Quel remboursement pour une liposuccion ?

Temps de lecture ≈ 9 minutes
Publié le 17/06/2024


Perdre du poids est l’un des challenges rencontrés par de nombreux Français. Pour cela, il y a les régimes proposés par les magazines féminins, ou l’abdominoplastie. Si la plupart du temps, cela permet d’atteindre un objectif d’ordre esthétique (le fameux bikini body), cette opération de chirurgie plastique peut aussi avoir un intérêt d’ordre médical. Dans cette hypothèse, il est possible de bénéficier d’un remboursement pour une liposuccion. Mais avant de voir la prise en charge de la liposuccion, il convient de comprendre tous les aspects de cette opération lifting.

Qu’est-ce que la liposuccion?

La liposuccion (ou lipoaspiration) a pour objectif de retirer les cellules graisseuses. Et ce, de manière définitive. Cette intervention chirurgicale se focalise alors sur une partie du corps où s’accumulent les surplus cutanés, comme l’abdomen, les cuisses, les bras ou encore le menton.

La lipoaspiration permet alors aux patients de sculpter leur corps. Mais attention, l’objectif n’est pas tant l’amaigrissement, mais plutôt d’éliminer la graisse localisée et de redessiner le corps.

Cependant, si cette opération est largement plébiscitée, elle ne doit pas être prise à la légère. Ainsi, des personnes en léger surpoids ou des adolescents n’ayant pas encore terminé leur croissance n’ont pas besoin de réaliser cet acte médical.

L’efficacité de cette technique est telle que c’est l’opération de chirurgie esthétique la plus effectuée au monde, avant même l’augmentation mammaire.

Quelle différence entre la liposuccion reconstructrice et esthétique ?

Si la lipoaspiration a surtout des fins esthétiques (on parle alors d’opération de confort), elle peut aussi être pratiquée dans un objectif médical. Ce sont les liposuccions réparatrices.

La différence est de taille puisque cela influence le remboursement de la liposuccion. En effet, seule l’opération à des fins médicales bénéficie d’une prise en charge par l’assurance maladie.

Concrètement, la chirurgie réparatrice a pour objectif de redonner une dignité physique au patient après un choc ou une pathologie. Elle intervient alors dans plusieurs hypothèses :

  • Après l’accouchement : la liposuccion après une grossesse peut être prise en charge pour certaines femmes.
  • Une obésité morbide : ce sont les personnes dont l’IMC est supérieur à 40. Dès lors que ces personnes ont suivi des régimes sur mesure dans la durée qui n’ont pas fonctionné (ou du moins pas suffisamment pour éliminer les amas graisseux), la liposuccion est considérée comme reconstructrice.
  • Une perte de poids drastique : la liposuccion permet alors d’endiguer le surplus cutané.
  • Le diagnostic d’une maladie : par exemple, le lipoedème des jambes, la lipodystrophie du ventre ou la maladie de Launois-Bensaude. Cette dernière provoque des couches de graisse sur certaines zones du corps (en particulier les cervicales et le visage). Un lifting du visage pourra permettre d’éliminer ces amas graisseux.

Comment se déroule l’intervention ?

Comme vu précédemment, la liposuccion n’est pas une opération anodine. Bien souvent, les médecins exigent plusieurs mois de réflexion pour s’assurer que le patient souhaite réellement cette intervention de chirurgie. D’ailleurs, plusieurs consultations avec le chirurgien esthétique seront organisées afin que celui-ci comprenne vos besoins et vos attentes. En outre, il vous expliquera les risques de cette opération et son suivi.

Le jour de l’intervention, la liposuccion se déroule sous anesthésie générale ou locale selon l’état de santé du patient. Ensuite, des tubes (appelés canules) sont insérés sous la peau pour aspirer la graisse. L’opération peut alors durer entre 1 à 2 heures selon les zones à aspirer.

Quels sont les risques de la lipoaspiration ?

À la suite de l’opération, des effets secondaires peuvent apparaître, comme des oedèmes, des douleurs ou encore des difficultés de mouvements. Pour les limiter, des bas de contention ou des vêtements de compression peuvent être prescrits par le chirurgien plasticien. Ceux-ci disparaîtront après plusieurs semaines. D’ailleurs, nous vous conseillons de prévoir un temps de récupération de 2 à 4 semaines pour vous remettre de cette intervention. En outre, certains patients peuvent aussi souffrir de phlébite ou d’infection après l’opération. Dans ce cadre, une consultation post-opératoire peut être prévue afin d’évaluer la réponse de l’organisme à l’abdominoplastie.

En revanche, les cicatrices liées à la liposuccion concernent tous les patients. Néanmoins, elles sont très légères, et se remarquent très peu dès la première année suivant la chirurgie. Il n’y a donc pas de trace visible sur le corps à long terme.

