afin que l’origine du mal soit traitée.

En général, deux à six consultations d’étiopathie permettent de traiter avec succès les affections courantes. Le traitement est plus long chez les patients atteints de maladies chroniques.

Quel remboursement par l’Assurance Maladie ?

En l’absence de réglementation propre à la pratique de l’étiopathie, mais aussi de reconnaissance officielle de sa valeur thérapeutique, la Sécurité sociale ne prend pas en charge le remboursement des consultations d’étiopathie.

La profession n’étant pas encadrée, les honoraires sont donc libres. De manière générale, les prix pratiqués pour une consultation en étiopathie peuvent varier entre 50 et 70 euros, selon la zone géographique et le secteur d’installation du praticien. Mais d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, tels que l’expérience ou la notoriété de l’étiopathe, pouvant justifier une tarification plus élevée de la consultation.

Il ne faut donc pas hésiter à comparer les tarifs d’un praticien à l’autre.

Le remboursement par l’étiopathie par les complémentaires santé

Pour se faire rembourser tout ou partie de ses frais de santé liés à des séances d’étiopathie, il n’y a donc pas de secret : le recours à une bonne complémentaire santé est indispensable !

En termes de prise en charge des médecines douces comme l’étiopathie, les mutuelles santé ont deux moyens d’exprimer le montant des remboursements :

  • En forfait : Dans ce cas, votre mutuelle vous octroie une somme fixe à dépenser tous les ans.
  • En pourcentage : Alors, votre complémentaire santé vous rembourse selon un pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité Sociale.

Mais, étant donné que l’Assurance Maladie ne reconnaît pas cette pratique et qu’il n’existe donc aucune base de remboursement, l’étiopathie est généralement prise en charge par les mutuelles sous forme de forfait annuel.

Si vous souffrez de maux ou d’une pathologie pouvant être soignés par l’étiopathie, il est important de vérifier si la consultation d’un étiopathe est bien remboursée par votre mutuelle santé. Si ce n’est pas le cas, sachez que le changement de mutuelle santé est gratuit dès lors que vous êtes assuré depuis plus d’un an.

Cette vérification est primordiale pour réduire vos dépenses de santé, et pas seulement celles liées à l’étiopathie. En effet, une bonne mutuelle vous fait bénéficier de bien d’autres avantages comme :

  • Le remboursement des consultations hors parcours de soins coordonnés : il s’agit de l’obligation de consulter son médecin-traitant généraliste avant de prendre rendez-vous avec un spécialiste.
  • La prise en charge du ticket modérateur : tous les actes médicaux ne sont pas remboursés par la sécurité sociale de la même manière. Certains sont remboursés à 100 %, d’autres à 70 % ou encore à 30 %. La partie restante correspond au ticket modérateur. Pour réduire les dépenses de santé, il y a l’assurance complémentaire.
  • Le remboursement des dépassements d’honoraires : nombreux sont les praticiens qui pratiquent des dépassements d’honoraires, c’est-à-dire un prix de consultation au-delà du tarif conventionné. Avec une bonne couverture santé, vous êtes donc remboursés des frais réels.
  • Le tiers-payant : il s’agit alors d’éviter l’avance des frais.
  • Les garanties supplémentaires : telles que les lentilles, l’orthodontie, les soins optiques, l’hospitalisation, etc.

C’est peut-être le moment de faire appel à Cocoon pour trouver LA complémentaire santé qui vous correspond.

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin

Non, les médecines douces ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Ces pratiques alternatives sont considérées comme des soins de confort par l’Assurance Maladie. Toutefois, certaines mutuelles proposent une prise en charge de certaines d’entre elles.

Oui, l’ostéopathie est considérée comme une médecine douce, ou alternative, car cette thérapie propose le traitement de certains troubles fréquents, sans médicaments ni chirurgie.

L’ostéopathe va traiter le corps entier en essayant de trouver l’origine de votre douleur, alors que le kinésithérapeute va plutôt utiliser des techniques de rééducation pour corriger les articulations des muscles, suite à une pathologie ou un accident.

Découvrez les offres santé Cocoon

Jeune
Une offre essentielle sans sacrifier votre budget.
Famille
Une couverture santé complète pour votre tribu.
Senior
Des formules adaptées à vos besoins spécifiques.

La satisfaction de nos clients, notre priorité !

Un conseiller vous rappelle