Les protéines : un allié de choix pour les seniors

Trop souvent négligé par les seniors, l’apport en protéines reste pourtant essentiel chez les personnes âgées. Voici quelques idées pour mettre en place une alimentation saine suffisamment riche en protéines.

 

 

 

Des protéines en quantité pour réduire la fonte musculaire des seniors

 

Un apport protidique en quantité suffisante doit se trouver dans l’alimentation des seniors, catégorie de la population pour laquelle les protéines sont très importantes. Dans le corps humain, les protéines servent notamment à la fabrication de la masse musculaire, alors que chez l’homme, un phénomène de fonte musculaire apparaît de façon naturelle à l’âge de 30 ans et s’accélère au fil des années. Ces pertes musculaires, appelées également sarcopénie (ou dystrophie musculaire liée à l’âge), ne transforment pas seulement l’apparence physique de la personne âgée, mais provoquent une augmentation du risque de chutes ainsi qu’une perte de mobilité et donc, à terme, d’autonomie. Lorsque les protéines ne sont pas suffisantes dans la nourriture, l’organisme, pour fonctionner, puise dans celles des muscles , ce qui accélère un peu plus la fonte musculaire et provoque une baisse de la condition physique.

 

Un organisme plus résistant aux maladies avec les protéines chez les seniors

 

En plus de réduire l’effet de fonte musculaire, l’apport en protéines chez les seniors leur permet d’être moins sujets aux différentes infections. En effet, les protéines servent aussi à la fabrication des anticorps de notre organisme. Ce dernier, qui s’affaiblit au fur et à mesure que les années passent, ne peut se permettre de voir réduire son nombre d’anticorps et donc son niveau de défense face aux attaques permanentes que le corps humain subit au quotidien. Lorsque son organisme se retrouve dans une situation d’affaiblissement, le senior devient particulièrement disposé aux virus et un simple rhume peut parfois prendre des proportions démesurées. Les protéines sont donc essentielles pour conserver une bonne santé avec le temps.

 

Les protéines, des nutriments trop souvent négligés chez les seniors

 

Estimé à environ 1 g par kg de poids corporel d’après l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), l’apport nutritionnel conseillé (ANC) par jour en protéines chez les seniors est supérieur à celui de l’adulte jeune (environ 0,80 g par kilo de poids corporel). Mais alors que le besoin en protéines est donc particulièrement nécessaire chez les seniors, 25 % d’entre eux ont des apports protidiques inférieurs au niveau conseillé selon le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). Parfois négligentes sur la quantité et le contenu de leur alimentation, les personnes âgées doivent faire attention à ce que l’ANC en protéines soit suffisant, notamment parce que l’organisme ne possède pas de réserve en protéines, si ce n’est dans ses muscles, et qu’il en a donc un besoin quotidien.

 

Les aliments à consommer pour faire le plein de protéines chez les seniors

 

Pour arriver à un niveau suffisant de protéines dans son alimentation (soit environ 65 g de protéines pour une personne de 65 kilos), une personne âgée peut consommer des protéines animales (de la viande, du poisson, des œufs, des produits laitiers, etc.) et/ou des protéines végétales (du soja, du quinoa, des noix, des pois chiches, etc.) au sein de 3 repas équilibrés seniors quotidiens. Il est bon de préférer les protéines animales aux protéines végétales, car celles-ci ont une forte teneur en acides aminés que l’organisme ne peut fabriquer et qui assurent la transmission des éléments nutritifs dans le corps humain. À ce titre, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) du gouvernement recommande de manger une à deux fois par jour de la viande, du poisson ou des œufs, ainsi que quatre laitages. Par exemple, 100 grammes de bœuf permettent de couvrir un tiers des ANC quotidiens. Un niveau de protéines suffisant permettra un renforcement des défenses, mais également la limitation de la perte musculaire du senior.

 

En plus d’une bonne alimentation suffisamment riche en protéines, une activité intellectuelle et physique ainsi qu’une hydratation régulière sont les autres clés de la bonne santé des personnes âgées. Car si le corps d’un adulte contient 60 % d’eau, ce pourcentage baisse à un niveau compris entre 45 % à 50 % chez les seniors. En plus d’être essentiel pour faire fonctionner le cœur, le cerveau et les poumons entre autres, l’eau permet la bonne transmission dans l’organisme des nutriments tels que les protéines.