Parodontie : Consultation, Prix et Remboursement

Saignements importants lors du brossage des dents, inflammation des gencives, déchaussement dentaire, …. Tous ces symptômes peuvent être réglés à travers un traitement parodontal. Qu’est-ce que la parodontie ? Quel est le prix de la consultation ? Comment est remboursée la parodontologie à la fois par la sécurité sociale et la mutuelle santé ? Les réponses à vos questions sont dans cet article.  

 

parodontie

 

Qu’est-ce que la parodontie ? 

 

La parodontie est l’une des spécialités de l’odontologie liée à la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies liées à la dentition. Plus précisément, le terme provient du grec. À savoir ; odonte signifie dent, et paro signifie autour. 

Ainsi, la parodontie s’occupe de tous les supports autour de la dent. Ces tissus de soutien sont au nombre de quatre : l’os alvéolaire, la gencive, le cément et le ligament. 

 

De manière générale, le parodonte renvoie à toute la structure entourant la dent. Cette structure est composée de deux parties :

  • La partie visible : elle correspond à la couronne recouverte d’émail.
  • La partie invisible : il s’agit de la racine. Celle-ci permet à la dent de s’ancrer dans la mâchoire. 

 

Bien qu’elle soit moins connue que la dentisterie, la parodontologie est primordiale pour avoir un joli sourire, puisqu’elle représente les fondations sur lesquelles reposent les dents. 

 

Or, ces différents supports sont souvent des lieux privilégiés pour les bactéries et autres micro-organismes. Ils viennent alors s’accumuler entre la dent et l’os, détruisant ainsi la gencive sur leur passage. C’est cette accumulation de dépôt dentaire qui entraîne alors les maladies parodontales. Étant généralement invisibles, leur apparition sur les gencives signifie qu’elles ont déjà atteint un stade avancé. Dans ce cadre, il est primordial de consulter rapidement un parodontiste.  

 

Quel est le rôle du parodontiste ?

 

Le rôle du parodontiste est de maintenir la bonne santé de vos dents, de vos gencives et de leur structure, mais aussi leur aspect esthétique. À ce titre, il pratique également des actes de chirurgie esthétique pour permettre à ses patients d’arborer un beau sourire.

 

Que ce soit pour le diagnostic ou le traitement en parodontie, il réalise un certain nombre d’actes médicaux, tels que . 

  • Radiographie : cela permet alors de se faire une idée de l’anatomie dentaire et des os servant de support. Les radiographies sont alors utilisées dans le cadre de l’identification de la maladie parodontale, comme une gingivite, une perte osseuse, un abcès, etc. 
  • Curetage : dans ce cas, le chirurgien-dentiste ou le parodontiste nettoie la dent et la gencive afin d’éliminer toutes les bactéries et plaques dentaires. 
  • Détartrage : il s’agit de polir les dents pour enlever tout le tartre. 
  • Pose d’implants dentaires : dès lors que la parodontite est trop sévère, la perte de dent est fréquente. Dans cette hypothèse, il faut souvent procéder à une pose d’implant pour compenser la perte. 
  • Greffe osseuse ou greffe de gencive : ces dernières permettent d’éviter la récidive en implantant de bonnes bases au niveau de la dentition du patient. 

 

De manière générale, les patients consultent dans un premier temps leur dentiste. Si les affections sont sévères, ils devront s’orienter vers un parodontiste. 

 

Pourquoi consulter un parodontiste ?

 

Les maladies parodontales 

 

Le parodontiste intervient pour tous les troubles parodontaux. Il s’agit d’infections qui ont pour effet de détériorer le tissu qui vient soutenir la dent. Des bactéries ou des microbes s’accumulent alors entre les dents et la gencive. Dans ce cadre, elles vont provoquer des infections, telles que des gingivites ou des parodontites. Ces deux pathologies touchent la gencive et l’os présent autour des dents. Néanmoins, elles correspondent à des stades différents. 

 

Ainsi, la gingivite est une inflammation liée à un défaut d’hygiène dentaire. Le traitement est le plus souvent constitué d’un nettoyage complet. La parodontite, de son côté, intervient généralement du fait d’un défaut de traitement. Pour soigner cette maladie bactérienne, une opération chirurgicale est alors nécessaire. 

Quelle que soit la maladie, les soins parodontaux nécessitent la plupart du temps une anesthésie locale.

 

L’absence de traitement peut provoquer la perte des dents chez l’adulte. Cependant, ces maladies sont très progressives. Ainsi, le patient verra apparaître les premiers symptômes bien avant de perdre sa dentition. 

