Qu’est-ce que l’artérite des membres inférieurs ? Symptômes et traitements

En France, 3 % de la population est atteinte d’artérite des membres inférieurs, une proportion qui passe à 20 % chez les plus de 60 ans. Cette obstruction progressive des artères des jambes peut causer de sérieux problèmes de santé en l’absence de traitement : ulcères, gangrène, AVC.

 

artérite des membres inférieurs

 

Qu’est-ce que l’artérite des membres inférieurs ?

 

L’artérite des membres inférieurs est une affection qui touche les artères des jambes, causée par un dépôt progressif de cholestérol sur les parois internes. Le dépôt forme des plaques d’athérome qui grossissent au fil du temps, ce qui a pour conséquences de boucher les artères partiellement ou totalement, de perturber la circulation sanguine, et de réduire l’apport d’oxygène dans les muscles. Parfois, les plaques d’athérome se fissurent ; des fragments commencent alors à migrer vers d’autres artères, au risque de provoquer un AVC ou des maladies cardiaques.

L’apparition de l’artérite des membres inférieurs n’a pas une seule et unique origine. Elle est liée à l’accumulation de facteurs de risques : tabagisme, diabète, surpoids, absence d’activités physiques, hypertension artérielle, consommation excessive d’alcool, et excès de cholestérol. L’âge et le sexe masculin sont aussi des facteurs de risques chez les seniors, car cette affection concerne surtout les hommes de plus de 50 ans. Enfin, l’hérédité semble jouer un rôle, notamment lorsque le père ou la mère a présenté une maladie cardio-vasculaire au même âge.

 

Les symptômes de l’artérite des membres inférieurs

 

L’artérite des membres inférieurs demeure silencieuse pendant longtemps, ce qui explique qu’elle soit souvent découverte par hasard lors d’un contrôle de routine ou d’un bilan de santé. Les premiers symptômes apparaissent lorsque l’obstruction des artères commence à gêner la circulation du sang, et provoque une ischémie des muscles. Le patient ressent alors des douleurs aiguës dans la jambe, pendant la marche ou la montée des escaliers, qui ressemblent à des crampes musculaires et disparaissent au repos. L’affection peut avoir d’autres symptômes tels qu’une modification de la peau des jambes (qui devient sèche et pâle), des ongles cassants, et des troubles de l’érection chez les hommes lorsque l’aorte abdominale est touchée.

Dans les cas les plus graves, les douleurs sont persistantes même au repos (position assise ou couchée), les plaies aux jambes cicatrisent de plus en plus mal, et des ulcères se forment aux pieds qui peuvent donner lieu au développement d’une gangrène en l’absence de traitement.

 

Quel traitement pour l’artérite des membres inférieurs ?

 

Le traitement médical de l’artérite des membres inférieurs passe d’abord par une réduction des facteurs de risques : arrêt définitif du tabac, régime alimentaire et sportif pour perdre du poids, prise médicamenteuse pour réduire le cholestérol, le diabète et l’hypertension artérielle. Le médecin peut également recommander la prise d’un traitement anti-agrégant pour empêcher la formation de caillots et d’un vasodilatateur pour accroître le diamètre des artères, afin de lutter contre l’athérosclérose tout en réduisant le risque d’un accident vasculaire cérébral ou d’un infarctus du myocarde.
Lorsque le traitement médical s’avère inefficace ou lorsque l’artérite est à un stade avancé, la chirurgie restauratrice s’impose : angioplastie, endartériectomie ou pontage.

Compte tenu des risques sérieux pour la santé, les seniors doivent consulter rapidement leur médecin traitant dès que des douleurs musculaires causant une claudication apparaissent. Plus les douleurs sont aiguës et persistantes, plus l’artérite des membres inférieurs est à un stade avancé, plus les risques sont importants pour le patient.