Seniors : maladies digestives et troubles gastro-entérologiques

Les maladies digestives, et plus largement les troubles gastro-entérologiques, sont bénins pour la plupart. Toutefois, ils peuvent provoquer des épisodes de douleurs particulièrement pénibles, et être liés à des problèmes plus graves comme des ulcères ou un cancer par exemple. Ils doivent donc être traités avec sérieux dans le cadre d’un suivi auprès d’un gastro-entérologue.

 

Seniors maladies digestives et troubles gastro-entérologiques

Des seniors davantage touchés par les maladies digestives

 

Avec le vieillissement, la santé physique des seniors tend à décliner, et certains désagréments deviennent beaucoup plus fréquents qu’auparavant. C’est notamment le cas des maladies digestives et des troubles gastro-entérologiques qui affectent le fonctionnement normal de l’estomac et de l’intestin et qui se manifestent par divers symptômes : ballonnements, nausées, douleurs intestinales, brûlures d’estomac, vomissements, éructations, coliques, diarrhées, etc.

Les troubles gastro-entérologiques ne sont pas inquiétants dans la majorité des cas. Cependant, ils doivent faire l’objet d’un suivi médical régulier pour éviter des complications sur le long terme, d’autant qu’ils peuvent être le signe avant-coureur d’un cancer du côlon et de l’estomac, affectant beaucoup les seniors. Ce suivi est effectué par le médecin traitant conjointement avec le gastro-entérologue, qui est spécialisé dans l’étude des maladies se rapportant à l’appareil digestif.

 

Quels sont les différents troubles gastro-entérologiques ?

 

Les pathologies et maladies digestives touchent une large part de la population, une personne sur cinq chaque année, des très jeunes enfants aux personnes âgées. Chez les patients seniors, les troubles gastro-entérologiques concernent principalement :
– l’aérocolie et l’aérogastrie (accumulation de gaz dans le côlon ou l’estomac) ;
– la dyspepsie (digestion difficile et douloureuse) ;
– l’entérocolite (inflammation du côlon et de l’intestin grêle) ;
– la gastro-entérite (douleur abdominale causée par des virus et des bactéries) ;
– la rectocolite hémorragique (maladie inflammatoire chronique de l’intestin) ;
– le reflux gastro-œsophagien (remontée du contenu gastrique dans l’œsophage) ;
– la sigmoïdite (inflammation du sigmoïde) ;
l’ulcère gastroduodénal (lésion de la paroi du tube digestif).

 

Les bonnes pratiques à adopter pour réduire les risques

 

Bien que les maladies digestives et les troubles gastro-entérologiques puissent être causés par des prédispositions génétiques ou des problèmes neurologiques, les mauvaises habitudes alimentaires et d’hygiène demeurent les principaux facteurs qui contribuent à leur développement.

La cause la plus fréquente est une prise de repas irrégulière ou trop agressive (trop de gras, trop de sel, trop de calories). Le surpoids est un facteur aggravant au même titre que la consommation de tabac qui doit être bannie, et la consommation d’alcool qui doit être réduite. Dès lors, la plupart de ces troubles peuvent être prévenus voire éliminés en adoptant une alimentation plus équilibrée, et en pratiquant une activité physique régulière.

Par ailleurs, adopter un mode de vie plus sain aura des impacts bénéfiques sur l’ensemble de l’organisme, et pas uniquement sur les troubles de l’estomac ou de l’intestin. En effet, il est prouvé que l’association d’une bonne alimentation et du sport permet de réduire entre autres le risque de développer une infection ostéo-articulaire, une maladie du cœur, une maladie des poumons, une maladie de la vision, un cancer chez les seniors, du diabète. Cela permet également de lutter contre les problèmes d’audition et l’incontinence des seniors, le cholestérol et la dénutrition des personnes âgées.