Comment vivre avec des soucis d’incontinence en étant senior ?

Les seniors ont davantage de risques d’être affectés par les problèmes d’incontinence, notamment au-delà de 70 ans. Phénomène naturel causé par le vieillissement et d’autres facteurs aggravants, l’incontinence des seniors peut heureusement être contrecarrée grâce aux nombreux traitements disponibles et à la modification des mauvaises habitudes de vie.

 

incontinence

 

Qu’est-ce qui cause l’incontinence des seniors ?

 

Le principal facteur responsable de l’incontinence des seniors est le vieillissement, qui provoque des modifications naturelles de la morphologie humaine et des dysfonctionnements de la vessie et/ou du sphincter. De fait, le vieillissement a un impact direct sur la santé physique des seniors puisqu’il provoque une diminution de la masse et du tonus musculaires ainsi qu’une augmentation de la sensibilité des récepteurs des zones concernées.

Toutefois, d’autres éléments peuvent favoriser l’apparition des symptômes tels qu’une opération chirurgicale du petit bassin ou de l’abdomen, des troubles neurologiques affectant les capacités cognitives (Alzheimer, Parkinson) ou encore le fait d’avoir eu des grossesses répétées et difficiles chez les femmes. Le surpoids, le tabac, la consommation excessive d’alcool et le manque de mobilité sont aussi des facteurs de risques connus.

 

Les deux types d’incontinences chez les seniors

 

Souvent liée à un effort physique quelconque, l’incontinence peut se manifester à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, une à plusieurs fois par jour. Elle peut être précédée d’une envie pressante et impérieuse, mais ce n’est pas toujours le cas. Dès lors, il est particulièrement difficile pour les personnes qui en sont atteintes d’éviter un « incident ».

On distingue l’incontinence urinaire des seniors, qui se définit par une perte involontaire des urines, et l’incontinence fécale des seniors qui consiste en une perte involontaire des selles. Les deux types peuvent coexister chez les mêmes personnes, et sont particulièrement répandus chez les seniors. Car, bien que des personnes plus jeunes puissent être affectées, la prévalence d’apparition augmente fortement au-delà de 70 ans.

 

Incontinence des seniors : il faut briser le tabou

 

Affection fréquente, l’incontinence des seniors est hélas fort mal prise en charge, en raison du tabou qui règne encore et toujours dans la population française, surtout chez les personnes âgées qui y voient un signe de perte d’autonomie et de perte de contrôle de leur corps. Les seniors rechignent ainsi à aborder le sujet avec leurs proches, ce qui constitue un facteur supplémentaire d’isolement et de dépression. Ils évitent également d’en discuter avec leur médecin traitant, qui pourrait pourtant leur proposer des traitements efficaces et personnalisés.

Il existe en effet de nombreuses solutions permettant de réduire ou d’éliminer les effets les plus problématiques de l’incontinence. En fonction de la gravité des cas, il peut s’agir de traitements comportementaux visant à rééduquer la vessie ou le sphincter, de traitements médicamenteux qui vont renforcer le tonus des organes, ou même d’interventions chirurgicales lorsque tout a échoué (en accord avec le praticien traitant et les médecins spécialistes).
Il est important de savoir que des techniques et astuces existent pour prévenir l’apparition de l’incontinence chez les seniors comme la pratique d’un sport (en évitant les à-coups), l’adoption d’un régime équilibré (pour réduire le surpoids), une consommation réduite de l’alcool et l’abandon pur et simple du tabac. Autant de choix de vie qui vont avoir un bienfait général puisqu’ils permettent de réduire par ailleurs les risques de <a href= »FIARE UN LIEN VERS LA PAGE »>cancers des seniors, de troubles ostéo-articulaires, de maladies gastro-entérologiques, de maladies des poumons, de dénutrition des personnes âgées, de maladies de la vision, de diabète, de cholestérol, de maladies du cœur et mêmes les problèmes d’audition !