Vaccin contre la bronchiolite : tout ce qu’il faut savoir

Temps de lecture ≈ 5 minutes
Publié le 17/06/2024
vaccin bronchiolite


La bronchiolite est une infection respiratoire fréquente chez les nourrissons. Elle est causée par le virus respiratoire syncytial (VRS), qui se transmet par les gouttelettes respiratoires. Les symptômes de la bronchiolite comprennent une toux, un essoufflement et une respiration sifflante. Dans certains cas, la bronchiolite peut nécessiter une hospitalisation.

Depuis septembre 2023, un nouveau traitement préventif contre la bronchiolite est disponible en France. Ce traitement, appelé Beyfortus, est administré en une seule injection et vise à immuniser les nourrissons contre le VRS.

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite est une inflammation des petites bronches, qui sont les voies aériennes qui transportent l’air des poumons. Elle est causée par le virus respiratoire syncytial (VRS), qui est un virus respiratoire très contagieux.

Le VRS se transmet par les gouttelettes respiratoires, qui sont des particules microscopiques expulsées par une personne infectée lorsqu’elle tousse, éternue ou parle. Les gouttelettes peuvent se déposer dans la bouche ou le nez d’une autre personne, ou être inhalées dans les poumons.

La bronchiolite est la cause la plus fréquente des infections respiratoires graves chez les nourrissons de moins de 1 an. Elle touche environ 1 enfant sur 5 avant l’âge de 1 an.

Les symptômes de la bronchiolite

Les symptômes de la bronchiolite apparaissent généralement 2 à 8 jours après l’infection par le VRS. Ils comprennent :

    • Une toux,
    • Un essoufflement,
    • Une respiration sifflante,
    • Une fièvre,
    • Une fatigue.

Dans certains cas, la bronchiolite peut entraîner des complications graves, telles que :

    • Une pneumonie,
    • Une apnée du sommeil,
    • Une détresse respiratoire.

Le traitement de la bronchiolite

Il n’existe pas de traitement curatif de la bronchiolite. Le traitement vise à soulager les symptômes et à prévenir les complications.

Les traitements habituels de la bronchiolite comprennent :

    • Le repos,
    • Les liquides (eau),
    • Les médicaments contre la fièvre,
    • Les médicaments pour dégager les voies respiratoires.

Dans certains cas, l’hospitalisation peut être nécessaire.

Le vaccin contre la bronchiolite

Le vaccin contre la bronchiolite est un traitement préventif qui vise à protéger les nourrissons contre l’infection par le VRS. Il est administré en une seule injection, généralement dans le bras ou la cuisse. L’injection doit être réalisée par un professionnel de santé.

Le vaccin contre la bronchiolite est remboursé par l’Assurance Maladie. Le vaccin Beyfortus coûte 150 euros.

Et son efficacité ?

Les études cliniques ont montré que le vaccin contre la bronchiolite est efficace pour prévenir les formes graves de bronchiolite. Selon les résultats d’une étude menée par les laboratoires Sanofi et AstraZeneca, le vaccin Beyfortus, qui est le seul vaccin contre la bronchiolite disponible en France, permet de réduire de 80 % les risques d’hospitalisation pour bronchiolite causée par le VRS.

Y’a-t-il des effets secondaires ?

Les effets secondaires du vaccin contre la bronchiolite sont généralement bénins et disparaissent spontanément en quelques jours.

Les plus courants comprennent :

    • Une rougeur, un gonflement ou une douleur au point d’injection,
    • De la fièvre,
    • De la fatigue,
    • Une irritabilité.

Dans de rares cas, le vaccin contre la bronchiolite peut provoquer des effets secondaires plus graves, tels qu’une réaction allergique.

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin
5 bonnes raisons de faire du sport après 50 ans
lunettes de soleil été
Comment bien choisir vos lunettes de soleil pour protéger vos yeux cet été ?
semelles orthopédiques
Semelles orthopédiques : comment sont-elles remboursées ?

Vos questions, nos réponses

Une complémentaire santé, aussi appelée mutuelle, est un contrat d’assurance qui vous permet de compléter les remboursements de la Sécurité sociale pour vos frais de santé. Elle peut prendre en charge tout ou partie des dépenses non remboursées, comme les soins dentaires, optiques, l’hospitalisation, etc.

Non, la mutuelle santé n’est pas obligatoire pour tous. Cependant, elle est fortement recommandée car elle permet de vous protéger financièrement en cas de dépenses de santé importantes.

Le tiers-payant est un dispositif qui vous permet de ne pas avancer les frais de santé lors d’une consultation chez un professionnel de santé. C’est l’Assurance Maladie et/ou votre complémentaire santé qui se chargent de payer directement les frais au professionnel.

La satisfaction de nos clients, notre priorité !

Un conseiller vous rappelle