Qu’est-ce que l’athérosclérose ?

A l’origine de la plupart des maladies cardio-vasculaires, l’athérosclérose est une maladie des artères. Particulièrement liée au cholestérol, cette pathologie touche essentiellement les seniors. Définition, causes, symptômes, traitements… Nous vous livrons tous les secrets de l’athérosclérose. 

 

l'athérosclérose

Définition

L’athérosclérose fait partie des principales maladies cardiaques. Le cholestérol se dépose petit à petit sur la paroi des artères. Ces plaques blanchâtres nouvellement formées, qu’on appelle athéromes, réduisent le diamètre des artères jusqu’à la sclérose. Les artères deviennent moins souples et leur dilatation moins efficace. Ainsi, lorsqu’elles se contractent, cela provoque des spasmes. Enfin, des caillots de sang s’y forment jusqu’à boucher totalement les artères. On parle alors de thrombose.

 

Facteurs de risque

L’excès de cholestérol est un facteur de risque prédominant puisque c’est la formation de plaques de cholestérol qui aboutit à cette pathologie. Cependant, d’autres maladies métaboliques peuvent également favoriser l’apparition de l’athérosclérose, à l’image du diabète et de la goutte. D’autre part, tous les individus ne sont pas égaux face à la maladie. Ainsi, les hommes âgés sont les plus touchés par cette maladie. Ceux qui ont des antécédents familiaux d’accidents vasculaires ont également plus de risques. En outre, si l’hypertension artérielle multiplie les risques de survenue, l’hygiène de vie est à prendre très au sérieux. Alimentation trop riche, tabac et alcool sont en effet souvent à l’origine de la maladie. Le stress et la sédentarité n’aident pas non plus à se prémunir contre les maladies cardio-vasculaires. A noter également que les femmes qui utilisent une contraception orale et celles qui sont en phase de ménopause sont des populations plus touchées.

 

Symptômes

C’est en vieillissant qu’apparaît l’athérosclérose. Progressivement, les artères s’obstruent et les premiers symptômes peuvent se manifester à partir de 40 ans, surtout si le patient cumule facteurs génétiques et mauvaises habitudes de vie. Elle est souvent asymptomatique et n’est découverte qu’en cas d’accident vasculaire cérébral, quand les artères cérébrales sont obstruées. Lorsque l’athérosclérose concerne des artères coronaires, une angine de poitrine peut être constatée et, souvent, c’est un infarctus du myocarde qui en est le symptôme. Quand l’aorte est touchée, l’anévrysme ou la dissection aortique peuvent être diagnostiqués. En revanche, si ce sont les membres inférieurs qui sont atteints, les médecins peuvent remarquer une artérite des membres inférieurs. Enfin, lorsque l’obstruction se joue au niveau des reins, la maladie se manifeste par de l’hypertension artérielle rénale.

 

Traitements

C’est d’abord un changement des habitudes de vie que préconisent les médecins en cas d’athérosclérose. La maladie étant due notamment à l’excès de cholestérol, le patient en surpoids doit adopter un régime le moins calorique possible, en limitant lipides et glucides. S’il a toutefois une masse corporelle satisfaisante, il devra réduire les graisses animales saturées et les glucides rapides. Sucres lents et matières grasses végétales insaturées seront privilégiés. Si, malgré ce régime, le taux de cholestérol ne baisse pas, un traitement médicamenteux sera prescrit. A noter que l’alcool et le tabac peuvent également faire l’objet d’une restriction pour réduire les risques.

En conclusion, l’athérosclérose et les maladies vasculaires, capables d’obstruer les artères, doivent être prises très au sérieux. Outre le facteur génétique (âge, sexe, antécédents) sur lequel on ne peut pas agir, les seniors peuvent limiter les risques de survenue de l’athérosclérose en améliorant leur hygiène de vie, notamment avec un régime équilibré et pauvre en graisses et lipides.