Santé des séniors : Tout savoir sur les pathologies liées à l’âge

Qu’elles soient physiques ou neurologiques, de nombreuses pathologies sont liées à l’âge. Ayant plus ou moins de répercussions sur la vie du senior, elles peuvent être traitées en vue d’une guérison ou de soulager le patient. Maladies osseuses, cancers, maladies cardio-vasculaires, troubles de la vision… Etat des lieux des maladies susceptibles de se manifester au fur et à mesure des années.

 

tout-savoir-sur-les-pathologies-liees-a-lage

 

Les maladies physiques

 

Parmi la longue liste des maladies physiques pouvant se développer chez les seniors, figurent les troubles de la vision, à commencer par la cataracte qui touche de nombreuses personnes âgées à partir de 65 ans. La santé des seniors est également mise à mal avec les maladies ostéo-articulaires. Si l’arthrose concerne de nombreux Français, cette dégradation du cartilage qui recouvre l’extrémité des os tend à s’accélérer avec l’âge jusqu’à la disparition du cartilage. Les articulations sont alors de plus en plus douloureuses et, seules, une bonne hygiène de vie, basée sur une alimentation saine et équilibrée, ainsi que la pratique d’une activité physique douce, peuvent limiter ce phénomène.

Maladies gastro-entérologiques ou pulmonaires, diabète ou cholestérol, incontinence ou troubles de l’audition… Autant de pathologies physiques qui handicapent aussi les seniors au fur et à mesure de leur survenue. Là encore, le meilleur remède est de concentrer ses efforts sur son alimentation. Eviter la surcharge pondérale et pratiquer une activité sportive non traumatisante permettent de réduire les risques. Attention cependant à ne pas tomber dans la dénutrition.
D’autres pathologies sont plus graves et mettent en danger la vie du patient. Il s’agit notamment des maladies cardio-vasculaires, premières causes de décès des seniors dans les pays occidentaux. Hypertension artérielle, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral… Trois risques qu’une réadaptation cardio-vasculaire peut diminuer grâce à des exercices physiques pour les malades cardiaques.

Quant aux cancers, si les risques sont plus importants pour les plus de 50 ans, il faut savoir que les taux de mortalité sont en baisse. Cela s’explique par des traitements de plus en plus efficaces et des dépistages plus réguliers. C’est notamment le cas pour le cancer du sein et le cancer colorectal.

 

Les maladies neuropsychiatriques

 

La maladie d’Alzheimer altère les fonctions cognitives des patients et provoque une dégradation progressive, qui touche donc les seniors en très grande majorité. Les premiers signes cliniques n’apparaissent qu’à partir de 65 ans dans la plupart des cas. Cette pathologie dégénérative liée à l’âge est réellement handicapante puisque peu à peu, le senior voit ses facultés mémorielles et son langage diminuer significativement.

Autre pathologie neurologique : la maladie de Parkinson se manifeste par des tremblements que le patient ne parvient pas à contrôler. De nombreux cas sont recensés en France et notamment chez les personnes âgées. Le système nerveux est affecté et les neurones, situés dans la zone cérébrale impliquant les capacités motrices, meurent progressivement.

La santé des seniors est également exposée à un risque accru de trouble mental. En effet, 15 % des seniors de plus de 60 ans souffrent de ce type d’atteinte neurologique. Si la démence n’est pas une conséquence du vieillissement, elle touche prioritairement les seniors. Cette pathologie se caractérise par des troubles de la mémoire et du comportement, associés à des difficultés à réaliser des tâches banales.

Souvent négligée aux dépens des maladies physiques, la dépression touche par ailleurs de nombreuses personnes âgées. Il faut dire qu’avec l’âge, la fin de la carrière professionnelle, une vie sociale plus limitée et des ennuis de santé, les seniors cumulent les risques menant à un état dépressif.