Enfin, il est primordial de suivre avec attention l’ensemble des recommandations préconisées par le médecin. C’est-à-dire : un régime alimentaire plus ou moins strict, des exercices physiques réguliers, une bonne hygiène de vie, etc. À défaut, le patient risque de reprendre tous les kilos accumulés, et la liposuccion n’aura servi à rien.

Quel est le prix de la liposuccion ?

Le prix de la liposuccion varie surtout selon la zone du corps à traiter. Voici les prix des opérations les plus courantes :

  • La plastie abdominale : il s’agit d’éliminer l’excédent de peau sur le bas ventre et le pubis. Le prix est compris entre 2 500 et 6 000 €.
  • La brachioplastie : l’opération endigue les amas de graisse situés sous les bras et retend les tissus cutanés. Prévoyez entre 2 800 et 6 500 €.
  • La cruroplastie : cette opération se focalise sur les cuisses. Dans ce cas, le tarif varie entre 4 000 et 6 500 €.

Au-delà des interventions chirurgicales, il faudra également prévoir le prix des vêtements de contention (150 € en moyenne).

Il est donc primordial de souscrire une bonne mutuelle santé pour bénéficier d’un bon niveau de remboursement pour la liposuccion.

Ces tarifs varient énormément selon la technique utilisée, l’ampleur de la zone à retirer, le type d’anesthésie, la zone géographique, et enfin les honoraires des praticiens. À ce titre, il est préférable de consulter plusieurs chirurgiens plasticiens pour obtenir les meilleurs tarifs.

Quel est le remboursement de la liposuccion par la Sécurité sociale ?

Comme toutes les opérations de confort, la liposuccion à des fins purement esthétiques n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. En revanche, si l’objectif est médical et/ou thérapeutique, l’Assurance Maladie peut prendre en charge une partie de l’intervention. Dans ce cadre, le remboursement de la liposuccion est fixé à 80 % du tarif conventionné. Or, ce dernier est fixé à 181,50 €. Ainsi, le remboursement d’une liposuccion du ventre est de 144,20 €.

Les tarifs constatés par les chirurgiens esthétiques étant largement au-dessus, le patient devra payer plusieurs milliers d’euros de restant à charge.

Si la plastie abdominale, la brachioplastie, la cruroplastie sont le plus souvent remboursées par l’Assurance maladie, il est aussi possible de prévoir une prise en charge en cas de maladie touchant des zones du corps spécifique. C’est par exemple le cas du lipoedème des jambes. Ici, il y a un remboursement de la liposuccion des mollets.

Pour que la Sécurité sociale prenne en charge l’intervention de chirurgie réparatrice et tous les frais d’hospitalisation, il est primordial que le médecin-conseil et le chirurgien remplissent une entente préalable. La présence du médecin-conseil de l’assurance permet de s’assurer que la liposuccion soit bel et bien effectuée dans un objectif thérapeutique. C’est sa signature sur le document d’entente préalable qui permettra de déclencher le remboursement auprès de la sécurité sociale.
Mais dans tous les cas, ce sont les mutuelles qui garantissent le meilleur niveau de remboursement.

Quel est le remboursement de la liposuccion par la mutuelle ?

Pour compenser les insuffisances de la Sécurité sociale en matière de remboursement de liposuccion, la mutuelle peut prendre en charge le ticket modérateur, et surtout, les dépassements d’honoraires.

Mais attention, car toutes les complémentaires santé ne proposent pas ce remboursement. Il convient donc de lire attentivement son contrat de mutuelle pour s’en assurer. À ce stade, vérifier également que l’assurance santé prenne en charge la liposuccion reconstructrice et esthétique (si vous prévoyez cette opération dans un objectif d’amélioration de l’apparence).

Enfin, il ne suffit pas de bénéficier d’une mutuelle remboursant la liposuccion. Encore faut-il un taux de prise en charge optimal. En effet, si la complémentaire santé ne prend en charge que 100 % du tarif conventionné, le restant à charge sera tout aussi important. Nous vous conseillons alors de sélectionner une couverture offrant un remboursement de la liposuccion à hauteur de 300 ou 500 %.

Vous pouvez dès à présent réaliser votre devis avec Cocoon.

Écrit par Lisa Nadji
Rédactrice en chef – Experte santé Profil Linkedin

Une mutuelle hospitalisation seule est une assurance santé qui ne couvre que les frais relatifs à une hospitalisation.

Une journée d’hospitalisation coûte en moyenne 1 370 € dans un service de médecine, 1 700 € dans un service de chirurgie et plus de 3 000 € en soins intensifs.

Le forfait hospitalier représente la participation financière du patient aux frais d’hébergement et d’entretien entraînés par son hospitalisation. Il est dû pour chaque journée d’hospitalisation.

Découvrez les offres santé Cocoon

Jeune
Une offre essentielle sans sacrifier votre budget.
Famille
Une couverture santé complète pour votre tribu.
Senior
Des formules adaptées à vos besoins spécifiques.

La satisfaction de nos clients, notre priorité !

Un conseiller vous rappelle