Acupuncture : quel remboursement par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé ?

Temps de lecture ≈ 7 minutes
Publié le 17/06/2024


Discipline maîtresse de la médecine chinoise, l’acupuncture a su s’imposer dans les sociétés occidentales, au point de faire aujourd’hui un grand nombre d’adeptes. Ils recourent à ce soin pour soulager les maux du quotidien, souvent en complément de la médecine traditionnelle. Mais comment conjuguer recours à cette pratique ancestrale et maîtrise de son budget, dans un parcours de santé parfois complexe et souvent hostile aux pratiques non conventionnelles ? Quelle est la prise en charge par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé ?

Le remboursement de l’acupuncture

Discipline maîtresse de la médecine chinoise, l’acupuncture a su s’imposer dans les sociétés occidentales, au point de faire aujourd’hui un grand nombre d’adeptes. Ils recourent à ce soin pour soulager les maux du quotidien, souvent en complément de la médecine traditionnelle. Mais comment conjuguer recours à cette pratique ancestrale et maîtrise de son budget, dans un parcours de santé parfois complexe et souvent hostile aux pratiques non conventionnelles ?

Qu’est ce que l’acupuncture ?

L’acupuncture est une technique visant à équilibrer les énergies vitales positives (Yang) et négatives (Yin) contenues naturellement dans le corps humain. Celles-ci circulent harmonieusement chez les individus en bonne santé, mais se retrouvent désorientées et perturbées en cas de trouble.

Au fil des consultations, grâce à de fines aiguilles placées au contact de points stratégiques de la circulation énergétique, les méridiens, l’expert rétablit l’équilibre perdu et permet au malade de se sentir mieux.

Les aiguilles restent placées entre 20 et 30 minutes durant la séance, qui commence toujours par une brève consultation au cours de laquelle le patient est ausculté et interrogé sur ses symptômes.

Quand consulter un praticien acupuncteur ?

L’acupuncture intervient pour soulager ou soigner différents types de maux : troubles gastriques, douleurs, eczéma, migraines, hypertension… Elle est également utilisée dans le cadre du traitement des addictions, notamment pour lutter contre le tabagisme.

Si bien sûr, cette médecine douce ne permet pas de guérir les maladies déclarées des organes (cancer…), elle peut, en revanche, atténuer les effets secondaires de certains traitements, comme par exemple les nausées consécutives aux chimiothérapies.

Quelle est la prise en charge par l’Assurance Maladie ?

L’acupuncture fait partie de la liste des médecines douces, ces médecines qui font la part belle au bien-être, à l’écoute de ses besoins et la connaissance de soi par l’introspection, s’opposant souvent aux thérapies dites traditionnelles. Néanmoins, contrairement à d’autres médecines thérapeutiques de la même famille, elle est prise en charge par l’Assurance Maladie, à la condition que le praticien soit un médecin conventionné.

Dans ce cadre, le niveau de remboursement dépend selon deux situations :

  • L’acupuncteur est un médecin de secteur 1 et 2 conventionné OPTAM : le régime général d’Assurance Maladie prend en charge 70% sur une base de 25 €. Soit un remboursement de 16,50 €.
  • L’acupuncteur est un médecin de secteur 2 non conventionné OPTAM : le régime général d’Assurance Maladie prend en charge 70% sur une base de 23 €. Soit un remboursement de 15,10 €.

Pour obtenir un remboursement optimal, nous vous conseillons de consulter un médecin du secteur 1. Et pour cause, même conventionné OPTAM, les acupuncteurs du secteur 2 sont libres de pratiquer des dépassements d’honoraires.

Si l’acupuncteur ne répond à aucune de ces conditions, alors l’Assurance Maladie n’intervient pas et ne prend pas en charge la dépense.

Outre le médecin, le patient devra impérativement respecter le parcours de soins pour obtenir un remboursement de la Sécurité sociale. C’est-à-dire, consulter son médecin traitant en amont et obtenir une prescription.

Comment réduire le restant à charge ?

Que ce soit pour soulager les troubles gastriques, les douleurs, l’eczéma, les migraines, ou l’hypertension, l’acupuncture se révèle souvent nécessaire pour les patients souffrant de divers maux.

Mais face aux faibles niveaux de remboursement de l’Assurance Maladie, le restant à charge pour les patients est trop important. C’est à cet instant que les mutuelles interviennent. L’idée est alors de compenser le remboursement de la Sécurité sociale. À cette fin, les complémentaires peuvent proposer un forfait. C’est-à-dire, un montant fixe accordé chaque année pour les séances d’acupuncture. Et dans d’autres cas, les mutuelles santé proposent également des pourcentages du tarif conventionné.

Quelle mutuelle choisir pour l’acupuncture ?

Pour réduire les frais médicaux, la mutuelle est définitivement indispensable. Mais au vu des nombreux contrats d’assurance santé individuelle, il est parfois difficile de faire son choix.

Afin de vous aider dans cette démarche, voici quelques conseils :

  • La prise en charge des médecines douces : si vous souhaitez bénéficier d’un remboursement complet pour vos séances d’acupuncture, vous devez d’abord sélectionner une mutuelle remboursant les médecines douces. Mais aussi, une mutuelle remboursant les soins essentiels à votre santé.
  • Le niveau de remboursement : toutes les mutuelles ne proposent pas les mêmes taux de remboursement. Il convient donc de comparer les complémentaires santé entre elles.
  • Les services annexes : au-delà des garanties et du prix, la présence de services additionnels peut aussi faire toute la différence. Par exemple, l’appartenance à un réseau de professionnels de santé, le tiers-payant, l’absence de délai de carence, l’assistance en cas d’hospitalisation, etc.

La bonne nouvelle, c’est que Cocoon vous propose l’ensemble de ces services dans ses formules de complémentaire santé. Et si vous faisiez un devis ?

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin

Non, les médecines douces ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Ces pratiques alternatives sont considérées comme des soins de confort par l’Assurance Maladie. Toutefois, certaines mutuelles proposent une prise en charge de certaines d’entre elles.

Oui, l’ostéopathie est considérée comme une médecine douce, ou alternative, car cette thérapie propose le traitement de certains troubles fréquents, sans médicaments ni chirurgie.

L’ostéopathe va traiter le corps entier en essayant de trouver l’origine de votre douleur, alors que le kinésithérapeute va plutôt utiliser des techniques de rééducation pour corriger les articulations des muscles, suite à une pathologie ou un accident.

Découvrez les offres santé Cocoon

Jeune
Une offre essentielle sans sacrifier votre budget.
Famille
Une couverture santé complète pour votre tribu.
Senior
Des formules adaptées à vos besoins spécifiques.

La satisfaction de nos clients, notre priorité !

Un conseiller vous rappelle