Est-il risqué de faire du sport après 60 ans ?

Il est conseillé de pratiquer une activité sportive tout au long de sa vie afin de rester en bonne santé. Mais au-delà d’un certain âge, le corps est plus fragile et réclame des activités adaptées. Quels sont les risques de la pratique du sport après 60 ans ? Quels sont les sports à privilégier et ceux qu’il vaut mieux éviter ?

 

faire du sport après 60 ans

 

Les risques du sport après 60 ans

Si le corps n’a pas d’âge limite pour pratiquer une activité sportive, toutes les activités ne sont pas recommandées pour autant. La pratique du sport après 60 ans expose en effet les seniors à des risques qu’il ne faut pas ignorer : le corps s’affaiblit, le système cardio-vasculaire n’est plus aussi solide, les articulations sont plus fragiles, le sens de l’équilibre peut connaître quelques ratés… Bref, un senior n’a plus un organisme tout jeune ! C’est pourquoi la pratique d’un sport pour personne âgée doit être adaptée aux conditions physiques et aux capacités de chacun, pour ne pas risquer de pousser trop loin ses limites.

 

Nous ne sommes pas tous égaux face au sport

Passé 60 ans, nous ne sommes pas tous égaux face à la pratique sportive. La nature a pourvu chaque organisme de ses propres limites, auxquelles il faut ajouter les accidents de la vie – chutes, blessures, maladies – qui ont fragilisé le corps et interdisent, au-delà d’un certain âge, certaines pratiques. Autant de raisons qui font que le sport après 60 ans reste une affaire personnelle : chacun face à son propre corps. De sorte que les seniors doivent veiller à une pratique raisonnable et pondérée, afin d’éviter tout risque :

• en misant sur la régularité : quelques dizaines de minutes d’activité suffisent, mais à intervalles réguliers ;
• en privilégiant les efforts longs et moins intenses (activités d’endurance) ;
• en connaissant ses limites, sans jamais se laisser dominer par sa condition de senior ;
• en consultant régulièrement son médecin traitant pour veiller à sa santé.

 

Après 60 ans, la prudence s’impose !

Pour exercer un sport après 60 ans, c’est donc la prudence qui s’impose. Le fait de démarrer une activité nécessite de consulter son médecin pour effectuer un bilan médical complet et juger ainsi de ses capacités physiques. Mais c’est également vrai pour les seniors qui poursuivent une activité pratiquée tout au long de leur vie : le corps n’est plus le même et a besoin de contrôles réguliers. Avant de se lancer dans le sport après 60 ans, il est donc recommandé de :

• vérifier l’existence d’une éventuelle contre-indication médicale ;
• demander l’avis d’un rhumatologue ;
• faire un électrocardiogramme et, pourquoi pas, un test d’effort afin de contrôler l’état du cœur, et détecter d’éventuels troubles cardiaques ;
• faire un point sur son alimentation pour ne pas risquer de manquer d’énergie.

 

Conseils et contre-indications

Lorsqu’on souhaite pratiquer un sport après 60 ans, il est donc recommandé de privilégier la catégorie des meilleurs sports pour seniors : marche à pied/randonnée, jogging, vélo, natation, gymnastique et autres activités douces (idéales pour faire du sport à 50 ans et au-delà) … Et toujours en adaptant sa pratique à ses capacités, c’est-à-dire en valorisant l’effort long et peu intense plutôt que brutal et court. En revanche, prévenir les risques implique d’exclure les activités trop intenses ou violentes comme l’escalade, la boxe ou le squash (extrêmement exigeant pour le cœur) ainsi que toutes les formes de compétitions en général. N’hésitez pas à recueillir des conseils en sport senior auprès d’associations dédiées qui prendront soin de vous. Vous pouvez, par exemple, vous adresser à la Fédération française de la retraite sportive ou aux associations locales comme la Retraite sportive de Paris.