 

Les symptômes fréquents

 

Bien souvent; les patients qui consultent un parodontiste présentent les symptômes suivants :

  • Les espaces sous la gencive.
  • Les douleurs aux gencives : ces derniers apparaissent généralement dans le cadre d’une inflammation. Celle-ci peut se caractériser de différentes manières, telles que des douleurs, des rougeurs ou la chaleur.
  • Les saignements au niveau des gencives, également appelés gingivorragie : ces hypothèses sont très fréquentes et les patients peinent à consulter. Et pourtant, tout saignement de dent doit être traité rapidement, car ce n’est pas normal. 
  • Un déchaussement des dents : cela signifie que l’infection bactérienne est déjà bien avancée. 
  • une mauvaise haleine.

 

Par ailleurs, tous les traitements orthodontiques doivent faire l’objet d’un suivi chez un parodontiste, afin de vérifier le bon état de santé de la gencive et la bonne hygiène dentaire.

 

A noter que certains facteurs favorisent l’apparition de ces troubles. C’est notamment le cas des hypothèses suivantes : 

  • le déficit immunitaire ;
  • la mauvaise hygiène bucco dentaire ;
  • le tabagisme ;
  • le diabète
  • la prise de certains médicaments ; 
  • le stress.

 

Comment se déroule la consultation en parodontie ?

 

Le rendez-vous chez le parodontiste commence généralement par un interrogatoire: Le praticien pose alors une série de questions relatives aux antécédents du patient ainsi que ses symptômes (saignement, rougeur, inflammation, …).  

Ensuite, un examen clinique a lieu. À cette occasion, le spécialiste mesure le sillon gingivo-dentaire. Il s’agit de l’espace entre la racine de la dent et la gencive. Traditionnellement, cet espace est de 3 millimètres si la dent est en bonne santé. Si ce n’est pas le cas, cette mesure permet alors de détecter la présence d’une microbiote. En effet, c’est elle qui creuse l’espace entre la racine de la dent et la gencive.

A la suite de cet examen, un premier diagnostic est posé. Dans certains cas, un examen radiologique complémentaire peut être proposé. C’est notamment le cas si une atteinte parodontale est identifiée. 

 

Dès lors que le diagnostic est posé, le patient doit revenir pour son traitement. La plupart du temps, il s’agit de surfaçage radiculaire. C’est-à-dire que le parodontiste va supprimer la plaque dentaire, le biofilm ou le tartre qui s’est localisé sur les dents ou dans le sillon gingivo dentaire. 

 

Quel est le prix de la parodontologie ? 

 

Les parodontistes sont libres de pratiquer les tarifs qu’ils souhaitent. Ces derniers varient donc en fonction du traitement à apporter, des prix choisis par le praticien ou encore du lieu du cabinet. Par exemple, les tarifs parisiens sont plus élevés qu’en province. 

En moyenne, on constate qu’un traitement peut aller entre 150 à 200 par cadran. Et pour soigner la bouche entière, les prix oscillent entre 600 à 1000 €. 

Néanmoins, le régime général a fixé les tarifs conventionnés pour les dentistes qui peuvent également réaliser des traitements de parodontologie. Ainsi, une consultation est de 23 € à titre de prévention. Pour un détartrage classique, le tarif conventionné est de 28,92 €. 

Face à de telles dépenses pour maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, il est indispensable d’obtenir de bons remboursements. Cependant, les remboursements de la sécurité sociale en parodontologie sont loin d’être suffisants pour faire face à de telles charges. Dans ce cas, les patients n’ont d’autres choix que d’avoir une bonne mutuelle pour limiter les frais de santé. 

 

Quel est le remboursement de la parodontie ?

 

Par la sécurité sociale 

 

La sécurité sociale rembourse seulement une partie du prix de traitement de parodontologie.  Ainsi, la première consultation et la pose du diagnostic ne sont prises en charge qu’à hauteur de 70 % du tarif réglementé. 

En revanche, les traitements de parodontologie ne sont pas remboursés, tels que le surfaçage radiculaire. À l’exception des diabétiques qui bénéficient d’un remboursement intégral. 

Par l’assurance complémentaire

 

Pour limiter les dépenses en parodontologie, il n’y a qu’une seule solution : la complémentaire santé. Mais la vôtre vous rembourse-t-elle suffisamment ? Si ce n’est pas le cas, sachez que la mutuelle parodontie Cocoon vous permet de limiter les dépenses. 

Comment ? À travers la prise en charge du ticket modérateur (soit les 30% restants après remboursement de la part de la sécurité sociale), mais également des éventuels dépassements d’honoraires. 

Alors si vous souhaitez en changer pour réduire vos dépenses de santé, il ne vous reste plus qu’à réaliser votre devis en ligne !