Le remboursement de l’ORL

L’ORL (oto-rhino-laryngologie) est la discipline de médecine qui traite les maladies de l’oreille, du nez et de la gorge. Vous souffrez d’une de ces parties du corps et pensez avoir besoin de consulter un médecin spécialiste ORL ? Vous voulez en savoir davantage sur le remboursement d’une telle consultation par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé ? Tout ce qu’il faut savoir sur le remboursement de l’ORL vous est dévoilé dans ce dossier.

 

Quand est-il nécessaire de consulter un ORL ?

 

La consultation d’un ORL permet de diagnostiquer les troubles liés à la sphère de l’oto-rhino-laryngologie. Il s’agit de toutes les pathologies qui touchent les oreilles, les glandes salivaires, la gorge, le nez et les sinus. Cela englobe beaucoup de maladies différentes dont les plus répandues sont :

  • Les acouphènes (bourdonnement dans les oreilles)
  • Les vertiges (troubles des voies vestibulaires et de l’oreille interne entrainant des problèmes d’équilibre et maux de tête)
  • Les otites (inflammation de l’oreille)
  • La tonsillite (inflammation des amygdales)
  • La pharyngite (inflammation du pharynx)
  • L’angine (cumul de la tonsillite et de la pharyngite)
  • L’ORL peut également être amené à intervenir pour des pathologies plus sévères comme :
  • Des malformations congénitales
  • Des tumeurs
  • Les paralysies (faciales ou laryngées)

Pour savoir quand consulter un ORL, il est préférable de respecter le parcours de soins coordonnés et de vous rendre au préalable chez votre médecin traitant. Si ce dernier juge nécessaire l’avis d’un spécialiste, il vous prescrira de le consulter.

 

 

Coût et remboursement d’une consultation chez un ORL

 

 

Le coût d’une consultation chez un ORL dépend du statut du médecin en lui-même. Le tarif sera plus élevé s’il est conventionné en secteur 2 et qu’il applique des dépassements d’honoraires. Le montant qui vous est remboursé dépend également de si vous avez ou non respecté le parcours de soins coordonnés.

Si l’ORL est secteur 1, cela signifie qu’il adhère à la convention de la Sécurité sociale. Le tarif conventionné de base d’une consultation est à ce jour de 30 €. En secteur 2, le médecin n’est pas obligé d’appliquer ce tarif. Les honoraires d’un spécialiste secteur 2 peuvent atteindre 50 € par consultation, ainsi n’oubliez pas de regarder vos remboursements mutuelle.

 

 

Quel montant est remboursé par l’Assurance Maladie et dans quel cas ?

 

 

Vous l’aurez compris, le remboursement d’une consultation chez l’ORL dépend de plusieurs paramètres. Il faut prendre en compte premier l’adhésion du médecin à la convention de la Sécurité sociale et le respect du parcours de soins coordonnés.

Pour rappel, le parcours de soins coordonnés correspond au fait de d’abord consulter votre médecin traitant avant de vous rendre chez un spécialiste. Votre généraliste, si vous en éprouvez le besoin, vous adressera une ordonnance qui sera importante pour le remboursement de votre consultation.

S’il est conventionné secteur 1 et que le parcours de soins coordonnés a été respecté, l’Assurance Maladie rembourse 70% sur la base du tarif conventionnel (30 €). Ce qui équivaut à la somme de 21 €.

Si l’ORL est secteur 2 ou non conventionné, le tarif de base de remboursement est fixé à 23 €. Il ne tient pas compte des dépassements d’honoraires. Vous serez donc remboursé à hauteur de 16,10 € dans le cadre du parcours de soins.

Si vous consultez un ORL sans ordonnance, la Sécurité sociale ne vous remboursera que 30% du tarif de base. Pour être remboursé, il est nécessaire de suivre le parcours de soins.

Enfin, si le patient bénéficie de la complémentaire santé solidaire ou qu’il souffre d’une affection longue durée (ALD), la consultation d’un ORL ou de tout autre médecin spécialiste donne lieu à une prise en charge à 100% par la Sécurité sociale. Il n’y a donc pas de reste à charge pour ces patients.

 

 

Quel est le remboursement de mon assurance santé ?

 

 

Le remboursement de la Sécurité sociale pour une consultation chez un ORL n’est pas toujours suffisant. Bon nombre des médecins spécialistes sont en secteur 2 et appliquent des dépassements d’honoraires. Il est alors important de disposer des garanties qui prennent en charge ces dépenses dans votre contrat de mutuelle.

Une visite chez un ORL peut avoir lieu pour des motifs variés. Si vous souffrez de problèmes d’audition, le médecin peut vous prescrire des appareils auditifs. Ces dispositifs, au même titre que les lunettes, sont soumis à des garanties particulières. Leur prix peut s’avérer très élevé et leur remboursement n’est pas nécessairement inclus dans les contrats les plus basiques. En France, le matériel auditif coûte en moyenne 1500 €. Ce montant peut être encore plus élevé si le patient a des besoins spécifiques comme la réduction du bruit ambiant ou le couplage avec smartphone.