14 vaccins administrés directement en pharmacie

Après le vaccin contre la grippe saisonnière et le coronavirus, la liste des vaccins autorisés en pharmacie s’étend. Et pour cause, ils sont désormais au nombre de 14. Alors quels sont-ils ? Et quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

 

Les vaccins en pharmacie sont désormais possibles

 

Depuis le 7 novembre 2022, la liste des vaccins autorisés en pharmacie s’allonge à 14 (contre seulement 2 avant cette date). Les pharmaciens pourront désormais réaliser les vaccins mentionnés et leur rappel.

L’objectif est simple : faciliter l’accès aux vaccins, améliorer la couverture vaccinale des adultes, et désengorger les cabinets médicaux.

 

Les vaccins concernés

 

 

Désormais les pharmaciens sont habilités à prodiguer les vaccins suivants :

  • Diphtérie : ici, le pharmacien devra réaliser les rappels de vaccins recommandés, puisque la première injection est réalisée chez les bébés.
  • Tétanos : là encore, seuls les rappels de vaccins recommandés sont réalisés par le pharmacien.
  • Poliomyélite : seuls les rappels de vaccins recommandés sont réalisés par le pharmacien.
  • Coqueluche : les pharmaciens pourront réaliser le rappel recommandé à l’âge de 25 ans.
  • Papillomavirus humains : traditionnellement, ce vaccin est proposé aux jeunes filles de 11 à 14 ans. Mais s’il n’est pas réalisé dans cette période, le pharmacien pourra le prodiguer aux jeunes filles de 16 à 19 ans révolus.
  • Infections invasives à pneumocoque : ce vaccin faisant partie des nouveaux vaccins obligatoires depuis 2018, les pharmaciens pourront le prodiguer aux adultes ne l’ayant jamais réalisé.
  • Hépatite A et hépatite B : seul le vaccin contre l’hépatite B est obligatoire pour les nourrissons.
  • Méningocoques de sérogroupes A, B, C, Y et W : seul le vaccin contre la méningocoque de groupe C est obligatoire.
  • Rage : il s’agit d’un vaccin recommandé principalement aux personnes exposées.

 

Les conditions pour se faire vacciner en pharmacie

 

 

Pour se faire vacciner en pharmacie, il faut respecter certaines conditions, à savoir :

  • Avoir au minimum 16 ans ;
  • Ne pas être immunodéprimé ;
  • Avoir une prescription médicale.

Toutefois, l’ordonnance n’est pas nécessaire pour la grippe et le covid-19 dès lors que les patients sont éligibles.
De leur côté, les mineurs de moins de 16 ans et les personnes immunodéprimées doivent faire leurs vaccins auprès du médecin.

Par ailleurs, les officines doivent être formées et déclarer cette nouvelle activité auprès de l’Agence régionale de santé. Enfin, l’acte doit impérativement être réalisé dans un espace clos assurant suffisamment de confidentialité au patient.

 

Le fonctionnement de la vaccination en pharmacie

 

S’il est possible de se faire vacciner en pharmacie, toutes les officines ne le pratiquent pas. Il convient donc de se renseigner en amont auprès de la pharmacie la plus proche de chez vous. Profitez-en pour demander au pharmacien si la prise de rendez-vous est nécessaire.
Lors de la consultation vaccinale, n’oubliez pas de vous munir de votre ordonnance.

Sachez également que le prix du vaccin en pharmacie est de 7,50 € jusqu’à fin 2022 et passera à 9,50 € dès 2023. Dès lors qu’il s’agit d’un vaccin obligatoire, l’assurance maladie vous rembourse à hauteur de 65 %. En revanche, ce taux de remboursement ne va pas évoluer en 2023. Alors pour le restant à charge, mieux vaut souscrire une bonne complémentaire santé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir aussi

Prix d’une consultation chez le généraliste et son remboursement

Le prix d’une consultation chez un médecin généraliste peut varier selon différentes situations. Le remboursement…

Lire la suite >

Le fléau des cyber-attaques contre les hôpitaux

Si le développement des nouvelles technologies s’avère bénéfique pour les entreprises, les organisations et les…

Lire la suite >

L’attestation de carte vitale : ce qu’il faut savoir

L’attestation de carte vitale est également connue sous les noms d’attestation de droits ou encore…

Lire la suite >