Préserver sa mémoire et sa capacité de réflexion avec le sport !

Non seulement les bienfaits du sport sur la santé sont indéniables, mais il s’avère qu’il peut aussi stimuler les fonctions cérébrales des adultes, et en particulier des seniors. Le sport et la mémoire sont ainsi étroitement liés comme l’ont démontré de nombreuses études.

 

Préserver sa mémoire et sa capacité de réflexion avec le sport

Le bienfait du sport sur la mémoire
Pratiquer le sport à 50 ans est indispensable pour le corps humain, car cet âge marque une période charnière où la force et la capacité musculaire peuvent chuter fortement si l’on reste inactif. Un affaiblissement qui a des répercussions directes sur la santé, avec une hausse du risque de chute ou de contracter une maladie cardio-vasculaire. Dès lors, pour éviter de perdre en autonomie, la pratique d’une activité physique régulière s’impose à tous.

Pour autant, les bienfaits du sport ne s’arrêtent pas là ! En effet, il est désormais prouvé que le sport permet de stimuler la mémoire chez les adultes, en préservant les connexions neuronales. Dans l’idéal, il faudrait commencer à pratiquer une activité physique régulière très tôt dans la vie afin de préserver ses capacités intellectuelles une fois en retraite. Mais même les seniors qui ne faisaient pas de sport jusqu’ici, et qui désirent s’y mettre aujourd’hui, peuvent eux aussi bénéficier d’une nette amélioration de leurs performances cognitives et mémorielles.

 

Que dit exactement la science à ce sujet ?
Dès 2003, les effets positifs du sport sur la mémoire ont été démontrés par une étude de long terme menée par l’University College de Londres. Près de 2 000 adultes y ont été suivis pendant deux décennies : leur activité physique fut évaluée à l’âge de 36 ans, puis leur mémoire verbale à l’âge de 43 et 53 ans. Les résultats obtenus furent sans appel : les personnes ayant pratiqué des exercices réguliers durant la période ont pu bénéficier d’une meilleure mémoire par la suite.

En 2014, une étude du Georgia Institute of Technology a également prouvé que les effets sont très rapides. Il fut demandé à deux groupes d’étudiants de mémoriser 90 photos : le premier groupe a ensuite pratiqué des exercices de musculation, tandis que le second restait assis. Deux jours après, il fut demandé aux participants de reconnaître les photos préalablement vues parmi un échantillon plus large. Le groupe s’étant entraîné a alors pu reconnaître en moyenne 60 % des photos présentées, là où le second groupe n’en a reconnu que la moitié seulement.

L’année suivante, l’université de Boston a mis en évidence que la marche avait des effets positifs sur la mémoire visuelle des seniors : ceux qui faisaient une promenade chaque jour obtenaient de meilleurs résultats aux tests. L’étude a même montré que la capacité à reconnaître des visages et à les associer avec des noms augmentait avec le nombre de pas réalisés chaque jour !

 

Comment expliquer ce phénomène ?
Grâce à des recherches effectuées sur le cerveau des souris, les chercheurs savent déjà depuis de nombreuses années que le sport a une action bénéfique sur les neurones des mammifères (dont l’être humain fait partie). Concrètement, l’exercice physique provoque la production de protéines myosines qui poussent le cerveau à produire à son tour des facteurs de croissance, jouant un rôle fondamental dans la création de nouveaux neurones et de connexions synaptiques. Autrement dit, plus on fait d’exercices musculaires, plus on accroît ses capacités cognitives !

Les spécialistes recommandent donc aux adultes de tout âge d’effectuer au moins 30 minutes d’activités physiques par jour au moins 5 fois par semaine pour préserver leur mémoire. Une pratique sportive régulière qui permet par ailleurs aux seniors de vivre plus longtemps et qui participe à la prévention d’Alzheimer.