Combattre la dépression des seniors en favorisant leur vie sociale

Véritable mal de notre époque, la dépression touche toutes les catégories de population. Cependant, un public est encore plus vulnérable que les autres : les seniors. Ennui, perte de son conjoint et/ou de ses amis, maladie, isolement… Les causes peuvent être multiples et s’accumuler rendant l’état de la personne de plus en plus problématique. Comment sortir de la dépression ? Comment retrouver une vie sociale ? Eléments de réponse.

 

dépression seniors

 

Les seniors plus touchés par l’état dépressif

Un senior sur cinq affirme avoir subi un état de souffrance psychologique au cours de la dernière année. Ce constat montre que les personnes retraitées ou en fin de carrière professionnelle sont plus concernées par cette maladie. Pour bien comprendre le phénomène dépression et seniors, il suffit d’étudier les taux de suicide. A 65 ans, il est cinq fois plus important que chez les jeunes de moins de 25 ans. A 85 ans, le taux de suicide est 10 fois plus élevé.

Il faut également noter que le risque de dépression est encore plus prégnant chez les seniors solitaires, et notamment les hommes. Impossible donc de ne pas faire de lien entre vie sociale et santé mentale des seniors. C’est pourquoi l’état dépressif ne doit pas être vu comme une fatalité. Des solutions consistant à développer un lien social permettent de s’extraire petit à petit de cette souffrance.

 

Agrémenter son cercle de connaissances

Il n’y a pas d’âge pour rencontrer de nouvelles personnes. Il est vrai qu’une fois la vie professionnelle arrivée à son terme, les seniors perdent de vue leurs anciens collègues et se retrouvent parfois isolés, sans amis, sans famille proche. Faire la rencontre d’amis seniors permet donc d’intégrer une nouvelle vie avec des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt. Il suffit de faire le premier pas pour ne plus être seul.

Les seniors peuvent déjà bénéficier d’équipements dédiés aux personnes âgées mis à disposition par les communes. Ils peuvent ainsi se retrouver, partager un repas ou encore participer à des jeux et activités seniors. Parfois, ces structures organisent même des journées de visites touristiques, culturelles et patrimoniales.

Afin de faire de nouvelles connaissances, les seniors pourront également donner du temps aux plus démunis. Il existe de nombreuses associations ouvertes aux bonnes volontés. Distribution alimentaire ou collecte de vêtements, par exemple, permettent de faire de bonnes actions tout en côtoyant des personnes qui ont le même goût pour l’entraide. L’engagement social senior peut revêtir diverses formes. Il est également possible d’apporter ses compétences au service d’une cause chère comme l’environnement ou la défense des animaux. Se faire de nouveaux amis et aider les autres permet de reprendre confiance en soi et donc de combattre la dépression.

 

Sortir de l’isolement quotidien

Certains seniors profitent de leur temps pour s’occuper de leurs petits-enfants ou pour voyager. Faute de moyens financiers, de conjoint ou de famille à proximité, tous les seniors ne disposent pas de ces sources d’épanouissement. Et vivre seul peut favoriser une souffrance psychologique. Néanmoins, il est possible de retrouver goût au quotidien. Si adopter un animal de compagnie peut représenter une alternative, la colocation senior semble être une solution idéale. Vivre à deux, voire en collectivité permet d’aller sans cesse de l’avant, d’organiser des sorties, de jouer, de discuter et d’ouvrir encore son cercle d’amis.

Un senior seul a également moins tendance à se préparer des repas équilibrés. Vivre à plusieurs est une bonne façon de conserver une alimentation saine avec des repas identifiés et donc moins de grignotage devant la télé. La colocation assure ainsi une vie sociale plus active pour une santé physique et morale retrouvée.